La piste russe des «Macron Leaks» se précise

Par et Anastasia Kirilenko

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle a ravi les médias officiels russes : le 1er juin, dans une interview d’abord accordée à l'agence de presse américaine Associated Press, puis à Russia Today (RT), Guillaume Poupard, le directeur de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), qui a enquêté sur le piratage de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, a déclaré qu'aucune trace formelle de hackers russes n'avait été relevée dans les « Macron Leaks ».