Royaume-Uni: Nigel Farage refuse de faire la lumière sur le financement de son Parti du Brexit

Par Amandine Alexandre
Nigel Farage lors d'un meeting du Parti du Brexit le 15 mai 2019 à Merthyr Tydfil, au Pays de Galles. © Reuters/Rebecca Naden Nigel Farage lors d'un meeting du Parti du Brexit le 15 mai 2019 à Merthyr Tydfil, au Pays de Galles. © Reuters/Rebecca Naden

Le Parti du Brexit, emmené par l’eurodéputé d’extrême droite Nigel Farage, semble porté par une solide dynamique à l’approche des européennes, qui se déroulent dès jeudi au Royaume-Uni. Mais la frustration d’une partie de l’électorat britannique face à l’enlisement du Brexit n’est pas la seule raison de cet apparent succès. Depuis 2016, Nigel Farage bénéficie du soutien financier d’un personnage très controversé, Arron Banks.

Dossiers

Donald Trump, saison 2 : notre dossier

Par

Le 45e président des Etats-Unis a entamé la deuxième année de son mandat par un « shutdown », un bref blocage des administrations dû au désaccord parlementaire sur le budget fédéral. Mediapart poursuit son récit de cette présidence hors norme, et des dangers qu'elle fait courir aux Etats-Unis comme au reste du monde.

Les élections européennes ouvrent une longue séquence de négociations à Bruxelles

Par
Séance du Parlement européen à Strasbourg, le 26 mars 2019. © Reuters/Vincent Kessler Séance du Parlement européen à Strasbourg, le 26 mars 2019. © Reuters/Vincent Kessler

Les élections du 26 mai ouvrent une longue séquence de négociations à Bruxelles pour renouveler les postes de dirigeant à la tête des institutions de l’UE, jusqu’à fin octobre. Mode d’emploi.

Donald Trump, fauteur de crises

Par
iran-usa-vienne

La méthode du président américain consiste à semer le chaos pour tenter d’en récolter les fruits. Jusqu’ici, de la Corée du Nord à l’Arabie saoudite en passant par le Venezuela et la Chine, cela aura produit plus d’échecs que de succès.

«Bolton espère que les Iraniens seront assez stupides pour provoquer une guerre»

Par
Donald Trump et John Bolton le 13 mai dans le bureau ovale de la Maison Blanche. © Reuters Donald Trump et John Bolton le 13 mai dans le bureau ovale de la Maison Blanche. © Reuters

 « La confusion et l’ignorance de Trump rencontrent l’agenda néoconservateur de son entourage », juge l’historien américain Hussein Banai, spécialiste des relations chaotiques entre les États-Unis et l’Iran. Un cocktail explosif.

Indonésie: comment se gouverne la troisième démocratie du monde

Par
 © Mediapart © Mediapart

Entretien avec Delphine Allès, afin de décrypter les résultats des élections indonésiennes qui ont vu la victoire du président sortant Joko Widodo.

Fiscalité dans l'UE: pour Moscovici, «il faut casser la règle de l’unanimité»

Par
Pierre Moscovici. © Reuters Pierre Moscovici. © Reuters

Le commissaire européen Pierre Moscovici, dont le mandat s’achève, répond aux questions de Mediapart sur ses résultats en matière de lutte contre la fraude, l’évasion et l’optimisation fiscale. Selon lui, les limites de ce bilan sont liées à la règle de l’unanimité au Conseil européen.

Agriculture: les partis français louent le protectionnisme et le verdissement

Par
Une exploitation agricole à Ardevon (Normandie). © Reuters Une exploitation agricole à Ardevon (Normandie). © Reuters

Alors qu’une réforme de la politique agricole commune sera négociée fin 2019, les candidats français présentent des programmes assez similaires sur le sujet : maintenir un budget conséquent, protéger les agriculteurs de la concurrence déloyale, et avancer plus ou moins vers le bio.

Autriche: le pouvoir vacille après une vidéo sur l’extrême droite

Le chef du parti d’extrême droite autrichien FPÖ Heinz-Christian Strache, également numéro deux du gouvernement, a démissionné samedi, au lendemain de la diffusion d’une vidéo le montrant en train de proposer des contrats publics à une ressortissante russe en échange d’un soutien politique. Conséquence : la coalition au pouvoir s’est effondrée et le chancelier Sebastian Kurz a annoncé la tenue de législatives anticipées.

Stratégies, idéologies: des extrêmes droites européennes pas si unies que ça

Par
Le meeting commun des extrêmes droites européennes à Milan, le 19 mai. © Reuters Le meeting commun des extrêmes droites européennes à Milan, le 19 mai. © Reuters

Ils ont le sens de la mise en scène et ne lésinent pas sur leurs déplacements européens. Les chefs de file des droites dures du continent ont multiplié les rencontres ces derniers mois. Mais leurs ébauches d’alliances se heurtent à des désaccords de fond.

Protéiformes, les droites dures prospèrent dans toute l’Europe

Par et
 © Mediapart © Mediapart

Les élections européennes se tiennent le 26 mai dans un contexte de montée des forces brunes sur l’ensemble du continent, même s’il y a peu de chances qu’elles parviennent à former un groupe uni à Strasbourg. Radiographie des vingt-huit États membres.