Dans la ville pro-Brexit de Hartlepool, le vote travailliste n’a plus rien d’automatique

Par

À Hartlepool, dans le nord-est de l’Angleterre, le Brexit a rassemblé 69,6 % des suffrages en 2016. Dans cette ville sinistrée, les électeurs semblent se résoudre à voter pour le parti travailliste de Jeremy Corbyn, sans enthousiasme.

Dossiers

Donald Trump, saison 2 : notre dossier

Par

Le 45e président des Etats-Unis a entamé la deuxième année de son mandat par un « shutdown », un bref blocage des administrations dû au désaccord parlementaire sur le budget fédéral. Mediapart poursuit son récit de cette présidence hors norme, et des dangers qu'elle fait courir aux Etats-Unis comme au reste du monde.

«Le “Green New Deal” peut être l’occasion d’une transformation radicale»

Par
web3-1024x683-1

Tout juste paru aux États-Unis, le livre A Planet To Win tente de dessiner les contours d'un « New Deal » vert qui serait radical et transformateur. Mediapart a interviewé l'une des auteurs, Thea Riofrancos, professeure de science politique au Providence College et soutien de Bernie Sanders.

En Italie, les «sardines» défient Salvini et les populistes

Par
Sur une page Facebook d'un groupe de «sardines». © DR Sur une page Facebook d'un groupe de «sardines». © DR

Parti d’un appel à manifester contre la Ligue à Bologne, dans le nord-est de l’Italie, le mouvement des « sardines » essaime du nord au sud du pays. Depuis le 14 novembre dernier, il a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes autour de slogans antipopulistes.

L’Otan vaut plus qu’une bagarre de cour de récréation

Par
Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters Donald Trump, mardi 3 décembre, à Londres pour le sommet de l'Otan. © Reuters

Échanges de noms d’oiseaux et propos furibards : l’Otan, la plus grande alliance militaire au monde, a donné le ridicule spectacle, mardi à Londres, de dirigeants divisés. Le vacarme, déclenché par les propos de Macron sur « la mort cérébrale » de l’alliance, a empêché de répondre aux questions de fond sur l’avenir d’une organisation obsolète, inutile, voire toxique.

Hélène Combes: «Le Mexique ne pourra être plus égalitaire sans une vraie réforme fiscale»

Par et
Un soutien du président mexicain le 1er décembre au Zocalo, la place centrale de Mexico (Mexique). © REUTERS Un soutien du président mexicain le 1er décembre au Zocalo, la place centrale de Mexico (Mexique). © REUTERS

Dans un entretien à Mediapart, l’universitaire Hélène Combes dresse le bilan de la première année au pouvoir d’Andrés Manuel López Obrador au Mexique. « Des gens dans son entourage jugent qu’il est plus nationaliste que de gauche », explique-t-elle.

A la frontière Etats-Unis-Mexique, «le droit d’asile est devenu une loterie»

Par Marie Hibon
À la frontière entre le Mexique et les États-Unis, à Ciudad Juarez, en octobre 2019. © MH À la frontière entre le Mexique et les États-Unis, à Ciudad Juarez, en octobre 2019. © MH

Des dizaines de milliers de migrants perdent espoir dans les villes frontalières mexicaines face aux nombreuses embûches dressées sur leur chemin par les autorités américaines. Car, après un voyage de dizaines de milliers de kilomètres, le plus dur reste à faire. 

Au Mexique, un an après son élection, López Obrador entre dans le dur

Par Marie Hibon
Andrés Manuel López Obrador à Mexico (Mexique), lors de la cérémonie pour son premier anniversaire à la tête du Mexique, le 1er décembre 2019. © REUTERS/Edgard Garrido Andrés Manuel López Obrador à Mexico (Mexique), lors de la cérémonie pour son premier anniversaire à la tête du Mexique, le 1er décembre 2019. © REUTERS/Edgard Garrido

Le président de gauche Andrés Manuel López Obrador achève sa première année à la tête du Mexique. Corruption, violence, inégalités : il a promis de transformer le pays de fond en comble. Il mène une politique sociale populaire, mais sa difficulté à venir à bout de la violence endémique des cartels de la drogue lui coûte des soutiens.

Migrants: la France renonce à offrir des hors-bord aux gardes-côtes libyens

La France renonce à livrer des bateaux aux gardes-côtes libyens après que des ONG ont dénoncé une opération scandaleuse et jugé que ces hors-bord allaient « contribuer directement à des violations caractérisées des droits fondamentaux ». Les migrants interceptés en mer sont en effet systématiquement rejetés dans les centres de détention du régime, avec tortures et viols à la clé.

Egypte: «La déconnexion criante et inacceptable» de la France

Par

Alors que la répression ne faiblit pas en Égypte, qu’un rapport d’ONG documente les abus d’une justice parallèle, la France apparaît dans une « déconnexion criante et inacceptable » à l’égard de son allié le dictateur Sissi, pour reprendre les mots d’Emmanuel Macron. La diplomatie, ce n’est pas s’écraser. 

Au Burkina Faso, les jeunes Peuls pris entre deux feux

Par François Hume Et Olivia Macadré
Des soldats du Burkina Faso, en mars 2019. © Reuters Des soldats du Burkina Faso, en mars 2019. © Reuters

Dans un Burkina Faso en proie à la menace du djihad armé, les jeunes de l’ethnie peule sont des recrues parfaites pour les groupes armés qui capitalisent sur les difficultés de la région, le taux de pauvreté affolant et les atrocités de l’armée régulière. Ceux qui refusent de s’enrôler font face à la suspicion de la population.

> Au Mali, l’armée paie par le sang la faillite de l’Etat