Trump prêt à une guerre commerciale totale contre la Chine

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lundi 23 septembre, Donald Trump faisait encore miroiter la possibilité d’un accord rapide avec la Chine, en vue de mettre fin à la guerre commerciale entre les deux pays. Ce qui rendit les marchés boursiers euphoriques. Mais dès le lendemain, il piétina ces espoirs. À la tribune de l’ONU, le président américain tint un de ses discours les plus durs contre Pékin et ses « pratiques déloyales ». Deux jours plus tard, il durcissait encore le ton face à Pékin. Après l’augmentation des tarifs douaniers sur les biens et les services, Donald Trump menace de s’attaquer à la finance, en limitant l’accès aux marchés des capitaux américains aux entreprises et intérêts chinois, en imaginant même de forcer les entreprises chinoises à sortir des bourses américaines.