L’ultime mise en garde du président Hollande

Par

Pour ses derniers vœux du nouvel an et à moins de cinq mois de la présidentielle, le président de la République a prévenu qu’il « y a dans l’histoire des périodes où tout peut basculer ». Terrorisme, extrême droite, remise en cause du modèle social : empêché de se représenter, Hollande se rêve encore en père de la Nation. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’exercice est toujours convenu : l’Élysée pour décor, 20 heures pétantes, et le visage du chef de l’État face caméra. Il y avait cette année une petite curiosité. C’était la dernière d’un président de la République qui, pour la première fois dans la Ve République, a renoncé à se représenter. Samedi soir 31 décembre 2016, lors de ses vœux aux Français, François Hollande s’est encore voulu protecteur de la Nation, assaillie de dangers, intérieurs et extérieurs, à moins de cinq mois de la présidentielle.