La trêve humanitaire à la Ghouta orientale est insuffisante, dit l'Onu

Par
La trêve de cinq heures demandée par Moscou dans la Ghouta orientale n'est pas suffisante pour déployer l'aide humanitaire dans l'enclave syrienne tenue par les rebelles, a déclaré jeudi Jan Egeland, un conseiller spécial des Nations unies.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - La trêve de cinq heures demandée par Moscou dans la Ghouta orientale n'est pas suffisante pour déployer l'aide humanitaire dans l'enclave syrienne tenue par les rebelles, a déclaré jeudi Jan Egeland, un conseiller spécial des Nations unies.