Venezuela : Chavez reste prisonnier de la rente pétrolière

Par Jean-Baptiste Mouttet

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur les hauteurs du barrio, ces quartiers populaires vénézuéliens autoconstruits, à Catia, Maribel Valero ouvre avec fierté la porte du dispensaire hexagonal de la mission Barrio Adentro. Ici, six jours sur sept, deux médecins cubains viennent gratuitement soigner les habitants du quartier. « Hugo Chávez a radicalement changé notre vie », dit l'assistante des médecins. Le conseil communal, instance de pouvoir local gérée par les habitants, avait fait la demande d'un dispensaire. Ils l'ont obtenu. « Avant nous devions descendre du quartier. Le médecin était à une heure d'ici », raconte Maribel.