L’EI et Al-Qaïda s’affrontent désormais en Afrique de l’Ouest

Par François Hume-Ferkatadji et Olivia Macadré
Des soldats maliens patrouillent dans un site archéologique à Gaz le 10 mars 2020. © Michele Cattani/AFP Des soldats maliens patrouillent dans un site archéologique à Gaz le 10 mars 2020. © Michele Cattani/AFP

L’État islamique au Grand Sahara accuse la branche régionale d’Al-Qaïda de se retourner contre lui au moment où il est mobilisé pour repousser les assauts de l’opération Barkhane au Sahel. La fin d’une exception.

Dossiers

Donald Trump, saison 2 : notre dossier

Par

Le 45e président des Etats-Unis a entamé la deuxième année de son mandat par un « shutdown », un bref blocage des administrations dû au désaccord parlementaire sur le budget fédéral. Mediapart poursuit son récit de cette présidence hors norme, et des dangers qu'elle fait courir aux Etats-Unis comme au reste du monde.

Afghanistan: «Ils sont venus pour tuer les mères»

Par
Des forces de sécurité afghanes près de la maternité Dasht-e Barchi le 12 mai 2020. © Haroon Sabawoon/Anadolu Agency/AFP Des forces de sécurité afghanes près de la maternité Dasht-e Barchi le 12 mai 2020. © Haroon Sabawoon/Anadolu Agency/AFP

L’attaque d’une maternité à Kaboul, puis celle de funérailles dans une province voisine, font craindre le retour en force de l’EI, raffermi par des talibans hostiles à l’accord de paix avec les Américains. 

En Irak, la résurgence de l’Etat islamique

Par
Une opération contre l'État islamique autour de Kirkouk le 8 mai 2020. © AlMakram Ghareeb/Anadolu Agency/AFP Une opération contre l'État islamique autour de Kirkouk le 8 mai 2020. © AlMakram Ghareeb/Anadolu Agency/AFP

Avec plus de 560 attaques en trois mois, l’organisation djihadiste tire profit de la fragilité du pouvoir irakien, de la démoralisation des forces de sécurité et du désengagement des États-Unis.

Après le meurtre de George Floyd, la semaine où tout a basculé aux Etats-Unis

Par
Incendie d'un immeuble en construction à Minneapolis, le 28 mai 2020. © DR Incendie d'un immeuble en construction à Minneapolis, le 28 mai 2020. © DR

Le meurtre par la police de George Floyd, un homme noir de Minneapolis, a déclenché depuis près d’une semaine aux États-Unis un mouvement de protestation déjà historique. Plus de 140 villes sont le théâtre de manifestations parfois violentes. La première puissance mondiale, minée par les inégalités et la crise économique, redécouvre de façon spectaculaire, en pleine pandémie, l’ampleur de ses tensions sociales et raciales, exacerbées au sommet de l’État par un président incendiaire.

Coronavirus, c’était écrit…

Par
En décembre 2009, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) mettait en garde contre "la réémergence de maladies infectieuses". © DR En décembre 2009, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) mettait en garde contre "la réémergence de maladies infectieuses". © DR

Depuis vingt ans, des rapports ont anticipé la pandémie de Covid-19. Tous les gouvernements les ont ignorés, privilégiant les urgences du moment. Un scénario qui se répète déjà avec la prochaine catastrophe annoncée : le réchauffement climatique.

Etats-Unis: la colère s’étend et s’intensifie pour dénoncer la mort d’un Afro-Américain tué par la police

Par Julien Chaillou
29 mai 2020, à Washington DC, États-Unis. © Tasos Katopodis/Getty Images/AFP 29 mai 2020, à Washington DC, États-Unis. © Tasos Katopodis/Getty Images/AFP

Plus de 30 villes à travers le pays ont été le théâtre d’affrontements samedi, après le meurtre lundi d’un Afro-Américain par la police. Des voitures des forces de l’ordre ont été incendiées, des boutiques de Beverly Hills vandalisées. Face à cette radicalisation, de nombreuses villes ont imposé des couvre-feux. Le déploiement de la garde nationale a été renforcé. 

Les Irlandais solidaires des peuples amérindiens

Par

Alors que les tribus navajo et hopi sont durement touchées par l’épidémie, de nombreux Irlandais répondent à leur appel à l’aide. Retour sur cette amitié inattendue.

Aux Etats-Unis, les peuples autochtones paient un lourd tribut

Par Julien Chaillou
Des Navajos arrivent à un point de distribution d'eau et d'aliments le 20 mai 2020, à Casamero Lake, Nouveau-Mexique. © Mark Ralston/AFP Des Navajos arrivent à un point de distribution d'eau et d'aliments le 20 mai 2020, à Casamero Lake, Nouveau-Mexique. © Mark Ralston/AFP

La nation navajo concentre le plus fort taux d’infection au coronavirus du pays. Au-delà de la situation sanitaire alarmante, la crise est aussi économique. Avec la fermeture des casinos et l’arrêt brutal du tourisme, les tribus ont perdu leur principale source de revenus.

Parlement européen: petits dîners entre amis des énergies fossiles

Par Cédric Vallet
Le Polonais Jerzy Buzek (à gauche) et l'ancien commissaire européen à l'énergie, Miguel Arias Cañete, le 23 février 2016. © AFP Le Polonais Jerzy Buzek (à gauche) et l'ancien commissaire européen à l'énergie, Miguel Arias Cañete, le 23 février 2016. © AFP

Le Forum européen de l’énergie multiplie les invitations à dîner pour faire se croiser députés européens et industriels. Mission d’information ou lobbying pro-énergies fossiles ? Petit voyage dans une « zone grise » du lobbying bruxellois.

Course aux armements: les Docteurs Folamour n’ont pas le Covid-19

Par
La torpille russe Poséidon. © Ministère russe de la défense La torpille russe Poséidon. © Ministère russe de la défense

Donald Trump dénonce une fois de plus un traité de contrôle des armements. Moscou annonce de nouveaux essais de la « torpille du Jugement dernier ». La Chine devient le deuxième producteur mondial d’armes. La crise sanitaire mondiale n’a pas freiné la militarisation à outrance des puissances.