Les affaires financières du Front national

Patrimoine des Le Pen, financement des campagnes électorales de 2012, affaire des assistants au parlement européen: le Front national ou ses dirigeants sont visés par plusieurs enquêtes judiciaires, ouvertes ces deux dernières années. Nos révélations et enquêtes sur ces affaires.

Un prêt émirati de 8 millions d’euros a sauvé le Rassemblement national

Par et
Marine Le Pen le 13 janvier 2019, à Paris. © Reuters Marine Le Pen le 13 janvier 2019, à Paris. © Reuters

En grandes difficultés financières après les élections de 2017, le Rassemblement national a été sauvé par un prêt de 8 millions d’euros de Laurent Foucher, un homme d’affaires français très implanté en Afrique et proche de Claude Guéant. La somme a transité par une banque basée aux Émirats arabes unis. Des questions restent en suspens sur l’origine des fonds.

Le Rassemblement national enrichit ses sympathisants grâce à l’argent public

Par
 © Reuters © Reuters

Le Rassemblement national finance sa campagne européenne grâce aux prêts de ses sympathisants, en proposant un taux attractif de 5 %. Un choix qui coûtera environ 200 000 euros au contribuable, puisque le RN compte intégrer les intérêts à ses dépenses de campagne remboursables par l’État.

Soupçons d'emploi fictif: la justice enquête sur l’ex-assistant du député Louis Aliot

Par
Louis Aliot et Marine Le Pen à l'Assemblée nationale. © Reuters Louis Aliot et Marine Le Pen à l'Assemblée nationale. © Reuters

Selon nos informations, le parquet de Perpignan a ouvert une enquête préliminaire sur des soupçons d’emploi fictif visant Mohamed Bellebou, ancien assistant du député frontiste Louis Aliot.

Assistants parlementaires: la mise en examen de Louis Aliot requalifiée en «détournements de fonds publics»

Par
Marine Le Pen et Louis Aliot en juillet 2017. © Reuters Marine Le Pen et Louis Aliot en juillet 2017. © Reuters

Après Marine Le Pen et l’eurodéputé Bruno Gollnisch, au tour de Louis Aliot de voir sa mise en examen, dans l’affaire des assistants parlementaires européens, requalifiée en « détournements de fonds publics ». Le député était convoqué ce jeudi par les juges d’instruction.

Assistants parlementaires: la mise en examen de Marine Le Pen requalifiée en «détournements de fonds publics»

Par
Reuters Reuters

Marine Le Pen était convoquée ce vendredi par les juges dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs de son parti au Parlement européen. Les juges ont aggravé sa mise en examen, requalifiée en « détournements de fonds publics ». Quinze personnes sont mises en examen.

Financement des campagnes RN: le parquet demande un procès

Par
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national. © Reuters

Deux ans après l’ouverture d’une information judiciaire sur le financement des campagnes du Rassemblement national en 2014 et 2015, le parquet de Paris a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de deux proches de Marine Le Pen – Frédéric Chatillon et Jean-François Jalkh –, et de son microparti, Jeanne.

Marine Le Pen doit bien rembourser 300.000 euros, selon la justice européenne

Par
Marine Le Pen dans l'hémicycle du Parlement européen. © Reuters Marine Le Pen dans l'hémicycle du Parlement européen. © Reuters

La justice européenne a confirmé, mardi 19 juin, que Marine Le Pen devait rembourser près de 300 000 euros réclamés par le Parlement européen, en raison de l’emploi de sa cheffe de cabinet comme assistante parlementaire. L’Office européen de lutte antifraude (OLAF) avait demandé, en juin 2016, le recouvrement de cette somme.

Campagne de Marine Le Pen: le florissant business de cadres FN et de leurs familles

Par
 © Reuters © Reuters

Pour sa campagne présidentielle, Marine Le Pen a fait appel à des sociétés appartenant à des cadres du Front national ou à leurs familles, selon des documents consultés par Mediapart. Certaines figurent parmi ses plus gros prestataires. Les sommes facturées, considérables, ont été remboursées par des fonds publics, comme c’est la règle.

Sur fond de scandale financier, le président d’une fondation du FN démissionne

Par
 © Reuters © Reuters

Moins de trois mois après sa nomination, le président de la fondation européenne du FN démissionne. Dans une note interne, que Mediapart sest procurée, Jean-Luc Schaffhauser dénonce une gestion financière verrouillée par un consultant proche de Marine Le Pen, dont il juge la rémunération « excessive ». Il laccuse de lui avoir refusé laccès aux comptes. 

Le mystère s’épaissit autour du prêt russe du Front national

Par et
Le contrat de prêt russe, signé par Roman Popov et Wallerand de Saint-Just. © Document Mediapart Le contrat de prêt russe, signé par Roman Popov et Wallerand de Saint-Just. © Document Mediapart

Mediapart a obtenu le contrat du prêt russe du FN, qui lève le voile sur certaines zones d’ombre de cette opération inédite. Mais le micmac judiciaire se poursuit : la banque prêteuse a fait faillite, son directeur est recherché pour détournements de fonds, et le prêt du FN a été plusieurs fois racheté, sans que l’on sache à qui il sera remboursé fin 2019.

Au groupe européen du FN, 427.000 euros de dépenses restent «non conformes»

Par et
Marine Le Pen et ses alliés européens le 21 janvier 2017, à Coblence. © Reuters Marine Le Pen et ses alliés européens le 21 janvier 2017, à Coblence. © Reuters

Selon nos informations, le Parlement européen pourrait lancer mi-mars la procédure de recouvrement de dépenses du groupe auquel appartient le FN, certaines étant jugées « non conformes » et d’autres « déraisonnables », comme l’achat de 228 bouteilles de champagne. En tout, plus de 427 000 euros pourraient être réclamés au FN et à ses alliés à Strasbourg.

Affaire des assistants parlementaires: le FN mis en examen

Par
 © Reuters © Reuters

D’après nos informations, le Front national a été mis en examen le 30 novembre pour «complicité d’abus de confiance» et «recel d’abus de confiance» dans l’enquête sur les emplois fictifs d’assistants d’eurodéputés.

Le compte de l’élu FN négociateur du prêt russe fermé

Par
L’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser. © Reuters L’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser. © Reuters

Marine Le Pen ne l’a pas évoqué mercredi mais un autre compte a été clos par la Société générale : celui de l’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser. L'élu, qui avait négocié le prêt russe du FN en 2014, est au cœur d’une enquête judiciaire depuis février 2016.

La Société générale demande au FN de fermer ses comptes

Par
Marine Le Pen à l'Assemblée, le 3 octobre 2017 © Reuters Marine Le Pen à l'Assemblée, le 3 octobre 2017 © Reuters

Banque historique du FN, la Société générale a demandé au parti de fermer tous ses comptes – ceux du siège comme ceux des fédérations –, d’après des informations recueillies par Mediapart et France Inter. 

Affaire des assistants FN: un aveu et des preuves

Par
Au Parlement européen, le 17 décembre 2015. © Reuters Au Parlement européen, le 17 décembre 2015. © Reuters

Mediapart a eu accès à des documents qui montrent « l'absence totale ou quasi totale » de travail au parlement d'une partie des collaborateurs d'eurodéputés FN « et, au contraire, un travail effectué au profit du Front national ». Révélations.

La nouvelle recherche de financement de Le Pen conduit en Suisse et au Liban

Par
 © Reuters © Reuters

En pleine campagne présidentielle, le trésorier du Front national a été en discussion avec un homme d’affaires spécialisé dans le commerce d’or et de diamants pour obtenir – au moins – un prêt de cinq millions d'euros. L'objectif: financer la campagne de Marine Le Pen.

Au Parlement européen, le pilier du FN est visé par une procédure de licenciement

Par
Charles Van Houtte. © dr Charles Van Houtte. © dr

Les affaires du FN font des vagues au Parlement européen. Après le conseiller international de Marine Le Pen, au tour de Charles Van Houtte, pilier du “système” frontiste à Strasbourg, d'être écarté. Mediapart avait enquêté sur ce discret comptable belge au cœur de l'affaire des assistants.

Le Parlement européen réclame une «enquête approfondie» sur le FN

Par et
capture-d-e-cran-2017-06-30-a-15-15-08

Selon nos informations, le bureau du Parlement européen s’apprête à demander à l’ENL, le groupe du FN à Strasbourg, de fournir de nouveaux documents pour justifier de dépenses « non conformes » au règlement, chiffrées à plus de 546 000 euros. La procédure est inédite dans l’histoire du Parlement européen.

Affaire des assistants: Marine Le Pen mise en examen pour abus de confiance

Par et
Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017. © Reuters Marine Le Pen à l'Assemblée nationale, le 27 juin 2017. © Reuters

Marine Le Pen a été mise en examen vendredi pour abus de confiance et complicité d'abus de confiance dans l'affaire des assistants parlementaires européens. Ouverte en 2015, cette enquête porte sur 17 eurodéputés et une quarantaine de collaborateurs du FN.

La justice cible Charles Van Houtte, cheville ouvrière du FN au Parlement européen

Par
Charles Van Houtte. © dr Charles Van Houtte. © dr

D'après nos informations, Charles Van Houtte, pilier du système frontiste au Parlement européen, a été perquisitionné vendredi dans le cadre de l'enquête sur les emplois fictifs présumés. Mediapart et Marianne ont enquêté sur ce discret comptable belge, administrateur du groupe du FN au Parlement, devenu l'homme de confiance de Marine Le Pen à Bruxelles.

Au Parlement européen, le groupe du FN épinglé pour des dépenses «non conformes»

Par et
Lors du meeting du groupe ENL à Coblence, le 21 janvier 2017. © Reuters Lors du meeting du groupe ENL à Coblence, le 21 janvier 2017. © Reuters

D'après nos informations, le rapport d'audit du groupe que Marine Le Pen co-préside au Parlement européen, l'ENL, pointe plusieurs irrégularités. Près de 54 000 euros de dépenses non justifiées, et des procédures d'appels d'offres non respectées de plus de 492 000 euros concernant dix prestataires de services.

Six enquêtes judiciaires visent le FN et Marine Le Pen

Par
 © Reuters © Reuters

Patrimoine, financement des campagnes, assistants au Parlement européen et au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais : Marine Le Pen et/ou son parti sont visés par pas moins de six enquêtes judiciaires.

Philippe Péninque, l’éminence grise de Marine Le Pen

Par et Mathias Destal
Philippe Péninque lors du discours de Marine Le Pen, le 1er-Mai 2013, à Paris. © Mediapart Philippe Péninque lors du discours de Marine Le Pen, le 1er-Mai 2013, à Paris. © Mediapart

Cet ex-chef du GUD, qui fut à la création du mouvement d'Alain Soral, serait omniprésent en coulisses. Ancien avocat fiscaliste – il a notamment ouvert le compte en Suisse de Jérôme Cahuzac –, Philippe Péninque œuvre depuis près de 15 ans au service de la candidate du FN. Toujours dans l’ombre.

La vraie histoire du financement russe de Le Pen

Marine Le Pen lors de sa visite à Moscou, le 24 mars 2017. © Site Internet du Kremlin Marine Le Pen lors de sa visite à Moscou, le 24 mars 2017. © Site Internet du Kremlin

Les financements russes de Marine Le Pen se sont organisés autour d'un conseiller de Vladimir Poutine, Alexandre Babakov. Des emails démontrent une ingérence politique de deux lobbyistes russes.

Marine Le Pen signe à nouveau pour de l’argent russe

Par
Marine Le Pen en visite à Moscou, le 24 mars 2017. © Reuters Marine Le Pen en visite à Moscou, le 24 mars 2017. © Reuters

Après avoir profité de deux prêts russes en 2014, le Front national a signé, le 15 juin 2016, une troisième demande de prêt avec une banque russe. Cet emprunt de trois millions d’euros est « destiné à financer la campagne électorale française ». Nous publions ce document à en-tête du parti. Le FN assure que ce projet « n’a eu aucune suite ». Marine Le Pen a été reçue par Vladimir Poutine le 24 mars.

Dossier: l'argent russe du Front national

Par
capture-d-e-cran-2017-03-24-a-19-11-46

Marine Le Pen a officiellement rencontré Vladimir Poutine le 24 mars 2017. Des rencontres officieuses avaient eu lieu en 2014 et 2015, alors que le FN et Jean-Marie Le Pen avaient obtenu deux prêts russes pour un montant total de 11 millions d'euros. Toutes nos enquêtes.

La justice enquête sur la maison du trésorier de Marine Le Pen

Par
Axel Loustau, trésorier du microparti de Marine Le Pen © Compte Facebook d'Axel Loustau. Axel Loustau, trésorier du microparti de Marine Le Pen © Compte Facebook d'Axel Loustau.

La justice s’interroge sur le financement de la maison d’Axel Loustau, acquise à l’automne 2015 pour plus d’1,5 million d’euros. Les enquêteurs soupçonnent un enrichissement personnel de l’élu frontiste, par le biais de sociétés prestataires de la campagne des régionales.

Le réquisitoire de l’eurodéputé Chauprade contre le FN

Par
Aymeric Chauprade Aymeric Chauprade

Dans un livre, Marine est au courant de tout… et un documentaire réalisé avec Mediapart et Marianne, l’ex-conseiller de Marine Le Pen explique que la candidate du FN « est tenue » par les anciens du GUD. « Si elle arrive au pouvoir, ces gens seront le pouvoir. »

«Marine Le Pen n'est pas libre»

Par
Aymeric Chauprade Aymeric Chauprade

L’ancien conseiller de la présidente du FN, Aymeric Chauprade, se confie pour la première fois sur les affaires du FN dans un livre, Marine est au courant de tout…, et un documentaire diffusé ce jeudi dans « Envoyé spécial », en partenariat avec Mediapart et Marianne. Pour l'eurodéputé, la candidate « est tenue » par le groupe des anciens du GUD. « Si elle arrive au pouvoir, ces gens seront le pouvoir. »

«Soirées nazies»: le témoignage qui accuse

Par
 © Mediapart et Envoyé Spécial © Mediapart et Envoyé Spécial

Dans une enquête diffusée jeudi par « Envoyé spécial » sur France 2, en partenariat avec Mediapart, Marianne et Flammarion, un ancien membre de la « GUD connection » qui entoure la présidente du FN témoigne des soirées ponctuées de « saluts nazis » et d’une obsession vis-à-vis des juifs.

La «GUD connection», l’équipe bis de Marine Le Pen

Par et Mathias Destal
loustau-chatillon2

Mediapart publie un chapitre de Marine est au courant de tout…, le livre enquête de Marine Turchi et Mathias Destal, consacré aux dérives et à l’ascension du premier cercle de Marine Le Pen. Composé d’anciens activistes du GUD, il tire aujourd’hui toutes les ficelles financières du Front national. 

Soupçon d'emploi fictif: Marine Le Pen avait été alertée

Par
Mail adressé par Gaël Nofri à Marine Le Pen © Mediapart et Marianne Mail adressé par Gaël Nofri à Marine Le Pen © Mediapart et Marianne


Des mails obtenus par Mediapart et
Marianne démontrent que Marine Le Pen a été informée de la situation problématique de son ancien conseiller Gaël Nofri, soupçonné d'avoir été rémunéré pendant la campagne de 2012 par un contrat « fictif ». La justice a été saisie de ce cas le 3 mars, dans l'affaire des assistants parlementaires du FN.

L’ex-conseiller qui accuse Marine Le Pen

Par
 © Document Mediapart et Marianne © Document Mediapart et Marianne

Mediapart et Marianne révèlent qu’un ancien conseiller de Marine Le Pen aurait été rémunéré, pendant la campagne présidentielle de 2012, par un contrat fictif au cabinet de l’expert-comptable attitré du FN, Nicolas Crochet. Gaël Nofri affirme n’avoir jamais travaillé dans ce cabinet.

FN: Frédéric Chatillon mis en examen

Par

Au cœur du dispositif de communication du FN avec ses sociétés, Frédéric Chatillon a été mis en examen le 15 février, dans le cadre d’une enquête ouverte fin octobre par le parquet de Paris pour « escroqueries » et « abus de biens sociaux » lors des élections de 2014 (municipales, européennes et sénatoriales) et de 2015 (départementales).

Les zones d’ombre du contrat du garde du corps de Marine Le Pen

Par

Marine Le Pen a réfuté tout contrat « fictif » de son garde du corps Thierry Légier, rémunéré fin 2011 comme assistant au Parlement européen. De nouvelles informations obtenues par Mediapart et Marianne montrent que ce contrat d'assistant de Thierry Légier est entouré de zones d’ombre.

Assistants au Parlement européen: le document qui accable Marine Le Pen

Par
montage-olaf-une-01

Mediapart et Marianne révèlent le rapport confidentiel de l’Office antifraude européen transmis à la justice française, qui enquête sur les assistants de Marine Le Pen au Parlement. Le gendarme européen soupçonne notamment qu’« un faux contrat de travail » a été établi pour son ex-assistant et garde du corps Thierry Légier. Ce que la présidente du FN conteste.

La justice creuse l'affaire des assistants du FN au Parlement européen

Par et
La délégation frontiste au parlement européen, à Strasbourg. © Reuters La délégation frontiste au parlement européen, à Strasbourg. © Reuters

D’après nos informations, le parquet de Paris a ouvert, le 15 décembre, une information judiciaire pour « abus de confiance », « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux » et « travail dissimulé » dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs des assistants du FN au Parlement européen.

Le Parlement européen réclame près de 300.000 euros à Marine Le Pen

Par
Marine Le Pen dans l'hémicycle du Parlement européen. © Reuters Marine Le Pen dans l'hémicycle du Parlement européen. © Reuters

D’après nos informations, la présidente du FN a reçu ce lundi un courrier du Parlement européen lui réclamant le remboursement de 298 000 euros qui lui auraient été « indûment » versés. Elle est soupçonnée d’avoir employé de manière fictive, sur des fonds européens, deux assistants parlementaires.

Le micro-parti de Marine Le Pen visé par une nouvelle enquête judiciaire

Par
 © Reuters © Reuters

Tracfin a transmis à la justice un signalement sur des flux de plusieurs millions d’euros jugés suspects, sur les comptes du micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, et son prestataire, Riwal. Le parquet de Paris a ouvert le 26 octobre une information judiciaire pour «escroqueries» et «abus de biens sociaux».

L’Union européenne réclame 339.000 euros à Marine Le Pen

Par
 © Reuters © Reuters

Mediapart et Marianne révèlent que l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) demande le recouvrement de 339 000 euros versés « indûment » à Marine Le Pen, pour l'emploi de deux assistants à Strasbourg. L'OLAF explique à Mediapart qu'il « surveille[ra] étroitement les actions prises à la suite de ses recommandations ». Sur la base de son rapport, le parquet de Paris a élargi son enquête préliminaire sur les soupçons d’emplois fictifs d’une vingtaine d’assistants parlementaires FN. 

Financement du voyage en Egypte: le FN reste silencieux

Par

Alors que Marine Le Pen est accusée d'avoir financé son voyage en Égypte via les Émirats arabes unis, le Front national évite les questions. L'entourage de la présidente du FN ne dément pas ces informations. Interrogé ce lundi sur France 2, le secrétaire général du parti dément mollement.

Le travail d’influence des Émirats arabes unis auprès de Marine Le Pen

Par
Marine Le Pen, Aymeric Chauprade (à gauche) et le premier ministre égyptien Ibrahim Mahlab, en mai 2015. Marine Le Pen, Aymeric Chauprade (à gauche) et le premier ministre égyptien Ibrahim Mahlab, en mai 2015.

En juillet 2014, la présidente du FN a reçu un représentant émirien qui aurait proposé d’« aider » le FN. En mai 2015, son voyage en Égypte aurait été « financé par les Émirats arabes unis », affirme l’un de ses proches. Alors que le FN recherche des financements à l’étranger pour 2017, la question du rapprochement avec Abou Dhabi revient.

Financement de campagnes: le FN renvoyé en correctionnelle

Par

D’après nos informations, le FN est renvoyé en correctionnelle dans l’affaire du financement de ses campagnes législatives de 2012. Dans leur ordonnance de renvoi, datée du 5 octobre, les juges d’instruction suivent l’essentiel des réquisitions du parquet. Dix personnes physiques et morales sont concernées, dont deux dirigeants du parti.

Financement de campagnes: le parquet veut un procès pour le FN

Par

Le parquet de Paris a demandé le renvoi en procès de dix personnes physiques et morales dans l'affaire du financement des campagnes 2012 du FN. Parmi elles, le parti lui-même, son trésorier et un vice-président, mais aussi le micro-parti de Marine Le Pen et plusieurs de ses proches, anciens du GUD.

Violences du GUD: la justice ouvre une enquête financière

Par
Axel Loustau, lors d'une réunion de la fédération FN des Hauts-de-Seine, le 12 mars 2016. Axel Loustau, lors d'une réunion de la fédération FN des Hauts-de-Seine, le 12 mars 2016.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour « abus de biens sociaux » et « blanchiment de capitaux ». Deux sociétés sont visées : l'une a été créée par Axel Loustau, trésorier du micro-parti de Marine Le Pen et conseiller régional FN. L'autre est détenue par des proches de Logan Djian, le chef du GUD mis en examen pour « violences aggravées » et laissé en liberté contre une caution de 25 000 euros.

Panama papers: les coulisses offshore de l'extrême droite

Par
Les Le Pen. © Reuters Les Le Pen. © Reuters

Après les révélations du Monde, ce mardi, concernant plusieurs proches de Marine Le Pen et leurs montages financiers, le Front national tente d'éteindre l'incendie et affirme que ni le parti, ni sa présidente Marine Le Pen ne sont « concernés » directement par ces affaires d'évasion fiscale et de dissimulation.

Le siège du FN perquisitionné dans l'affaire des assistants parlementaires

Par et

Après les bureaux de Jean-Marie Le Pen mardi, au tour du siège du Front national d'être perquisitionné, mercredi matin, dans le cadre de l'enquête sur les assistants du parti au parlement européen. D'après nos informations, les enquêteurs ont aussi ciblé certains assistants parlementaires mardi.

Argent du FN et des Le Pen: une famille aux affaires

Par

Jean-Marie et Marine Le Pen ont construit au FN un système hypercentralisé en plaçant un proche au poste de trésorier et en créant leurs propres micropartis. Aujourd’hui, père et fille sont visés par des enquêtes judiciaires sur le financement du parti et sur leurs patrimoines.

La justice ouvre une enquête sur le patrimoine de Marine Le Pen

Par
Marine Le Pen lors de ses vœux au siège du FN, le 7 janvier 2016. © Reuters Marine Le Pen lors de ses vœux au siège du FN, le 7 janvier 2016. © Reuters

Le parquet national financier a étendu jeudi l'enquête en cours visant Jean-Marie Le Pen « aux faits de déclaration inexacte de patrimoine concernant Marine Le Pen ». Fin décembre, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique avait alerté la justice, soupçonnant les deux Le Pen d'avoir sous-évalué leurs déclarations de patrimoine.

L'argent et le patrimoine des Le Pen provoquent des enquêtes à répétition

Par
Les Le Pen lors du congrès du FN, en novembre 2014, à Lyon. © Reuters Les Le Pen lors du congrès du FN, en novembre 2014, à Lyon. © Reuters

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique reproche à Marine Le Pen et son père d'avoir sous-évalué leurs déclarations de patrimoine et a saisi la justice. De l'héritage Lambert en 1976, à l'enquête ouverte en 2013 sur son patrimoine, les questionnements sont nombreux sur la fortune familiale.

La Cour de cassation rejette la requête du FN contre les juges

Par

La Cour de cassation a rejeté, le 24 novembre, la requête en suspicion légitime déposée début octobre par le FN, visant à dessaisir les juges en charge de l’enquête sur son financement, d'après Le Monde. Les juges pourraient à nouveau convoquer Marine Le Pen, ou bien lui envoyer la notification de son statut de « témoin assisté ».

Marine Le Pen contre-attaque pour esquiver les juges

Par et

La présidente du FN ne s’est pas présentée à la convocation par les juges chargés de l’affaire des financements illicites du FN, mardi. Le FN a déposé une requête en suspicion légitime contre les deux magistrats. Il a également attaqué le réquisitoire supplétif délivré par le parquet en juin.

Financement de campagnes: le Front national mis en examen

Par et
Marine Le Pen et le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, au congrès du FN, en novembre 2014. © Reuters Marine Le Pen et le trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, au congrès du FN, en novembre 2014. © Reuters

Le Front national a été mis en examen mercredi pour « recel d'abus de biens sociaux » et « complicité d'escroqueries », dans l'enquête sur le financement de ses campagnes législatives de 2012. Marine Le Pen dénonce à nouveau une « volonté politique de nuire au FN ».

Financement de campagnes: le trésorier du FN mis en examen

Par et

Le trésorier du Front national, Wallerand de Saint-Just, aujourd'hui tête de liste du FN aux régionales en Île-de-France, a été mis en examen lundi pour « recel d'abus de biens sociaux ». 

Le Pen: les dessous financiers du clash père-fille

Par et
Le Pen père en invité surprise du meeting FN du 1er mai. © Reuters Le Pen père en invité surprise du meeting FN du 1er mai. © Reuters

La mise au ban du fondateur du Front national va poser trois problèmes financiers à Marine Le Pen : les enquêtes sur la fortune cachée de son père, le partage de la propriété de Montretout, et l’argent perdu des micro-partis Cotelec et Promelec.

Financement du FN: le micro-parti de Marine Le Pen mis en examen

Par et

L'association Jeanne, pièce maîtresse du financement de l'activité politique de Marine Le Pen, est mise en examen en tant que personne morale pour « escroqueries ».

Financement du FN: un vice-président du parti mis en examen

Par et

Jean-François Jalkh a été mis en examen le 19 mai en tant que secrétaire général de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen. Il s'agit de la huitième mise en examen dans cette enquête sur le financement des campagnes du parti.

Financement des campagnes FN: une nouvelle mise en examen

Par et

La liste des mises en examen s'allonge dans l'enquête sur le financement des campagnes du Front national. Sighild Blanc, une proche de Frédéric Chatillon, le prestataire principal du FN avec sa société Riwal, a été mise en examen mercredi pour abus de biens sociaux, recel et blanchiment d'abus de biens sociaux.

Compte en Suisse : les Le Pen fuient les médias

Par
Les Le Pen au congrès du FN en novembre 2014. © Reuters Les Le Pen au congrès du FN en novembre 2014. © Reuters

Après les révélations de Mediapart, lundi, sur l’argent caché en Suisse de Jean-Marie Le Pen, l'état-major du FN fuit les caméras. Au parlement européen, Marine Le Pen a semé les journalistes. Seul Florian Philippot a demandé des « explications » au président d'honneur du FN. Au bureau politique, certains s'inquiètent.

L'argent du FN, l'autre lutte entre les Le Pen père et fille

Par et
Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen le 18 février 2012, à la convention du FN à Lille. © Reuters Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen le 18 février 2012, à la convention du FN à Lille. © Reuters

Derrière le vaudeville, l'argent. Le père comme la fille ont chacun leur propre micro-parti pour garder la haute main sur l'argent du Front national. Jean-Marie Le Pen n'a jamais révélé son fichier de donateurs et son association, Cotelec, continue d'accorder des prêts au FN ou à ses candidats.

Les cinq affaires qui menacent le Front national

Par
Marine Le Pen au 20 heures de TF1, le 9 avril 2015. © Reuters Marine Le Pen au 20 heures de TF1, le 9 avril 2015. © Reuters

Marine Le Pen ouvre une nouvelle crise avec son père au moment opportun: l'enquête des juges sur le FN a été élargie, le 9 mars, à des soupçons de financement illicite des campagnes électorales en 2012. Cinq affaires – quatre enquêtes judiciaires et une demande de commission d'enquête parlementaire – menacent aujourd'hui le parti ou ses dirigeants.

Le commissaire aux comptes du FN mis en examen

Par et

Nicolas Crochet, le commissaire aux comptes du FN et du micro-parti de Marine Le Pen, a été mis en examen le 10 avril pour complicité d'escroquerie, blanchiment d'abus de biens sociaux, financement illégal de parti politique et recel d'abus de confiance.

FN: Frédéric Chatillon mis en examen pour financement illégal de parti politique

Par et
Frédéric Chatillon accompagnant Marine Le Pen lors de son voyage en Italie, le 22 octobre 2011 © Capture d'écran d'un documentaire de Canal Plus. Frédéric Chatillon accompagnant Marine Le Pen lors de son voyage en Italie, le 22 octobre 2011 © Capture d'écran d'un documentaire de Canal Plus.

L'enquête sur les financements de campagne du Front national avance. La mise en examen de Frédéric Chatillon, prestataire principal du FN, succède à celle d'Olivier Duguet, trésorier du micro-parti de Marine Le Pen.

Financement du FN : les comptables dans le viseur des juges

Par et

Contrevenant aux règles professionnelles, le commissaire aux comptes du FN et de Marine Le Pen, Nicolas Crochet, a salarié le vice-président du parti et plusieurs cadres frontistes en 2012, tout en certifiant les comptes de plusieurs prestataires au cœur de l'enquête judiciaire. Selon un responsable du FN, le cabinet de l'expert-comptable a été perquisitionné. 

Le trésorier du microparti de Marine Le Pen a été mis en examen

Par et

Selon nos informations, l'homme d'affaires Axel Loustau, trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, a été mis en examen le 17 mars pour « escroqueries » dans le cadre de l'enquête sur le financement des élections législatives de 2012.

L'ex-trésorier de Marine Le Pen en eaux troubles

Par et

Allié à un gérant d’entreprises de sécurité cité dans l’affaire de la campagne Balladur, Olivier Duguet, l’ancien trésorier de l’association de financement de Marine Le Pen, a tenté d’obtenir l’exploitation d’une source d’eau minérale dans les Hautes-Alpes pour le compte d’une mystérieuse « société d’exploitation ». L’entreprise, qui prétend réunir 15 à 20 millions d’euros, refuse de divulguer le nom de ses investisseurs.

Assistants au parlement: ce qui est reproché au Front national

Par et

Le Front national a-t-il utilisé les fonds européens pour rémunérer ses cadres? La question est au cœur de l'enquête de l'office anti-fraude européen. S'il ne serait pas le seul parti concerné, plusieurs éléments démontrent la spécificité du cas du FN à Strasbourg. Marine Le Pen, elle, dénonce une « opération politique » à une semaine des élections. Décryptage de l'affaire et des questions qu'elle pose.

Assistants du FN: ce qu'a écrit le parlement européen à Taubira

Par et

Le parlement européen a alerté lundi la ministre de la justice française « sur une possible utilisation frauduleuse de fonds européens » par le Front national à Strasbourg. Dans cette lettre, évoquée par Le Monde et consultée par Mediapart, le président du parlement s'inquiète de « l'ampleur » des « constatations qui touchent un parti politique français de premier plan ».

Financement du FN: la justice explore le maquis financier de plusieurs sociétés

Par et

La récente mise en examen du prestataire de services du FN Frédéric Chatillon tétanise le FN. Des perquisitions ont eu lieu dans les bureaux d’Axel Loustau, trésorier de l’association de financement Jeanne. L’enquête a révélé des virements croisés et des sorties d’argent en espèces sur les comptes de l’agence de communication Riwal.

Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen, a été mis en examen

Par

Frédéric Chatillon, proche de Marine Le Pen et prestataire principal du FN avec sa société Riwal, a été mis en examen le 23 janvier pour « faux et usage de faux », « escroquerie », « abus de bien social » et « blanchiment d’abus de bien social », après une garde à vue de 48 heures, révèle Le Monde ce jeudi.

Micro-parti de Le Pen : l’enquête est élargie au «blanchiment en bande organisée»

Par et

Les enquêteurs décortiquent le système de prêts accordés aux candidats FN et de vente de kits de campagne. D’après nos informations, ils soupçonnent que des conventions de prêts aient été falsifiées ou antidatées.

L'organisation parallèle de Marine Le Pen pour 2017

Par

En amont de la présidentielle de 2017, un petit cercle fermé s'active pour Marine Le Pen, loin de l’agitation du siège du Front national et des caméras. On y trouve son micro-parti, "Jeanne", mais aussi des prestataires liés à la nébuleuse des anciens du GUD qui travaillent pour le FN et pour ses villes.

Le Front national décroche les millions russes

Par
Au Parlement européen, le 2 juillet. © Reuters Au Parlement européen, le 2 juillet. © Reuters

La présidente du FN a obtenu, en septembre, un prêt de 9 millions d’euros de la First Czech Russian Bank. 2 millions d’euros ont déjà été versés. À l’approche du congrès du FN, ce financement, obtenu après un intense lobbying des dirigeants frontistes à Moscou, pose la question de l’origine des fonds.

L'escroquerie à Pôle emploi du trésorier du micro-parti de Marine Le Pen

Par

Trésorier de Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, jusqu’en mars 2012, Olivier Duguet a été condamné en juin 2012 à six mois de prison avec sursis dans une affaire d'escroquerie au préjudice de Pôle emploi dont le montant s'élève à plus de 100 000 euros.

Le micro-parti de Marine Le Pen est visé par une information judiciaire

Par et

Elle est ouverte pour « escroquerie en bande organisée », « faux et usage de faux ». Au cœur des investigations : des prestations et des prêts fournis à des tarifs élevés aux candidats investis par le FN.

La justice enquête sur le micro-parti de Marine Le Pen

Par
Marine Le Pen. © (Reuters) Marine Le Pen. © (Reuters)

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur le fonctionnement de "Jeanne", le micro-parti au service de Marine Le Pen, qui affichait 9,5 millions d'euros de recettes en 2012. La justice a été saisie par la Commission des comptes de campagne et des financements politiques.

Le micro-parti de Marine Le Pen: des euros par millions

Par et
capture-d-e-cran-2019-11-08-a-10-16-49

Jeanne, le micro-parti de la patronne du FN lancé fin 2010, a encaissé plus de 9 millions d'euros en 2012, selon les informations de Mediapart. Quasiment dépourvu d'adhérents, ce parti de poche fait travailler la société d'un conseiller officieux de Marine Le Pen, l'ancien responsable du Gud, Frédéric Chatillon.

La «GUD connection» tient les finances de Marine Le Pen

Par et

Marine Le Pen a confié à la galaxie des anciens du GUD, groupuscule étudiant d'extrême droite radicale, de nombreux postes financiers, leur conférant la haute main sur la trésorerie du parti. Au centre de cette nébuleuse : Frédéric Chatillon, dont la société a perçu 1,6 million d'euros pendant la campagne présidentielle, d'après des documents consultés par Mediapart.

Les villes FN, un nouveau business pour les sociétés proches de l'extrême droite

Par

La conquête par le FN de onze villes a donné lieu à la création de sociétés qui voient là l'opportunité de nombreux marchés. À Fréjus (Var), plus grande ville frontiste, plusieurs entrepreneurs liés au FN ou à la nébuleuse du GUD ont déjà remporté des contrats.

À Beaucaire comme à Fréjus, le FN fait travailler une société amie

Par

Après Fréjus (Var), c'est à Beaucaire (Gard) que le maire FN a octroyé un contrat à une société dont le dirigeant officie sous pseudonyme au Front national. Une pratique en contradiction avec le discours de dénonciation du « copinage » et du clientélisme de Marine Le Pen.

Les jeux d’ombre du prestataire de Le Pen avec les néofascistes italiens

Par et

Le 22 novembre, le GUD organise à Paris un « congrès européen » des groupuscules néofascistes avec pour invités d’honneur les Grecs d’Aube dorée. Co-organisateurs de l’événement, les Italiens de CasaPound se sont mis au service du réseau de Frédéric Chatillon, conseiller officieux de Marine Le Pen, qui vient de s’installer à Rome.

Activisme et business: l'engagement pro-Assad des proches de Le Pen

Par

Farouchement opposée à une intervention militaire en Syrie, Marine Le Pen s'est toujours refusée à condamner le régime syrien. Dans son parti comme dans son entourage, ils sont plusieurs à soutenir publiquement Bachar al-Assad. Certains travaillent même avec le régime.

L’argent syrien d’un proche de Marine Le Pen

Par et
F. Chatillon. © (C+) F. Chatillon. © (C+)

Proche de Marine Le Pen et prestataire de services de sa campagne 2012, Frédéric Chatillon a fait l’objet d’un signalement Tracfin et d’une enquête confiée à la brigade financière sur des fonds reçus du régime syrien. L’enquête a été close en avril. Il dénonce « une opération politique ».