Victimes collatérales de l’armée française: au Mali, la grande hypocrisie

Par
Les ruines de l’hôtel de Moctar Cissé, à Douentza. © DR Les ruines de l’hôtel de Moctar Cissé, à Douentza. © DR

Au nom du respect des civils victimes de conflits armés, l’armée française se targue de verser des indemnisations financières à ses « dommages collatéraux ». Sauf au Mali, où la France – en guerre depuis 2013 – a choisi de laisser les autorités maliennes réparer les dégâts commis par ses soldats. Mais le système n’a jamais fonctionné.

Dossiers

Donald Trump, saison 2 : notre dossier

Par

Le 45e président des Etats-Unis a entamé la deuxième année de son mandat par un « shutdown », un bref blocage des administrations dû au désaccord parlementaire sur le budget fédéral. Mediapart poursuit son récit de cette présidence hors norme, et des dangers qu'elle fait courir aux Etats-Unis comme au reste du monde.

Au Mali, le président IBK est contesté, la France aussi

Par
Des manifestants édifient des barricades à Bamako, le 11 juillet 2020. © Michele Cattani/AFP Des manifestants édifient des barricades à Bamako, le 11 juillet 2020. © Michele Cattani/AFP

Les opposants reprochent au président malien Ibrahim Boubacar Keïta la détérioration continue de la situation sécuritaire sur une grande partie du territoire. Considérée comme son alliée, la France est soupçonnée d’avoir des visées sur les ressources du pays.

En Pologne, le président sortant réélu de justesse

Par
Andrzej Duda, réélu, à Pultusk, le 12 juillet 2020. Andrzej Duda, réélu, à Pultusk, le 12 juillet 2020.

Andrzej Duda, candidat du parti de la droite nationale-conservatrice Droit et Justice (PiS), a remporté le second tour de l’élection présidentielle dimanche 12 juillet face à son adversaire du centre-droit libéral, le maire de Varsovie Rafal Trzaskowski.

Espagne: les exécutifs sortants confirmés en Galice et au Pays basque, après le Covid

Par
Dans le village basque d'Ataun, le 12 juillet 2020 © AFP Dans le village basque d'Ataun, le 12 juillet 2020 © AFP

Podemos et ses alliés ont encaissé une sévère défaite lors des élections régionales dimanche en Galice et au Pays basque, également marquées par une poussée de l’indépendantisme de gauche.

A Hong Kong, le grand méchant flou est arrivé

Par
Des autocollants disant «nous ne sommes pas des émeutiers». © MC Des autocollants disant «nous ne sommes pas des émeutiers». © MC

La loi de sécurité nationale imposée par Pékin a introduit plus d’incertitudes qu’elle n’a restauré la stabilité. Le texte fragilise les libertés mais aussi le système judiciaire et légal hongkongais qui a fait la réputation du centre financier international.

Covid-19: en Guyane, la France est accusée d’avoir abandonné les Brésiliens

Le premier ministre Jean Castex s’est rendu dimanche en Guyane, où l’épidémie de Covid-19 fait rage. Mais la France déçoit dans cette région frontalière avec le nord du Brésil. La politique de Jair Bolsonaro n’arrange rien.

A Istanbul, Erdogan rend Sainte-Sophie au culte musulman

Par
Devant le musée Sainte-Sophie, le 10 juillet 2020 à Istanbul. © Sputnik via AFP Devant le musée Sainte-Sophie, le 10 juillet 2020 à Istanbul. © Sputnik via AFP

Quatre-vingt-six ans après la transformation de l’ancienne basilique d’Istanbul en musée par Atatürk, le président turc, légitimé par une décision du Conseil d’État, donne satisfaction aux milieux religieux et d’extrême droite.

En Pologne, les droites bataillent pour la présidence de la République

Par
Le débat de la télévision publique a été boycotté par le candidat libéral Rafał Trzaskowski. © Capture d'écran/YouTube Le débat de la télévision publique a été boycotté par le candidat libéral Rafał Trzaskowski. © Capture d'écran/YouTube

Au second tour de l’élection présidentielle dimanche 12 juillet, 30 millions d’électeurs polonais auront le choix entre un centre-droit libéral et une droite nationale-conservatrice. Le scrutin mobilise fortement deux Pologne irréconciliables.

Au Liban, une jeunesse entre désespoir et révolte

Par
 © Jad Ghorayeb © Jad Ghorayeb

Inédite par son ampleur et sa gravité, la crise économique, sanitaire et politique a participé à l’essoufflement des manifestations qui ont secoué le Liban depuis octobre 2019. Mais une partie de la jeunesse reste mobilisée.

G20 à Hambourg: l’activiste français Loïc Schneider écope d’une lourde peine

Par
Charge de la police sur les manifestants de Welcome to Hell. © Yann Levy / Hans Lucas Charge de la police sur les manifestants de Welcome to Hell. © Yann Levy / Hans Lucas

Il a été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir participé aux émeutes qui ont accompagné la tenue du G20 de Hambourg, dans le nord de l’Allemagne en 2017. La police y avait alors mené une politique de maintien de l’ordre très contestée.