Sans illusion, l’Iran choisit Joe Biden

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsque la nouvelle de l’hospitalisation de Donald Trump a été annoncée par les télévisions du monde entier, la monnaie iranienne a fait un bond de 7 %, s’établissant à 270 000 rials pour un dollar. Mais le 6 octobre, lorsqu’il est apparu que le président américain allait sortir de l’hôpital, elle est retombée à 297 000 rials. La République islamique d’Iran a beau être obsessionnellement anti-américaine, ses marchés financiers suivent attentivement les rebondissements de la campagne électorale aux États-Unis, craignant plus que tout une réélection du candidat républicain qui serait totalement dévastatrice pour l’économie iranienne, déjà en mode de survie.