Les victoires… et les espoirs déçus d’Edward Snowden

Par

La Cour européenne des droits de l’homme a jugé illégale la surveillance de masse pratiquée par le Royaume-Uni avec l’aide des États-Unis qu’Edward Snowden avait révélée. Mais elle en valide le principe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Presque huit années après le début des révélations d’Edward Snowden sur la surveillance internationale de masse pratiquée par les États-Unis et leurs alliés, la justice européenne en a pour la première fois tiré des conséquences directes en jugeant illégaux des programmes de surveillance britanniques et suédois.