Chine: La réforme ne signifie pas une présidence à vie, écrit le Quotidien du peuple

Par
La réforme de la Constitution chinoise supprimant la limitation du nombre de mandats présidentiels ne signifie pas que les chefs de l'Etat resteront en place à vie, écrit jeudi le Quotidien du peuple, l'organe central du PC chinois, la réforme faisant craindre à certains que Xi Jinping demeure au pouvoir indéfiniment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PEKIN (Reuters) - La réforme de la Constitution chinoise supprimant la limitation du nombre de mandats présidentiels ne signifie pas que les chefs de l'Etat resteront en place à vie, écrit jeudi le Quotidien du peuple, l'organe central du PC chinois, la réforme faisant craindre à certains que Xi Jinping demeure au pouvoir indéfiniment.