Brexit: les partisans d’un second référendum gagnent du terrain

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), de notre correspondante.-  Steve Bray fait le siège du quartier de Westminster tous les jours depuis septembre 2017. Ce Gallois tient deux pancartes à la main. L’une proclame : « Mettez un terme à la pagaille du Brexit », l’autre : « Nous voulons un vote populaire ». Ce numismate de 49 ans est bien connu des députés britanniques. Il est aussi devenu une figure familière des téléspectateurs des chaînes d’information en continu, puisqu’il parasite très régulièrement les interviews réalisées par les journalistes politiques sur la pelouse située en face du Parlement.