Mercosur: une partie de la majorité contre Macron et la Commission

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le coup vient de son propre camp. Emmanuel Macron s’était réjoui de la signature de l’accord de libre-échange Mercosur entre la Commission européenne et des pays d’Amérique latine (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) le 28 juin. Trois jours plus tard, les critiques pleuvent, et beaucoup proviennent de la majorité présidentielle.