Dossier Notre dossier: le scandale du Mediator

Les drôles de liens de Servier avec l'administration

France

Non content de faire du lobbying auprès des ministres, députés et médecins, le laboratoire Servier touche l'administration. Mediapart a découvert le cas d'une pharmacienne chargée des vigilances sanitaires mariée à un pneumologue de Servier.

Mediator: l'enquête qui sonnait l'alerte dès 1998 a été enterrée

France

Mediapart publie plusieurs documents officiels qui démontrent que, dès 1998, soit onze ans avant le retrait du médicament, les dangers du Mediator étaient identifiés. Des informations «escamotées», s'insurge aujourd'hui le député socialiste Gérard Bapt.

Comment Servier a «sauvé» l’Isoméride

France

Mettre sur le marché américain une molécule dont la toxicité venait d'être prouvée, c'est le douteux exploit des laboratoires Servier en 1996. Ce précédent éclaire crûment l'affaire du Mediator qui éclate aujourd'hui.

Mediator: en 2006, Abenhaim et Servier étaient réconciliés

France

Dix ans après l'article dans lequel il mettait en cause l'Isoméride, le professeur Lucien Abenhaim signait encore une étude pour le compte de Wyeth, un laboratoire lié au fabricant du Mediator.

Mediator: les étranges rapports de Servier et Abenhaim

France

Lucien Abenhaim, directeur général de la santé de 1999 à 2003, assure que ses liens avec Servier se sont déteriorés en 1996, lorsqu'un de ses articles mit en évidence les dangers de l'Isoméride. Or, en 1997, il travaillait sur une autre étude, financée par... Servier.

Mediator: des alertes données dès 1995

France

Dès 1995, la commission de pharmacovigilance enregistre des alertes mettant en cause le médicament Mediator, aujourd'hui rendu responsable de la mort d'au moins 500 patients. Interrogé par Mediapart, le professeur André Escousse, membre d'un comité régional de pharmacovigilance, nous déclare: «Il aurait été logique de supprimer le Mediator dès 1998.» Il le sera onze ans plus tard...

Mediator: comment la multiplication des alertes a été ignorée

France

La chronologie est impitoyable. Pourquoi le médicament Mediator, qui a causé en France 500 décès et des milliers de pathologies cardiaques lourdes, n'a-t-il pas été interdit plus tôt? Enquête sur les rapports, études, cas cliniques qui dès la fin des années 1990 auraient dû être pris en compte par les autorités sanitaires françaises.

Mediator, le médicament scandale de Servier

Économie

Pourquoi a-t-il fallu plus de dix ans pour interdire le Mediator? Malgré les nombreuses alertes dès la fin des années 1990, malgré son retrait en Espagne dès 2003, ce médicament vedette du laboratoire Servier (1 milliard d'euros de chiffre d'affaires à lui seul!) a continué à être prescrit à des centaines de milliers de patients. En cause, le rôle de l'Agence de sécurité sanitaire, accusée d'avoir laissé prospérer le scandale.