Duterte (Philippines) défend sa guerre contre le narco-trafic

Par
Le président philippin Rodrigo Duterte a ordonné à la police et à l'armée de ne pas coopérer en cas d'enquête sur la guerre qu'il mène contre le trafic de drogue, alors que les appels se multiplient à l'international pour une enquête indépendante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MANILLE (Reuters) - Le président philippin Rodrigo Duterte a ordonné à la police et à l'armée de ne pas coopérer en cas d'enquête sur la guerre qu'il mène contre le trafic de drogue, alors que les appels se multiplient à l'international pour une enquête indépendante.