A Caserte, la Ligue du Nord à la conquête du Sud

Par Beniamino Morante

Depuis son accession à la tête du parti en décembre 2013, Matteo Salvini a modifié les contours de son mouvement. L’agenda fédéraliste de la Ligue du Nord a été mis de côté pour faire place à un discours nationaliste et anti-immigrés, dans l’idée de s’imposer aussi dans le sud de l’Italie. Il pourrait gouverner en coalition avec la droite de Berlusconi. Reportage dans les environs de Naples.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Caserte (Italie), envoyé spécial.– Quand les « Terroni » deviennent dignes d’intérêt électoral… Longtemps, ce terme méprisant (que l’on pourrait traduire par culs-terreux) a servi aux militants de la Ligue du Nord pour dénommer les Méridionaux. Fondée en 1989 par Umberto Bossi, la Ligue du Nord (LdN) a toujours été un parti fédéraliste, flirtant ouvertement avec le sécessionnisme. Pendant plus de vingt ans, ses figures politiques ont évité de se déplacer au sud de Rome, et personne à la Ligue n’aurait pensé pouvoir organiser un jour un meeting électoral dans le Mezzogiorno (le « Midi »). Mais cela, c’était avant.