Un conseiller de Cambadélis rejoint Macron

Par

M'jid El Guerrab explique dans un point de vue publié par L’Obs pourquoi il abandonne le navire socialiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Certains socialistes sentent-ils le vent tourner ? À la veille d'une primaire compliquée pour le Parti socialiste, l'ambiance n'est pas à la fête dans les couloirs de Solferino. Dernier signe en date : le mini-tapage provoqué par M'jid El Guerrab, conseiller « euroméditerranée » du premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis depuis octobre, qui vient de quitter le parti. Ce Franco-Marocain, ancien conseiller de Ségolène Royal en 2007 puis de l'ancien président du Sénat Jean-Pierre Bel, a publié une tribune dans L’Obs dans laquelle il annonce sa démission du PS et son soutien à Emmanuel Macron. « Cette primaire ne sera pas en mesure de produire la dynamique que nous escomptions. Son calendrier ne permettra pas de construire l'adhésion à un programme politique », écrit-il.