Ukraine : les États-Unis et la Russie entretiennent la tension permanente

Par
Un militaire ukrainien près de la frontiére russe, le 23 janvier 2022. © Photo Wolfgang Schwan/Anadolu Agency via AFP Un militaire ukrainien près de la frontiére russe, le 23 janvier 2022. © Photo Wolfgang Schwan/Anadolu Agency via AFP

Alors que les discussions entre Washington et Moscou avancent à petits pas, Kiev compte sur ses alliés. En premier lieu les Américains et les Britanniques, inquiets d’un putsch et d’une invasion possible. À Kiev, ce scénario est jugé « peu probable ».

Dossiers

Dossier. Les talibans maîtres de l’Afghanistan

Par

Près de vingt ans après les attaques du 11 septembre 2001 et la campagne militaire menée par les États-Unis qui les avaient délogés du pouvoir, les talibans ont repris le contrôle de l’Afghanistan. Joe Biden avait annoncé le retrait total des troupes étasuniennes au 31 août, mais la rapidité de l’effondrement du gouvernement soutenu par Washington a pris tout le monde de court.  

En Afghanistan, la faim provoque le chaos

Par et Mortaza Behboudi
À Hérat, plusieurs femmes ont été blessées dans la bousculade. © Rachida El Azzouzi/Mediapart À Hérat, plusieurs femmes ont été blessées dans la bousculade. © Rachida El Azzouzi/Mediapart

La crise alimentaire est dramatique en Afghanistan. À Hérat, ce dimanche, une foule affamée a dépassé les autorités talibanes. Le désespoir est tel que des familles n’hésitent pas à vendre leurs fillettes en mariage pour ne pas mourir de faim. Reportage écrit et filmé.

Au Sénégal, un vent de fraîcheur sur la campagne des municipales

Par
Fadel Barro en campagne pour la mairie de Kaolack, le 11 décembre 2021. © Jammi Gox Yi Fadel Barro en campagne pour la mairie de Kaolack, le 11 décembre 2021. © Jammi Gox Yi

Fadel Barro, pilier du collectif « Y’en a marre », précurseur des mouvements dit « citoyens » sur le continent africain, brigue la mairie de la sixième ville du Sénégal. Sa coalition présente trente candidats aux élections locales qui auront lieu ce dimanche 23 janvier. Leur programme est révolutionnaire de simplicité.

Covid : comment la Russie a laissé filer l’épidémie

Par
Un lycéen de Novosibirsk en Sibérie, subit un test au Covid-19, le 21 janvier 2022. © Photo Alexandr Kryazhev/Sputnik via AFP Un lycéen de Novosibirsk en Sibérie, subit un test au Covid-19, le 21 janvier 2022. © Photo Alexandr Kryazhev/Sputnik via AFP

Omicron déferle sur la Russie alors que le pays vient déjà de traverser une terrible année 2021 et déplore plus de 900 000 morts excédentaires depuis le début de la pandémie. Une hécatombe acceptée par l’État mais aussi par la population, peu encline à la vaccination.

TotalEnergies et Chevron se retirent de la Birmanie

Par

Le groupe américain d’hydrocarbures Chevron et le géant français TotalEnergies ont annoncé vendredi leur retrait de Birmanie près d’un an après le coup d’État militaire. Les organisations de défense des droits humains avaient appelé les deux groupes à prendre une telle décision en raison des atteintes aux droits humains commis par la junte.

Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique

Par
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020.

Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.

Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours

Par
Lors de la manifestation pour la reconnaissance du génocide des Ouïghours, à Paris, le 2 octobre 2021. © Photo Xose Bouzas/Hans Lucas via AFP Lors de la manifestation pour la reconnaissance du génocide des Ouïghours, à Paris, le 2 octobre 2021. © Photo Xose Bouzas/Hans Lucas via AFP

À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.

Etats-Unis : la guerre des barbons

Par
capture-d-e-cran-2022-01-20-a-17-37-53

La décadence de lEmpire américain se traduit par une bataille de gérontes : lantique Donald Trump attend au tournant le fossile Joe Biden, lui-même sous lœil de lantédiluvien juge Clarence Thomas de la Cour suprême. Ainsi se décline le déclin.

Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral américain

Par
À Florence (Arizona), le 15 janvier 2022, Donald Trump tient son premier meeting en vue des élections de novembre. © Mario Tama/Getty Images/AFP À Florence (Arizona), le 15 janvier 2022, Donald Trump tient son premier meeting en vue des élections de novembre. © Mario Tama/Getty Images/AFP

Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.

Le double « je » de Macron au Parlement européen

Par
Emmanuel Macron au Parlement européen, à Strasbourg, le 19 janvier 2022. © Bertrand Guay/Pool/AFP Emmanuel Macron au Parlement européen, à Strasbourg, le 19 janvier 2022. © Bertrand Guay/Pool/AFP

Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.