Dossier : municipales 2014

Reportages, analyses, interviews... tous nos articles sur les élections des 23 et 30 mars.

Ayrault, Valls ou un autre, c'est la ligne qui est en jeu

Par
 © Reuters © Reuters

Depuis la défaite du PS aux municipales, la panique s'est emparée des cabinets ministériels, convaincus de l'imminence d'un remaniement. Une grande partie de la majorité plaide pour une inflexion de la ligne de l'exécutif. Cécile Duflot prévient qu'elle quittera le gouvernement si Manuel Valls est nommé à Matignon.

Le Maire (UMP): «On est dans une démocratie à bout de souffle»

Par
Bruno le Maire, le 25 mars à Paris. © ES Bruno le Maire, le 25 mars à Paris. © ES

Enracinement du Front national, reconstruction de l'UMP, affaires Sarkozy... À deux jours du second tour des municipales, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy appelle l'UMP à engager la « rénovation démocratique » qui permettra à la droite « de retrouver de la crédibilité aux yeux des Français ».

A Saint-Denis, le PCF n’en a pas fini avec les socialistes

Par

La cité dionysienne a voté à contre-courant du reste du 93. La droite y est désintégrée et le PS a davantage résisté aux communistes sortants que dans le reste du département. Le maire PCF Didier Paillard, comme son challenger député PS Mathieu Hanotin, croient tous deux fermement à leur chance.

Municipales : la faillite des sondages

Par

Les enquêtes d’opinion réalisées avant le premier tour des élections municipales ont sous-estimé le Front national et surestimé le PS, selon une étude de l’Observatoire de la vie politique et parlementaire. Elles ont pourtant été abondamment commentées dans les médias et prises pour argent comptant par les politiques.

Quelle nouvelle condition urbaine? Lectures pour les futurs maires

Par

Le second tour des élections municipales se profile sans que la réflexion sur les mutations de la ville ait été invitée dans les débats. Revue de quelques termes à la mode et des nouveaux lieux où se pense la ville contemporaine.

Dans le sud-est, les stratégies de l'UMP pour survivre face au FN

Par

Dans le sud-est, où la droite est mise sous pression par le Front national, certains UMP font campagne sans leur étiquette, d'autres choisissent de se rapprocher de l'extrême droite. Tour d'horizon du Vaucluse, premier département frontiste en 2012, maîtrisé par le duo Bompard-Maréchal-Le Pen.

Le vote FN cartographié dans ses deux zones fortes

Par

Le chercheur Joël Gombin a réalisé des cartes interactives du vote FN commune par commune, mais aussi (pour le site Slate), dans deux zones fortes du parti lepéniste: le pourtour méditérranéen et le Pas-de-Calais, où le Front national est en train de conquérir des mairies.

Le PS patauge dans le marigot du «front républicain»

Par

Après deux jours de pressions du siège de Solférino et de tergiversations locales, une dizaine de listes socialistes se retirent du second tour dans des villes menacées par le FN, afin de favoriser une élection de l’UMP. Mais le principe souffre d'exceptions. L’attitude de l’UMP comme l’hypothèse d’un FN durablement implanté ébranlent la direction socialiste.

A Marseille, l'alliance Gaudin-Guérini-FO achève la gauche

Par
Patrick Mennucci et Jean-Marc Coppola, le 24 mars.  © (LF) Patrick Mennucci et Jean-Marc Coppola, le 24 mars. © (LF)

Jean-Claude Gaudin annonce son alliance avec deux maires de secteur sortants dont la guériniste Lisette Narducci. Il table sur un quasi grand chelem le 30 mars. C'est la preuve d'un « pacte de filous » entre Gaudin et Guérini, dénonce le socialiste Mennucci, en difficulté dans sa propre mairie.

Pape Diouf refuse de venir à la rescousse de Mennucci

Par

Pourtant en position de fusionner ses listes citoyennes avec 5,6 % des voix à Marseille, Pape Diouf refuse toute alliance et ne donnera pas de consigne de vote. L'objectif : en finir une fois pour toutes avec un PS clientéliste et ne pas céder au chantage du risque FN.

Non, ce ne sont pas les «affaires» qui font le vote d’extrême droite

Par

Seriné à chaque élection, le « climat nauséabond des affaires » n'explique pas le score élevé du FN. Ce sont les faibles moyens attribués à la lutte contre la corruption, comme la modeste volonté politique de l'éradiquer, qui posent question.

La Seine-Saint-Denis, symbole de l'échec des socialistes

Les résultats en Seine-Saint-Denis illustrent la désaffection des électeurs de gauche. Des listes citoyennes créent la surprise. Les «poulains» de l’homme fort du département, Claude Bartolone, subissent des revers cinglants.

Devenir maire, un privilège de mâle

Par et

Mediapart a épluché les investitures PS et UMP dans les 260 villes de plus de 30 000 habitants. Celles dont les résultats seront scrutés pour mesurer l’ampleur de la défaite de la gauche au pouvoir. Mais il y a déjà une certitude : malgré des listes strictement paritaires, les maires seront des hommes.

La diversité est toujours aussi peu présente dans les municipalités

Par

Selon une étude réalisée dans les exécutifs municipaux des 50 plus grandes villes françaises, seuls 9 % des maires adjoints sont issus de la diversité : 7 % d’élus d'origine maghrébine, 2 % d’élus noirs et 0,1 % d’élus d'origine asiatique. En derniers de la classe, Bordeaux, Lyon, Toulon et Dunkerque.

De gauche à droite, le point sur les tractations

Les tractations se sont poursuivies en vue du dépôt des listes du second tour des municipales ce mardi soir. À Grenoble, le candidat socialiste a refusé de fusionner avec la liste EELV-PG arrivée en tête. Le PS l'a exclu. À Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) et l'Hôpital (Moselle), des candidats de droite et FN s'allient. Quant au « front républicain », il a du plomb dans l'aile.

Recul du PS, surplace de l'UMP : la preuve par les chiffres

Par

Les municipales de 2014 seront celles d'une double fracture. Le Parti socialiste est en retrait à peu près partout, mais l'opposition classique n'avance que très partiellement, quand elle ne recule pas. Mediapart a analysé les résultats de soixante-dix villes de toutes tailles.

Dans les quartiers nord de Marseille, des électeurs désabusés

Par
 © LF © LF

C'est dans les quartiers nord que le Front national a fait ses plus gros scores à Marseille le 23 mars au premier tour des municipales. Et l’abstention y a dépassé les 50 %. Une abstention particulièrement visible dans les grands ensembles, traditionnellement acquis à la gauche, où les habitants se sont peu mobilisés.

Hollande est sommé d'entendre la gauche

Par

Les résultats du premier tour des municipales signent, sans surprise, le divorce d’une partie de l’électorat de gauche avec la politique du gouvernement. Une rupture progressive depuis deux ans, à laquelle l’exécutif veut répondre par plus de « justice sociale », tout en préparant 50 milliards d’euros d’économies.

Du nord au sud, le FN marche sur les mairies

Par et
Marine Le Pen et Steeve Briois à Hénin-Beaumont, dimanche. © Reuters Marine Le Pen et Steeve Briois à Hénin-Beaumont, dimanche. © Reuters

Sur fond de forte abstention, le Front national confirme sa progression des derniers scrutins. Il arrive en tête dans plusieurs villes, en particulier dans le sud-est où il balaie la droite. Il remporte dès le premier tour Hénin-Beaumont.

Défaite majeure pour le PS, enracinement pour le FN

Par

Le premier tour des élections municipales a rendu son verdict et il est national. Le Parti socialiste et donc le gouvernement et le président de la République subissent la sanction qu'ils espéraient éviter. L'UMP ne capitalise pas franchement sur cet échec. Mais le Front national en fait son miel. Au-delà de la victoire de Steeve Briois dès le premier tour et de ses bons résultats dans plusieurs autres villes, le FN a déjà fait élire 456 représentants dans les conseils municipaux...

Paris: la «mission impossible» de NKM

Par

Dans le XIIe et le XIVe, les listes UMP-MoDem-UDI arrivent loin derrière les candidats socialistes. Ces deux arrondissements de la «reconquête» sont indispensables pour faire basculer la majorité.

A gauche du PS, on se maintient et on scrute Grenoble

Par

Quand ils se présentaient en autonomie des socialistes au premier tour, écologistes et Front de gauche se situent autour des 10 %, voire plus. A Grenoble, ils ont fini en tête, mais n'en tirent pas les mêmes enseignements.

A Grenoble, écologistes et PG rêvent de «réinventer» la gauche

Par
Eric Piolle, tête de liste du « rassemblement citoyen » © M.M. Eric Piolle, tête de liste du « rassemblement citoyen » © M.M.

Après dix-neuf ans, le maire socialiste Michel Destot passe la main. Alliés au parti de gauche et à des associations de citoyens, les écologistes rêvent de prendre la municipalité et d'en faire l'exemple d'une alternative politique au PS. Sur la liste UMP-UDI figure Alain Carignon, l'homme politique le plus condamné de France.

A Quimper, la « fâcherie avec la gauche » menace le conseiller du président

Par

Pour les socialistes, Quimper fait figure de test. Le maire sortant, Bernard Poignant, conseiller à l’Élysée, s’y présente pour un quatrième mandat. Mais l’abstention rend le résultat très incertain dans une ville tranquille où plane l’ombre de Vincent Bolloré.

Municipales : les candidats socialistes misent sur l'hyperlocal

Par

Pour gagner une ville ou garder leur siège, les candidats du parti socialiste aux municipales tentent de conjurer désaffection de leurs électeurs et vote sanction en accentuant le caractère local de leurs campagnes. Reportages à Aulnay-sous-Bois, Toul et Le Mée-sur-Seine, trois villes moyennes où le scrutin des dimanche 23 et 30 mars s'annonce très serré.

MediaPorte : «Deux heures intenses sur BFM-TV»

Par Didier Porte

Cette semaine, Didier Porte a regardé pour vous la soirée électorale sur BFM-TV. Un condensé qui dit tout.

Marseille : le FN en embuscade dans le fief PS des 13e et 14e arrondissements

Par

Dans les 13e et 14e arrondissements marseillais, fief socialiste, malgré la présence de Pape Diouf, les regards sont braqués sur le Front national, qui surfe sur l’extrême défiance à l’égard des politiques.

Municipales : l'offensive des Sans-Voix

Par
Vidéo dans l'article. Vidéo dans l'article.

Ils sont maliens, tunisiens, chiliens, canadiens ou français. Médecins, agents de nettoyage, mécaniciens ou pâtissiers. Quarante-cinq personnes se sont portées candidates sur la liste des Sans-Voix à Paris (XVIIIe). Portrait vidéo d'une initiative plurielle et citoyenne.

En Moselle, le FN convoite la ville des hauts-fourneaux d'ArcelorMittal

Par
Les hauts-fourneaux, à l'entrée de la ville Les hauts-fourneaux, à l'entrée de la ville

Six candidats : du jamais vu à Hayange (Moselle), la ville des hauts-fourneaux d’ArcelorMittal que le gouvernement socialiste n'a pas pu sauver. Le maire sortant, un socialiste, vise un quatrième mandat. Mais son bilan n'est pas très bon. Le Front national a fait de la ville un de ses objectifs. Les divisions et le nombre de listes rendent le résultat final incertain.

Municipales : l’air frais venu du Havre

Par

Face au maire UMP Édouard Philippe (44 ans), la gauche présente deux candidats aux profils inédits : une communiste de 45 ans, Nathalie Nail, qui entend renouer avec l’histoire rouge de la ville, et un ancien président d’université noir de 49 ans, Camille Galap, vainqueur inattendu d’une primaire ouverte socialiste.

Comment Jean-Claude Gaudin a vendu Marseille aux promoteurs

Par et Jean-François Poupelin (le Ravi)

À l'heure de faire son bilan et, peut-être, de rempiler pour six ans, le sénateur-maire UMP de Marseille peut se vanter d'avoir coulé sa ville dans le béton. Une histoire politique et de petits arrangements entre gens bien introduits. En partenariat avec le mensuel Le Ravi.

Marseille : Mennucci plombé par les polémiques sur ses listes

Par

Proches des uns et des autres ou “fils et filles de” imposés à la dernière minute, sans compter les recalés qui se plaignent, la séquence va laisser des traces pour le candidat PS. Dans son équipe, on est fort pressé de tourner la page.

Bidonvilles: Romeurope dénonce un «climat nauséabond»

Par

Les conditions de vie dans les bidonvilles n’ont cessé de se dégrader au cours des deux premières années du quinquennat de François Hollande. Et les élections municipales ne font qu'empirer la situation, selon le bilan politique que dresse le réseau associatif Romeurope.

A Pau, Bayrou mise sur sa notoriété et fustige le «socialisme municipal»

Par
 © Reuters © Reuters

L’incertitude est grande pour les municipales, entre François Bayrou, soutenu du bout des lèvres par l’UMP, et David Habib, un socialiste en rupture avec la municipalité sortante, qui joue la carte du développement économique avant tout.

Roms à Gardanne : « Nous sommes la mauvaise conscience des autres élus »

Par

En septembre 2012, Roger Meï, maire (PCF) de Gardanne, a mis un terrain à disposition de douze familles roms, chassées de Marseille. Une initiative unique dans les Bouches-du-Rhône où, à l’approche des municipales, la plupart des élus se font discrets sur le sujet.

« Etre élu dans une majorité municipale, c'est gagner le droit de se taire... »

Par

Les maires sont parfois de petits « despotes locaux ». Entretien avec le chercheur Michel Koebel. 

Une ville verte au pays des gueules noires

Par

Il y a une vie après la mine. Avec ses 7 000 habitants, Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais, veut inventer un nouveau modèle de développement : écologique, social et participatif. Face au Front national, son maire veut rassembler autour de la promesse de nouveaux emplois et la fierté retrouvée d’un territoire.

En finir avec les idées reçues sur le « FN, parti des ouvriers »

Par
Marine Le Pen et Steeve Briois à l'entrée d'une usine à Douvrin (Pas-de-Calais), le 26 mars 2012. © Reuters Marine Le Pen et Steeve Briois à l'entrée d'une usine à Douvrin (Pas-de-Calais), le 26 mars 2012. © Reuters

Si des terres de gauche basculent vers l’extrême droite, ce ne sont pas les ouvriers qui votaient hier pour la gauche qui votent désormais pour le FN. C'est ce qui ressort des travaux des chercheurs Nonna Mayer et Florent Gougou. Ils démontrent qu'il s'agit plutôt d'un « droito-lepénisme » que d'un « gaucho-lepénisme », thèse pourtant dominante dans les médias.

Hénin-Beaumont: reportage sur un laboratoire du Front national

Par

Dans Bienvenue à Hénin-Beaumont, la correspondante de Libération à Lille, Haydée Sabéran, livre un reportage fouillé sur le « laboratoire » du FN et ses ressorts dans cette ancienne cité minière du Pas-de-Calais. Mediapart en publie de larges extraits.

Pape Diouf à "Objections" : «Le plus grand parti de Marseille, c'est celui des abstentionnistes»

Par
Vidéo dans l'article. Vidéo dans l'article.

Pape Diouf, ancien président de l’OM, candidat à Marseille, est cette semaine l’invité du rendez vous de Mediapart, “Objections”. Sa conviction : les partis politiques ne parlent plus à la population. Sa certitude : « Le plus grand parti de Marseille, c'est celui des abstentionnistes. »

Dans les basses-eaux du Front de gauche, Mélenchon « creuse le sillon tribunitien »

Par

Alors que le différend sur l'utilisation du logo Front de gauche par les communistes alliés au PS a fini par être surmonté (douloureusement), le co-président du Parti de gauche est toujours convaincu qu'il faut « se tenir prêt » à l'effondrement de la social-démocratie, qui « est en train de connaître sa chute du mur de Berlin ».

À Boulogne-Billancourt, l’UMP vit «une situation dramatique»

Par

Avec un maire sortant visé par la justice et des ténors de l'UMP qui défilent pour soutenir le candidat dissident, la deuxième ville d’Île-de-France est de nouveau le théâtre de la pagaille qui règne dans le département des Hauts-de-Seine et se répercute sur les instances nationales du parti.

L'immobilier très familial du maire de Tarbes

Par

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, est menacé par une information judiciaire pour « prise illégale d’intérêts et recel ». Les enquêteurs épluchent une série de ventes de biens municipaux acquis par des proches. D'après nos informations, l'édile a également subi un lourd redressement fiscal.

Hénin-Beaumont : l'Ifop joue Marine Le Pen

Par

Extraordinaire ! Un sondage Ifop annonce la victoire du Front national à Hénin-Beaumont, avec 50,5 % des voix, soit une avance de 140 voix. Accessoirement, la marge d'erreur précisée par l'institut lui-même est de 1 260 voix. Faites vos jeux, rien ne va plus !

Le communicant-journaliste de Brigitte Barèges aux frais de la collectivité

Par
Brigitte Barèges. © La Dépêche du Midi Brigitte Barèges. © La Dépêche du Midi

Le chargé de communication de la maire UMP de Montauban l'accuse de l'avoir rémunéré, « aux frais de la collectivité », pour écrire dans deux journaux locaux des articles « pro-Barèges ». Saisie par des élus socialistes, la procureure de la République va ouvrir une enquête.

Municipales: l’abstention fait peur aux socialistes

Par et

Ministres, députés et candidats locaux du PS s’inquiètent d’une flambée de l’abstention aux municipales. Elle pourrait transformer le scrutin des 23 et 30 mars en défaite sévère.

Paris XIVe : l’arrondissement maudit de NKM

Par
Nathalie Kosciusko-Morizet en campagne dans le XIVe, en octobre 2013. © Flickr/nk_m Nathalie Kosciusko-Morizet en campagne dans le XIVe, en octobre 2013. © Flickr/nk_m

Présenté comme l’« une des clés » de la victoire de la candidate UMP à la mairie de Paris, le XIVe arrondissement pourrait bien être celui de sa défaite. À la fois bobo, bourgeois et populaire, il concentre à lui seul tous les obstacles auxquels Nathalie Kosciusko-Morizet fait face dans la reconquête de la capitale.

« Le FN ne peut pas encore arracher une partie de la droite »

Par et

À deux mois des municipales, l'historien des extrêmes droites Nicolas Lebourg estime que le FN n'est pas en capacité de faire exploser les droites et décrypte l'équilibre interne difficile du parti.

Marseille: l'inconnue Pape Diouf bouleverse la campagne

Par
sébastein Barles à gauche de Pape Diouf sébastein Barles à gauche de Pape Diouf

L'ancien président de l'OM a annoncé sa candidature à la tête d'une liste sans étiquette mais ancrée à gauche. Porté par plusieurs collectifs et des associations de quartiers, soutenu par d'anciens proches du PS, son ambition est de « mettre un coup de pied dans la fourmilière ». Patrick Mennucci a désormais trois listes concurrentes à gauche.

Marseille: Valls place la sécurité au cœur de la campagne

Par

Séquence sécurité à Marseille, où Manuel Valls a annoncé lundi les « bons » résultats des forces de l'ordre avant d'aller soutenir la campagne de Patrick Mennucci. Le candidat PS comme le maire sortant Jean-Claude Gaudin entendent doubler la police municipale et multiplier les caméras.

Marseille: l'arrivée d'un nageur sur les listes Gaudin fait des vagues

Par

Vice-champion olympique, Frédérick Bousquet rejoint le candidat UMP. Ça tombe bien : l'agent du nageur veut créer un centre de fitness et a bénéficié d'une convention plutôt avantageuse votée le mois dernier par la ville.

Le PS enclenche la procédure d'exclusion de Jean-Noël Guérini

Par

Mis en examen dans plusieurs affaires, le sénateur socialiste pourrait être exclu du PS pour son soutien à une liste non socialiste aux municipales de Marseille.

Non-cumul des mandats dans le temps: l’enjeu oublié de la loi

Par et

Les députés ont adopté la loi interdisant aux parlementaires d’occuper une fonction exécutive locale. Mais ils n’ont rien changé au cumul des mandats dans le temps. Ils sont pourtant 239 maires (sur 428 villes de plus de 20 000 habitants) à postuler pour un troisième, quatrième, sixième, septième mandat!

Le FN en ses mairies: affaires, procès et clientélisme

Par
Jean-Marie et Cendrine Le Chevallier, Bruno Mégret, Jacques Bompard et Daniel Simonpieri en février 1998. © Reuters Jean-Marie et Cendrine Le Chevallier, Bruno Mégret, Jacques Bompard et Daniel Simonpieri en février 1998. © Reuters

Quel bilan tirer de la gestion du Front national à Toulon, Orange, Marignane et Vitrolles à la fin des années 1990, pour ce parti qui affichait le slogan : « Tête haute, mains propres » ?

Le FN en ses mairies: la démolition de la culture

Par
Jean-Marie Le Pen et les trois maires élus en 1995: Le Chevallier, Bompard, Simonpieri. © Reuters Jean-Marie Le Pen et les trois maires élus en 1995: Le Chevallier, Bompard, Simonpieri. © Reuters

Alors que le Front national vise plusieurs mairies lors des élections de mars, quel bilan culturel tirer de sa gestion à Toulon, Orange, Marignane et Vitrolles à la fin des années 1990 ?

Le FN en ses mairies: dette et préférence nationale

Par
 © Reuters © Reuters

Alors que le Front national vise plusieurs mairies lors des élections de mars, quel bilan tirer de sa gestion à Toulon, Orange, Marignane et Vitrolles à la fin des années 1990 ?

Jean-pierre Bechter, mis en examen, est candidat à sa succession

Par

Le maire UMP de Corbeil et bras droit de Serge Dassault, Jean-Pierre Bechter, mis en examen dans le cadre d'une enquête sur des achats de voix présumés, a déclaré samedi qu'il était candidat à sa propre succession.

Droite parisienne : vingt ans de déconfiture

Par
"NKM", en campagne. © Reuters "NKM", en campagne. © Reuters

Depuis que Jacques Chirac a quitté la mairie de Paris en 1995, la droite parisienne se cherche, sans jamais se retrouver. Préférant les querelles d’ego aux débats d’idées, incapable de se dégager du système chiraquien et de ses vieux barons, elle anéantit elle-même, élection après élection, tout espoir de reconstruction.

Le rapport que veut enterrer la numéro 2 de l'UMP

Par
Michèle Tabarot, avec Jean-François Copé, le 13 novembre 2012. © Reuters Michèle Tabarot, avec Jean-François Copé, le 13 novembre 2012. © Reuters

Un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC) épingle la gestion municipale de Michèle Tabarot, maire du Cannet et secrétaire générale de l'UMP. Sur son bureau depuis fin octobre, elle n'en a pas fait état avant les trois mois de réserve imposés par la loi en période électorale. Parallèlement, un jugement de la CRC a pointé le « paiement irrégulier » de primes à des collaborateurs de son cabinet, pour plus de 51 000 euros.

À Neuilly, un dissident UMP dénonce la «cuisine» de Jean Sarkozy

Par
Nicolas Sarkozy et son fils Jean Sarkozy, en 2009. © Reuters Nicolas Sarkozy et son fils Jean Sarkozy, en 2009. © Reuters

Après les revirements de la droite à Neuilly, le candidat dissident Franck Keller dénonce les « cuisines politiques » des « apparatchiks locaux » de son parti. Ce militant UMP raconte à Mediapart les « négociations discrètes » qui ont eu lieu, selon lui, entre l'actuel maire Jean-Christophe Fromantin et Jean Sarkozy. Il décrit la « catastrophe » UMP à Neuilly et l'hémorragie d'adhérents depuis 2008.

À Neuilly, la campagne « risquée » de l'UMP

Par
 © Reuters © Reuters

Sans candidat naturel, face à une série de prétendants et à un maire sortant qui refuse l'étiquette UMP, le parti est dans la confusion à Neuilly et menace de parachuter Michèle Alliot-Marie, qui se tâte. En attendant les résultats d'un sondage commandé par le parti.

Un maire en Essonne barricade les Roms pour mieux les faire fuir

Par

Pour faire fuir les Roms sans avoir à recourir à une expulsion en bonne et due forme, le maire UMP de Vigneux-sur-Seine a trouvé une nouvelle méthode : disposer des containers à l'entrée du terrain. Les familles sont parties d'elles-mêmes.

Hidalgo, un «Grand Paris» en petit

Par

Anne Hidalgo se montre enthousiaste pour la Métropole du Grand Paris, adoptée à l'Assemblée ce jeudi mais qui suscite la polémique, y compris chez certains maires PS de la petite couronne. Mais le programme de la candidate socialiste laisse peu de place aux projets concrets pour le « Grand Paris ».

Au pays du socialisme « congelé »

Par

Archicentralisation du pouvoir, cumul des mandats locaux, fonctions transmises de façon héréditaire, entre-soi... l'Ariège, un des départements les plus socialistes de France, offre une surprenante panoplie de pratiques politiques contestables. Sans compter les affaires.

« Je ne voterai plus socialiste »

Par
Lavelanet. Statue de Jaurès devant la mairie.  © M.M. Lavelanet. Statue de Jaurès devant la mairie. © M.M.

Mediapart s'est installé une semaine dans l'Ariège, un des départements les plus socialistes de France. Dans cette terre industrielle et rurale violentée par la crise, les électeurs de gauche oscillent entre gros doutes et colère. Ici la droite est quasi inexistante. Le Front national est en embuscade. Premier volet d'une série de trois reportages.

Marseille: les 350 millions d'euros de cadeau de Gaudin à Veolia

Par , et Jean-François Poupelin (le Ravi)

Un document interne à la communauté urbaine de Marseille, jamais rendu public, montre qu'entre 1996 et 2012, la société des eaux de Marseille (filiale de Veolia) a dégagé 20,5 millions de cash par an en moyenne. Avec, au mieux, une indifférence complice des élus, le maire (UMP) Jean-Claude Gaudin en tête.

Cinq adjoints de Delanoë vivent dans des logements sociaux

Par

Alors que des dizaines de milliers de ménages franciliens rêvent d'obtenir une HLM à Paris, Mediapart a découvert que cinq adjoints de Bertrand Delanoë bénéficient d'un logement social. Une autre adjointe occupe un logement de fonction dans une école maternelle dans laquelle elle ne travaille plus. Interrogés, ils assument.

Un maire UMP du Var aimerait voir brûler les Roms

Par

Le 12 novembre 2013, lors d'un conseil de quartier, le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var), Luc Jousse, a dit regretter que les pompiers aient été appelés « trop tôt » pour éteindre un incendie qui s'était déclaré dans un camp rom. Un habitant avait enregistré la réunion publique.

La politique de la ville s'éloigne de la banlieue

Le ministre François Lamy présente son projet de loi qui redéfinit les quartiers aidés par la politique de la ville. Nouveau et unique critère retenu : la pauvreté, qui permet de faire figurer Guéret et Auch sur la même liste que Clichy-sous-Bois. Une démarche qui laisse la plupart des experts sceptiques.

Poitiers : le maire, le théâtre et le promoteur

Par

Le maire socialiste de la ville, Alain Claeys, a accepté la cession de l’ancien théâtre municipal au prix de 510 000 euros, soit moins de 200 euros le mètre carré. La vente réalisée de gré à gré se fait au bénéfice d’un promoteur local, avec de confortables plus-values à la clé. Une association demande l’annulation de la vente.

Tous les articles