Convoqués sur les réseaux sociaux, les cortèges du samedi 2 mars organisés par un « groupe de citoyens » qui s’est baptisé « Que se Lixe a Troika » (Que la troïka aille se faire voir) ont fait descendre dans les rues de 40 villes du pays un million de Portugais, selon les chiffres revendiqués par les organisateurs mais contestés par certains médias. Ce qui en ferait la plus importante mobilisation populaire depuis la révolution des Œillets de 1974.