Les vœux sans surprise d’Emmanuel Macron

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron et ses équipes ont longtemps tergiversé sur la forme. Des semaines durant, ils se sont interrogés sur la façon d’innover les vœux du 31 décembre, passage aussi obligé que convenu. Le président de la République, qui s’était abstenu de parler à la presse le 14 Juillet, en raison d’une pensée jugée « trop complexe » par ses proches, a finalement cédé à la tradition en s’exprimant, comme tous ses prédécesseurs, à 20 heures pétantes, depuis son bureau de l’Élysée, par une allocution enregistrée la veille « dans les conditions du direct » et « sans prompteur », précise l’un de ses conseillers.