Les services secrets britanniques ne veulent pas du Brexit

Par
Graffiti sur un mur devant une cabine téléphonique, près du siège du service de renseignement électronique, le GCHQ, à Cheltenham, dans l'ouest de l’Angleterre, le 16 avril 2014. Une œuvre de l’artiste de rue Banksy illustrant les révélations d'Edward Snowden qui a déclaré que le GCHQ avait exploité des câbles à fibres optiques transportant le trafic téléphonique international et internet pour détourner de grandes quantités de données personnelles. © Reuters/Eddie Keogh Graffiti sur un mur devant une cabine téléphonique, près du siège du service de renseignement électronique, le GCHQ, à Cheltenham, dans l'ouest de l’Angleterre, le 16 avril 2014. Une œuvre de l’artiste de rue Banksy illustrant les révélations d'Edward Snowden qui a déclaré que le GCHQ avait exploité des câbles à fibres optiques transportant le trafic téléphonique international et internet pour détourner de grandes quantités de données personnelles. © Reuters/Eddie Keogh

Des deux côtés de la Manche, les espions s’activent afin que le Brexit ait le moins de conséquence possible sur les coopérations mises en place, notamment en matière de lutte antiterroriste. Si l’effet devrait être limité en matière d’échanges bilatéraux, cela s’annonce plus compliqué au niveau européen.

Dossiers

Donald Trump, saison 2 : notre dossier

Par

Le 45e président des Etats-Unis a entamé la deuxième année de son mandat par un « shutdown », un bref blocage des administrations dû au désaccord parlementaire sur le budget fédéral. Mediapart poursuit son récit de cette présidence hors norme, et des dangers qu'elle fait courir aux Etats-Unis comme au reste du monde.

Les braises du conflit nord-irlandais ravivées par le Brexit

Par
Le mur et une des portes de séparation entre catholiques et protestants à Belfast, désormais ouverte. © Thomas Cantaloube Le mur et une des portes de séparation entre catholiques et protestants à Belfast, désormais ouverte. © Thomas Cantaloube

L’Irlande n’est pas seulement au cœur des négociations en raison des difficultés économiques et douanières liées au Brexit, mais aussi parce qu’il existe un vrai danger de reprise de la guerre entre unionistes et républicains. Reportage à Belfast, où les tensions sont toujours vives.

Brexit: l’UE et Johnson annoncent un accord juste avant le Conseil européen

Par

Quelques heures avant le Conseil européen, l’Union européenne et Boris Johnson ont annoncé jeudi 17 octobre avoir trouvé un nouvel accord sur le Brexit « juste et raisonnable », selon les mots du négociateur des Vingt-Sept Michel Barnier. Mais le premier ministre britannique doit encore trouver une majorité à Londres. 

Iran: un second chercheur français emprisonné

Par
La page de Roland Marchal sur le site du CERI. © DR La page de Roland Marchal sur le site du CERI. © DR

Arrêté en même temps que la chercheuse Fariba Adelkhah, Roland Marchal, un spécialiste de l’Afrique, est détenu secrètement à Téhéran depuis juin. Un réfugié politique iranien en France a par ailleurs été enlevé en Irak. Ces arrestations visent à empêcher toute éventualité d’un rapprochement franco-iranien.

Rojava, démocratie américaine: Trump le démolisseur

Dorothée Schmid et Gilles Dorronsoro © Mediapart Dorothée Schmid et Gilles Dorronsoro © Mediapart

Trump, menacé d’une procédure de destitution et décidé à hystériser plus que jamais la vie politique américaine, a lâché les Kurdes de Syrie laissés seuls face aux troupes turques. Décryptage de cette actualité, avec des chercheurs et nos journalistes. 

En lançant l’offensive en Syrie, Erdogan mène aussi une guerre intérieure

Par
Le président turc Erdogan à Belgrade (Serbie) le 7 octobre 2019. © REUTERS/Djordje Kojadinovic Le président turc Erdogan à Belgrade (Serbie) le 7 octobre 2019. © REUTERS/Djordje Kojadinovic

Derrière les motifs sécuritaires et humanitaires affichés par Ankara pour justifier l’intervention de son armée contre la région kurde syrienne du Rojava, l’opération « Source de paix » vise à affaiblir et diviser l’opposition après les déboires électoraux du parti présidentiel.

Au Mali, l’armée paie par le sang la faillite de l’Etat

Par
Un militaire malien durant l'opération Barkhane à Ndaki (Mali), le 29 juillet 2019. © REUTERS/Benoit Tessier Un militaire malien durant l'opération Barkhane à Ndaki (Mali), le 29 juillet 2019. © REUTERS/Benoit Tessier

Les attaques de groupes djihadistes contres les militaires maliens se multiplient. Selon l’ONU, 67 d’entre eux ont été tués entre mars et mai. Un assaut lancé fin septembre contre un camp situé près de la frontière avec le Burkina Faso a provoqué la mort de 38 soldats. L’un des bilans les plus lourds de ces dernières années.

A Barcelone, l’énigmatique «Tsunami» dynamise les mobilisations en faveur des indépendantistes

Par Fabien Palem
Lundi 14 octobre 2019. Manifestation près de la place de Catalogne à Barcelone, après l’annonce du jugement condamnant les indépendantistes. © Rafael Marchante / Reuters Lundi 14 octobre 2019. Manifestation près de la place de Catalogne à Barcelone, après l’annonce du jugement condamnant les indépendantistes. © Rafael Marchante / Reuters

Après la condamnation de neuf anciens dirigeants, les deux grandes associations indépendantistes catalanes appellent à participer ce mercredi aux « Marches de la liberté ». Mais la grande nouveauté de cette vague de mobilisations vient du « Tsunami Democràtic », le mouvement qui a organisé le blocage surprise de l'aéroport.

L’Equateur est dans une impasse économique

Par
Manifestation de liesse à Quito après le retrait du décret 883. © Reuters Manifestation de liesse à Quito après le retrait du décret 883. © Reuters

Même si les révoltés de Quito ont réussi à faire céder le président Moreno sur la fin des subventions sur les produits pétroliers, l’Équateur est enfermé dans sa double logique de dépendance au pétrole et au dollar.

Gabriel Zucman: «Taxer les riches, c’est possible, même en Europe»

Par

L’économiste français publie aux États-Unis The Triumph of Injustice (Norton Books). C'est lui qui a élaboré le super impôt sur la fortune proposé par Elizabeth Warren et Bernie Sanders. Son credo : aux États-Unis comme en France, on peut lutter contre l’évasion fiscale. Il suffit de le décider.