Un scrutin marqué par la brutalité policière

Par

La police espagnole s'est heurtée tout ce dimanche aux citoyens catalans pour empêcher le référendum d’indépendance. Les nombreuses scènes de violences ont provoqué l'indignation des réseaux sociaux et quelques condamnations de dirigeants européens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Interdit par le gouvernement espagnol, le référendum sur l’indépendance de la Catalogne a été marqué par des violences policières ininterrompues tout au long de ce dimanche. Dans la soirée, les autorités catalanes de la santé indiquaient que 761 personnes avaient été prises en charge par les services de secours, dont 335 dans la seule ville de Barcelone (mais aussi 187 à Gérone et 111 à Lleida). Parmi celles-ci, 128 ont été hospitalisées et deux sont dans un état grave.