«Après le Mediator, le scandale à venir est celui des traitements anti-Alzheimer!»

Par
Médecin généraliste et écrivain, Christian Lehmann voit dans l'affaire du Mediator le symptôme des dysfonctionnements de notre système de soins et de ses liens avec l'industrie pharmaceutique. Selon lui, les prochains Mediator seront les produits anti-Alzheimer. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lacouverture de l'affaire du Mediator, ce médicament des laboratoires Servier rendu responsable de la mort de 500 à 2.000 personnes, explore l'univers opaque del'industrie pharmaceutique, ses liens avec les agences de santé et le systèmede soins. Mais elle nous fait parfois oublier que la responsabilité de prescrire ou non duMediator est avant tout celle des médecins face à leurs patients. D'où l'enviede demander son point de vue à unmédecin généraliste qui fait l'effort deréfléchir sur sa pratique. Christian Lehmann exerce en grande banlieue parisienne depuis le milieudes années 1980. C'est son activité principale. Le reste du temps, il écrit desromans ou des essais sur la santé, parmi lesquels on peut citer Patients sivous saviez et LesFossoyeurs.Entretien.