La République est un bien commun : c'est pourquoi Mediapart, pour la troisième année consécutive, a demandé à un citoyen de délivrer ses vœux pour la nouvelle année, avant ceux, rituels, du président de la République française. Un citoyen parmi d'autres, un citoyen comme tout un chacun, un citoyen du monde. Mais un citoyen dont les engagements symbolisent nos espérances, nos espoirs d'une vie meilleure, d'un monde plus solidaire, d'une humanité plus fraternelle.