La Cour suprême sud-coréenne reconnaît l'objection de conscience

Par
La Cour suprême de Corée du Sud a estimé jeudi pour la première fois que l'objection de conscience était une raison valable de refuser le service militaire obligatoire, revirement qui devrait avoir des conséquences pour 930 cas en attente de jugement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

SEOUL (Reuters) - La Cour suprême de Corée du Sud a estimé jeudi pour la première fois que l'objection de conscience était une raison valable de refuser le service militaire obligatoire, revirement qui devrait avoir des conséquences pour 930 cas en attente de jugement.