Accord de libre-échange Europe/Etats-Unis: Bricq ne veut «pas se précipiter»

Par

Des négociations pharaoniques sont sur le point de s'ouvrir, portant sur un accord de libre-échange entre l'UE et les États-Unis, à l'horizon 2015. La ministre du commerce extérieur Nicole Bricq détaille pour Mediapart la position française dans ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des négociations pharaoniques sont sur le point de s'ouvrir entre Bruxelles et Washington. Objectif : un accord « transatlantique » de libre-échange entre l'Union européenne et les États-Unis, qui doit permettre, en ces temps de déprime économique, de relancer la croissance de l'Union. À terme, l'accord créerait la plus grande zone de libre-échange au monde. « Ces négociations vont fixer la norme, non seulement pour le commerce et les investissements transatlantiques, mais aussi pour le développement du commerce à travers le monde », s'est réjoui José Manuel Barroso, le président de la commission, le 13 février.