Les rebelles yéménites s'emparent d'une base au nord de Sanaa

Les rebelles yéménites se sont emparés dimanche d'une base militaire au nord de Sanaa, en dépit du fragile cessez-le-feu en vigueur depuis trois semaines dans le pays, après un an de guerre civile qui a fait plus de 6 000 morts.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Contrairement à la majorité des soldats yéménites, les militaires stationnés sur la base d'Oumalika ont toujours refusé de prendre parti dans le conflit opposant les forces gouvernementales appuyées par l'Arabie saoudite et les autres monarchies du Golfe aux rebelles chiites houthis, alliés aux troupes restées fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh.