Pourquoi l'UE a la frousse des référendums

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Jawoll !

Oui, Merkel est impérator de l'UE et elle a décidé de la suicider. Tout était écrit depuis le 22/09/13 jour où elle a été réélue chancelière. 

http://blogs.mediapart.fr/edition/entre-republique-et-bastille/article/220913/lavenir-de-leurope-une-tragedie-grecque

Je ne sais pas si ce sera destination poubelle mais une chose est sûre, nous ils ne peuvent pas nous mettre à la benne. Lâchez vos claviers maintenant les parisiens:

Jeudi 2 juillet, rassemblement de soutien au peuple grec à 18h30 à la Bastille. Faites passer.

Permalien de l'image intégrée

SYRIZA Paris, 29 juin: "Pour la dignité et le redressement de notre pays, pour la défense de la société" :

http://syriza-fr.org/2015/06/29/syriza-pour-la-dignite-et-le-redressement-de-notre-pays-pour-la-defense-de-la-societe/

SYRIZA Paris, 29 juin: "Communique de SYRIZA PARIS Nous disons NON au chantage et aux ultimatums" :

http://syriza-fr.org/2015/06/29/communique-de-syriza-paris-nous-disons-non-au-chantage-et-aux-ultimatums/

Si on en croit wikileaks , c'est plutot Schäuble.

Mediapart pourrait les accueillir  Clin d'œil

1 million de signature pour 500 millions d'habitants ? Les européens ont voté il y a un an et ont porté sans ambiguïté une majorité démocrate chrétienne a la tête du parlement qui a elu la commission. 

Cette majorite applique t elle sa politique, assez clairement oui, alors cessons de rêver ...

A t il ete exclu ? Ou s'est il mis hors jeu ? cela n'a pas d'intérêt puisqu'il n'avait plus rien a faire dans cette reunion.

Pour des décisions unanimes et en tant que plus gros contributeur quoi de plus normal ? Elle défend les intérêts de son pays avec clarté, le peuple grec va au référendum pour répondre à une question votée la semaine dernière dont personne ne connait exactement la proposition. Intellectuellement c'est un peu une insulte ou une gaminerie, Tsipras reçoit une réponse d'adulte , ce qui montre d'ailleurs que son référendum sera soit perdu sur un oui, ou vain sur un non, politiquement il est assez proche de la fin.

> Source :Yanis Varoufakis, exclu de l'Eurogroupe ( 18 ministres + lui)

Il n'a pas été "exclu de l'Eurogroupe". Innocent

On lui a seulement demandé de sortir de la salle de discussion puisqu'il n'avait plus rien à dire pour le moment. 

http://fabriquedesgauchescitoyennes.com/wp-content/uploads/2015/05/Esplanade1.png

 Les autres RDV: Nantes Place Royale mardi 30 juin 2015 à 19h Paris Bastille: jeudi 2 juillet 18h30

Le jeudi 2 juillet – à 18H – devant Sous-Préfecture (Lorient, Pontivy)

Tous dans les rues en solidarité avec nos amis grecs ... c'est bien le moins que nous puissions faire !!!

 

C' est pour faire comment Rajoi, de lois pour une dictature!!!!

Privilégié le contribuable allemand ? Vous semblez bien mepriser le peuple pour penser que les gouvernements allemands exercent le pouvoir en faveur des privilegies, ils ont une vision du monde libérale et en faveur du système capitaliste , ce qui est très différent , et de plus avec le soutien des électeurs, qui ne sont Evidemment pas tous des privilégiés.

 Concernant ces 5 dernières années, l'Europe a finance 5 années de déficit, et la dette a monté dans la même proportion, ne serait pas judicieux que le budget de la Grece soit enfin en équilibre avant dette publique. Cela met effectivement fin à la fiction et se traduit par des suppressions de fonctionnaires, des baisses de salaires, la suppression des 13 et 14 ème mois etc ... Ne fallait il pas arrêter de faire n'importe quoi ?

Chiche....

Juppé vient de mettre sa marionnette sur son compte Twitter en disant que les Guignols sont une soupape indispensable, n'en déplaise à Sarko qui fait pression sur son pote Bolloré.

Qui prend l'initiative de se grouper (via internet) et de l'écrire? 

J'en suis.

Les espaces de liberté rétrécissent comme peau de chagrin !

Ne resteront bientot plus que les organes de désinformation et de propagande !

Dernière manip grossière : un sondage donne le oui à 47%, le non à 43% en Grèce ! Et tout celàsous un gvt dit de "gauche" !

Les mots ne veulent plus rien dire sauf à les comprendre à l'inverse ...

Le referendum est même au dessus du niveau de la Constitution... Ce devrait d'ailleurs être le seul moyen de modifier une constitution qui devrait rester à jamais inaccessible aux élus.

Un résultat de referendum n'est défait par des parlementaires que dans les régimes qui miment la démocratie...

Il y a d'autres guignols qui ce soir titrent tous comme un seul journal: 

"Référendum en Grèce: la situation se dégrade"

La réalité c'est qu'ils reprennent en chœur avec accompagnement de trompettes une déclaration ridicule du ridicule  président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem. Qui c'est qui finance la sale propagande?

Une pétition circle depuis aavaz en soutien au peuple grèque sur ce site:

https://secure.avaaz.org/en/stand_with_greece_loc_eu/?bdBtzdb&v=61419

Signez en masse et en prime, dites à Merkel ce que vous pensez d'elle !

Il faut que le million de signatures soit réparti sur au moins 7 pays différents. 

Pratiquement, je ne vois pas du tout comment ça pourrait être possible... Déçu

Trouver 7 pays qui ont le même problème ... Puis, arriver à toucher les gens...  Incertain

 

 

OUI, ce qui vient de se passer est gravissime, ne nous y trompons pas:

Etre au bord d'un accord d'après TOUS les observateurs, y compris les pires, c'est à dire les marchés financiers qui TOUS avaient anticipé l'accord imminent entre la Grèce et l'Eurogroupe, et Merkel toute seule qui s'y oppose au nom de l'Allemagne! Relisez bien ce qui s'est passé dans le détail des évènements d'hier. Regardez ce qu'écrivaient les commentateurs des sites boursiers hier matin. 

Ce fait politique est majeur, nous devons l'analyser et en tirer des conclusions politiques.

Je pense qu'hier nous avons assisté à un basculement de l'histoire de l'Europe. Nous sommes rentrés dans une ère de domination Allemande, présidée par la droite néolibérale certes, mais sans l'accord des autres néolibéraux non Allemands. Tsipras devait parler hier après midi pour appeler à voter OUI compte tenu de l'accord obtenu, il a attendu la déclaration de Merkel devant le Bundestag. Sidéré, il a changé au dernier moment son OUI en NON. C'est cela qui explique la soudaine position de Hollande, sidéré lui aussi par le refus de Merkel.

Nous le cacher serait une erreur.

Pour ceux qui, comme moi, ont rêvé pendant des décennies de cette Europe, a minima source de paix, quelque chose s'est définitivement cassé hier.

Je ne voulais pas d'une Europe dominée par la droite libérale, mais c'était quand même le résultat d'élections démocratiques, démocratie manipulée mais démocratie quand même. Mais, cette fois ci, il est devenu clair que cette Europe est dominée par un seul pays.

On est donc TOTALEMENT sorti des procédures démocratiques pour retomber dans la situation d'avant l'Union Européenne: une crise, pour le moment encore pacifique, où une puissance impériale impose sa politique et ses intérêts de puissance, peut-être respectables pour certains sur ce fil, à tous les autres pays au détriment des peuples.

Bienvenue au retour au début du 20ème siècle!

 

Ca me rappelle la suppression de l'émission "Droit de réponse" par Bouyghes. 

 https://www.youtube.com/watch?v=yMsGAXDL6og

Au lieu de répéter ce mantra, prenez le temps de vous documenter sur ce qui s'est passé depuis 3 jous au niveau de l'Europe, les négociations, l'accord quasiment conclu entre la Grèce et tous les autres financeurs, FMI inclus, jusqu'au refus inattendu de Merkel.

Ce refus est motivé par la volonté de l'Allemagne de voir les Grecs renverser leur gouvernement., pas par des motivations financières.

Total dac, le mafieux Juncker n'a rien a faire à ce poste.

Si l'UE a peur des référendums c'est bien qu'il faut en organiser le plus possible !

Le mafieux Juncker n'a rien a faire à ce poste. Ouste !

Si l'UE a peur des référendums c'est bien qu'il faut en organiser le plus possible !

Signé, bien sur ... mais sans illusion !

Je crains que nous n'éviterons pas la violence pour chasser la dictature et celà ne me réjouit pas .

C'est bien ce qu'elle fait, la MERKEL, ça va alimenter le % déjà très élevé du nombre d'abstentionnistes. Et qui dit une majorité d'abstentionnistes et donc une minorité élue signifie que cette minorité ne peut plus imposer quoi que ce soit aux citoyens majoritairement abstentionnistes. C'est comme ça qu'on légitime une rébellion populaire, voire une révolution.

MELENCHON explique parfaitement bien dans son livre qui se lit très facilement "le hareng de Bismark" l'ombre portée de MERKEL sur l'UE ! C'est vraiment inquiétant !

Moi je trouve ça plutot rassurant, elle a décidé d'attendre le résultat avant de se prononcer.

"On lui a seulement demandé de sortir de la salle de discussion puisqu'il n'avait plus rien à dire pour le moment. " 

Que dire face à un ministre des finances allemand qui arrive en disant " TVA", " Retraites" ? 

De toute façon, dépenser autant d'énergie serait parfaitement inutile.

Le fait qu'une pétition obtienne ce million de signatures n'oblige absolument pas la commission à en tenir compte.

Genêve fait partie de l'Union Européenne à ce jour ? 

 

J'ai doublonné plus tard ... 

 

Signé bien sûr .. ne serait-ce que pour montrer au peuple grec que l'UE; la Troïka ne sont pas les peuples européens . 

Oui et la misère va suivre...

Réaliste seulement, il y a une propension à trouver géniale l'experience Siryza.

autant j'étais admiratif de la négociation autant je reste pantois sur la meconnaissance du rapport de force avce les européens, si je comprends bien c'est ignoble.

il n'y a plus qu a demandé aux allemands de voter sur un referendum sur le plan propose actuellement par les institutions, le risque est fort que la réponse soit un meme non... C'est effectivement ignoble.

Je ne suis pas d'accord avec votre interprétation, je trouve au contraire que seule Merkel a eu le courage de reconnaitre la légitimité du choix proposé par Tsipras, et a donc décidé de ne pas se prononcer AVANT le vote des Grecs, ce qui fait d'elle une éminente femme politique.

Car quelle que soit l'issue du scrutin, son résultat sera celui voulu par une majorité de Grecs, et de personne d'autre. Si on voulait etre démocratique jusqu'au bout, il faudrait proposer à tous les citoyens européens le choix symétrique: etes vous pret à payer pour le déficit grec ? Mais je ne crois pas non plus à l'utilité d'un tel scrutin car la réponse est courrue d'avance.

Par contre, ce qu'il aurait fallu poser comme question c'était il y a 5 ans : etes vous pret à renflouer les banques (qui sont en partie responsables du désastre grec) ? Ni Sarkozy ni Hollande n'ont eu ce courage de peur du résultat sur les champions nationaux, les 3 plus grosses banques françaises ayant chacune un bilan de la taille de l'Etat, bonjour le capitalisme d'Etat à la française, qui n'a rien de libéral, c'est entendu puisque la note a été refilée au contribuable...

Ceci posé, en cas de réponse positive de la part des Grecs, il faudra annuler une partie de la dette et échelonner le remboursement du reste en fonction du solde primaire des comptes grecs, ce qui n'est pas une mince affaire. En cas de réponse négative, au delà des contribuables français et allemands, ce seront principalement les Grecs qui patiront des conséquences de leur choix, conséquences qui seront catastrophiques si le budget primaire n'a pas un solde positif, bien pires que ceux de l'Argentine. Par contre si le solde est positif, la douleur ne durera pas trop longtemps.

Et je ne vois pas en quoi Tsipras est sorti d'une procédure démocratique, c'est au contraire tout à son honneur de l'avoir osée, tout comme celui de Merkel de la respecter.

> On lui a seulement demandé de sortir"

De la salle de discussion et non de l'eurogroupe. Rigolant

Pfff... L'Eurogroupe est une structure informelle. 

Bravo, vous avez bien appris votre leçon, vous aurez un bon point. Reprendre le vocabulaire de Lagarde (opposition enfants/adultes), dire que le gouvernement grec fait n'importe quoi, c'est radicalement méconnaître ce qui se joue ici. Jouissez bien du calme genevois et laissez les gens sérieux faire de la politique... car il ne se trouve aucun vrai politique conscient des enjeux économiques dans l'eurogroupe. Juste des bons élèves totalement bornés. 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Pourquoi Mr Juncker est-il le Président ?

Après avoir une ou deux Vidéos dans lesquelles Mr Juncker explique ce qui s'est passé, j'en ai déduit qu'il a du mal à assumer son rôle de Président, qu'il n'en n'a pas la stature. C'est une fonction très délicate, tout le monde ne peut l'assumer.

Après réflexion, j'en arrive à la conclusion que le choix de Mr Juncker, c'était le choix d'un homme dont on savait qu'il ne serait pas un leader fort, pour le plus grand bonheur de la plus grande cacophonie. Avec un tel leadership, l'unanimité quasi impossible à trouver ne peut absolument pas être trouvée.

La solution du problème était à la portée de bien des experts. DSK a craqué, il l'a exprimé. L'a-t-il fait spontanément ? Je ne crois pas, il a probablement répondu à un appel au secours.

Franchement, nous ne sommes pas brillants, notre démocratie ne donne pas de bons résultats.

Yves Vermont

Mensonge d’opinion

 

La seule enquête d’opinion qui circule dans la presse , celle de GPO n’est pas reconnue par GPO. Voici ce que GPO publie sur son site, en grec. La traduction a été faite automatiquement par Google. Ce n’est pas terrible mais on comprend que GPO n’assume pas ce qui paraît dans TOUTE la presse

 

 

GPO COMMUNICATION

À l'insu de la GPO, et sans aucune implication de l'entreprise, rendu public en fragmentaire des médias trouve département de recherche sur le référendum le 5 Juillet. Pour cela, le GPO déclare qu'il n'a aucune responsabilité et épuiser tous les moyens juridiques pour protéger ses intérêts.

Notez que la loi permet d'informer les citoyens en divulguant les résultats de la recherche - scrutin. Mais cela doit être fait d'une manière et la participation des sociétés de sondage responsable et globale, tel que requis par la loi. Ceci est toujours le cas, cela devrait appliquent désormais confronté à une décision critique du peuple grec.

 

 

Yves Vermont

Mensonge d’opinion

 

La seule enquête d’opinion qui circule dans la presse , celle de GPO n’est pas reconnue par GPO. Voici ce que GPO publie sur son site, en grec. La traduction a été faite automatiquement par Google. Ce n’est pas terrible mais on comprend que GPO n’assume pas ce qui paraît dans TOUTE la presse

 

 

GPO COMMUNICATION

À l'insu de la GPO, et sans aucune implication de l'entreprise, rendu public en fragmentaire des médias trouve département de recherche sur le référendum le 5 Juillet. Pour cela, le GPO déclare qu'il n'a aucune responsabilité et épuiser tous les moyens juridiques pour protéger ses intérêts.

Notez que la loi permet d'informer les citoyens en divulguant les résultats de la recherche - scrutin. Mais cela doit être fait d'une manière et la participation des sociétés de sondage responsable et globale, tel que requis par la loi. Ceci est toujours le cas, cela devrait appliquent désormais confronté à une décision critique du peuple grec.

 

 

Yves Vermont

Exact, je l'ai lu dans Slate

N'êtes vous pas un peu catastrophiste, le peuple est il donc si manipulée pour voter si mal et contre ses intérêts ?

Il faudrait éviter de vivre les événements qui arrivent aux autres comme une révolution par procuration.

Très amusant, voir le monde avec un oeil franchouillard est la plus belle des choses.

Ou est la soumission, pourquoi les allemands ne décideraient par référendum de continuer à aider les grecs ? Et si ils disaient stop ? Parfois il y a duon a avoir des élus qui font de la politique. Merkel semble prête à prendre ce risque et pourtant elle est minoritaire et doit bousculer à l'intérieur de son parti. Imaginer Sarkosy et Le Pen sur le meme sujetn France ? 

Mais si vous faites de la politique et un peu d'expérience , ce dont je doute a vous lire. Faire un référendum ou la réponse est non ? Comment creer une adhesion ? Peut on par exemple trouver que les avancées deja obtenues en comparaison avec le précédent gouvernement,comme je le pense, justifierai un oui ? Comment juger le rapport de force entre la petite Grece et ses riches contributeurs, il vous interesse en France, est ce l'interet des grecs ? Le rapport de force dans les opinions françaises ou allemandes permet il d'aller plus loin ? Les européens européistes chrétiens démocrates qui soutiennent la Grece depuis 6 ans vont ils s'arrêter , car vous n'êtes pas sans ignorer (litote)qu'ils sont majoritaires en Europe ? 

il serait bien de se poser un peu et de reflechir, cela ne fait de mal à personne, le nombril de l'Europe n'est pas la France et un désastre grec une leçon telle qu'elle repoussera encore l'électorat de vrais réformateurs. Sortir des ornières , plutot que d'y rester, applaudir de l'aide accorder par les européens et veiller à ce que cette dette soit perpétualisee et ainsi jamais remboursée, voilà des objectifs realisables et révolutionnaires pour les grecs ... On est bien loindel'invective.

tout ce que vous racontez on l'entend 24/24 sur tous les médias. (même en Grèce)

Alors laissez nous un peu en paix ici.

Fatiguant le bricolo au couteau suisse... Qu'il se limite à cotiser à la Croix Rouge et laisse les grecs tenter d'inventer d'autres possibles.

excellente idée un référendum en  allemagne:
s'ils disent non, il faudra aussi qu'ils sortent de l'Union Européenne?

http://yanisvaroufakis.eu/2015/06/28/as-it-happened-yanis-varoufakis-intervention-during-the-27th-june-2015-eurogroup-meeting/#more-8149

http://www.dailymotion.com/video/x2w0gba_pour-piketty-hollande-et-merkel-doivent-prendre-leurs-responsabilites-envers-la-grece_news

et deux Nobels:

http://www.project-syndicate.org/commentary/greece-referendum-troika-eurozone-by-joseph-e--stiglitz-2015-06

http://www.nytimes.com/2015/06/29/opinion/paul-krugman-greece-over-the-brink.html?rref=collection%2Fcolumn%2Fpaul-krugman

News:

The European Council has now uploaded the interview with Eurogroup president Jeroen Dijsselbloem, after today’s conference call with eurozone finance ministers.

And it confirms that the eurozone has slammed the door in Greece’s face, at least until Monday. source: http://www.theguardian.com/business/live/2015/jul/01/greek-debt-crisis-creditors-consider-next-moves-after-imf-default-live#block-5594297de4b08f71d0eba569

Les bookmakers jouent le Oui

Malheureusement, la démocratie n'est ni dans la technostructure bruxelloise de l'UE, ni en Grèce. Les conditions dans lesquelles ce referendum est organisé rappellent curieusement les pratiques de la droite grecque des années 1950-1960. Le pays revient aux clivages profonds entre détenteurs du pouvoir qui dictent au peuple la réponse qu'ils désirent et dissidents accusés d'être des traitres au service de l'étranger. L'Europe moderne est le terrain sur lequel s'affrontent les pires forces politiques du continent.

C'est faux: il suffit d'un coup d'état comme celui de 1967 "offert" à la Grèce par la CIA.

Mediapart n'est pas un site pour autistes .... Je partage largement son vos idées sur la nécessité de renégocier cette dette et de donner de l'air frais aux grecs.

L'information serait elle manipulée à ce point ? Il y a pour autant des vérités évidentes comme celle que ll'opinion publique allemande ne voit pas d'un bon œil une restructuration de la dette et que le gouvernement Merkel doit en tenir compte. 

Que Tsipras ne veuille ou ne peuve l'entendre montre un problème dans le compromis a attendre qui devra se faire sur des réalités et des faux semblants, ce qui est souvent la vraie vie ... Les positions prisent par la BCE sont d'ailleurs contestées en Allemagne sur le soutien aux banques grecques ...

Enfin, une sortie de la Grece de l'euro n'aurait peut être pas de consequences tres importantes sur l'Euro, le cordon sanitaire existant et la garantie des dépôts sur les comptes bancaires largement utilisee , les Grecs ont vidé leurs comptes.

Par ailleurs, je ne partage l'exaltation sur ce référendum qui me semble bien mal posé , d'abord la question implique une réponse négative, ensuite elle place la réponse face au dilemme suivant :

- une réponse oui mettra fin à l'experience Tsipras, ne sera ce pas dommage ?

- une réponse non renforcera t elle la position de la Grece pour negocier, objectif officiel du gouvernement grec ? Tout en affirmant vouloir rester dans la zone euro ?

- si l'on pense que les acquis actuels de la négociation sont deja bons, peut on voter oui ? Et après il y aura une autre négociation dans 2 ou 3 ans ?

- si l'on vote non, sur la promesse de rester dans l'Euro doit on pourtant le faire compte tenu du risque ...

je vous assure que les grecs se posent ce genre de questions ... Et que la réponse des grecs sera probablement oui, car ils n'ont pas tres envi de tenter l'expérience du vide tant le soutien qu'ils reçoivent est essentiel.

Concernant une réflexion plus generale, si en Europe l'alternance n'est pas systematique c'est aussi parce les partis au pouvoir appliquent les politiques pour lesquelles ils sont élus, ce sont souvent des gouvernements de coalition ... Le systeme français favorise une dictature majoritaire permanente .

 

Pour ma part, je souhaiterais que Jean Tirole et Maurice Allais se prononcent.

Je pense connaitre la position de Maurice Allais, et celle de Jean Tirole, mais je ne voudrais pas me faire accuser d'avoir construit la position des autres sans les entendre pour JT, ou les reprendre pour MA

Yves Vermont

Merci pour ce lien.

Dans une période aussi incertaine vous prenez vos désirs pour des réalités.

https://secure.avaaz.org/fr/stand_with_greece_loc_eu/?tfxqYbb

https://www.indiegogo.com/greek-bailout-fund.html

"L'Europe a financé 5 années de déficit" Innocent !!! ???? !!!  

L'argent prêté grâce auquel on s'enrichit... et on endette à perpette, contre la liberté, contre la dignité. (être traité comme un adulte, d'égal à égal).

Si vraiment ça vous intéresse... sérieusement... il faudrait approfondir: tout ceci est super-super-ficiel. Vous ne pourrez pas nous convaincre avec de tels arguments : Vu du sud, les choses se présentent différemment. 

Nous sommes dans la junk-democracy, avec un junkee à sa tête ! Clin d'œil 

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Merkel "defend avec clarté les intérêts du peuple allemand... et Tsipras  défend avec clarté les intérêts du peuple grec. 

Donc, cher petit suisse, Merkel en tant que plus gros contributeur, aurait le droit de s'imposer dans des décisions unanimes....??? Waouh, définition suisse de la démocratie ?

De même ce statut de plus gros contributeur lui donne automatiquement le statut d'adulte alors que tout démontre que sa potion austéritaire est une inepsie économique ! Sa posture est infantile, irresponsable, Merkel (et schaüble) cherche uniquement à punir et briser toute dissidence à n'importe quel prix....

D'ailleurs Schultz annonce aujourd'hui qu'il veut un gouvernement de techno ! Super, tout ça pour ça, retour à la case départ !!!

Le sophisme dogmatique (2 pensées erronées) est la bible des libéraux et on en comprend mieux les ravages face à une telle perversion.

Que les peuples sont naïfs ! L'europe ne veut qu'une seule et unique chose appauvrir les peuples, et faire de plus en plus d'illettrés ( regarder ce qui se passe dans les écoles ) cela évitera des manifestations.  De même pour le bac on le donne à tout le monde, quand vous regardez les épreuves écrites le nombres de fautes est époustouflant, la formation d'une phrase n'a souvent pas de verbe ou de sujet. Ne parlons pas du participe passé ! Et 89 pour cent des bacheliers l'obtiennent !

Junker  a été le candidat des partis qui ont gagné les élections européennes. Il a été choisi par les chefs d'état où de gouvernement des pays de l'union il a été investi par le parlement européen. Sa désignation est plus démocratique que celle de nos ministres qui n'ont pas besoin de l'investiture du parlement ! Il n'existe aucune raison de faire un référendum sur son maintient. Ou alors il faut modifier les traités et décider que le président de la commission sera élu au suffrage universel direct.je ne suis pas certain que ce soit une bonne solution

Merkel dit niet et tout se fige …

Elle dit nein. Niet c’est pour Poutine ou Dijsselbloem.

"Il n'existe aucune raison de faire un référendum sur son maintien."

Quand on a coupé la tête à Louis XVI, il n'y avait pas de raison non plus, c'était Dieu qui l'avait nommé, et pourtant ce fut une superbe bonne idée.

N'est ce pas ce qui a été déjà accepté par Tsipras à 98% . Vous faites une erreur de personifier le débat avec seulement l'Allemagne, n'oubliez pas les autres pays européens.

il est bien facile, même en France de se cacher derrière l'Allemagne ...

pas de soucis ils vont pouvoir le faire dimanche ... 

Mais je pense que vous ne comprenez pas que Merkel exprime un point de vue qui est suivi aussi par tous les gouvernements conservateurs en Europe. Il y a ici tout une atmosphère datant des années 70 ... 1800 j'entends !

"quand vous regardez les épreuves écrites le nombres de fautes est époustouflant"

Ce n'est pas parce que les fautes sont au pluriel que leur nombre doit l'être également.

Mais tous les gouvernements conservateurs européens...un tantinet obtus....n'ont pas forcément raison, qu'on soit en 1870 ou pas !! L'histoire montre plutôt qu'ils ont accumulé les conn...ries !

"La défaite et la perte de l'Alsace-Moselle provoquèrent en France un sentiment de frustration qui contribua à l'échec du pacifisme, et plus tard, à l'entrée du pays dans la Première Guerre mondiale."

L’affirmation de la puissance allemande en Europe se finit en général assez mal...

allez lire mon dernier billet sur les déficits, les excédents primaires, les dettes pour France, Italie, Grèce :

http://blogs.mediapart.fr/blog/annie-stasse/030715/grece-france-italie-deficit-et-benefice-primaires-dettes-au-sens-de-maastricht

données INSEE

Et Delors qui pleure sur le traitement infligé à la Grèce par le fmi ...nan mais franchement, de qui se moque t'on??...on se fout de la gueule du monde..

MDR

Voilà, vous venez de résumer l'€urope... Alors imaginez qu'au lieu de 7 pays, il vous faille obtenir l'unanimité des 28 pour "ré-orienter"

 

FrancExit

oui, mais c'est normal ! VUE DE GENÈVE  est un Troll !

il se délecte de vos réponses ! il ne cherche pas à donner des idées ! il récuse celles des autres, uniquement !

vous ne ferez jamais un cheval de course avec un âne ! surtout avec un ane qui n'a qu'une vue de genève !

"Mediapart n'est pas un site pour autistes"

alors, que faites vous ici ?Rigolant

Il y a aussi la porte de sortie proposée par DSK : moratoire total de deux ans dans les remboursements de capital et intérets de la dette et PLUS D'AIDE DE L'EUROPE du tout! Ceci serait assorti d'une remise à plat de la fiscalité DECIDEE PAR LES GRECS SEULS et d'une remise de dette à négocier. De toute façon, tout le monde sait, et la chancelière en premier, que la Grèce, tout comme la France et bien d'autres, ne pourra jamais rembourser intégralement sa dette.

La Grèce a un excédent primaire de plus de 4% de son minable PIB contre un peu plus de 2% pour l'Allemagne, c'est dire les efforts déjà consentis, on voit à quel prix.

Comme il est dit dans plusieurs commentaires, on voit à présent la vraie nature des institutions européennes au service des oligarchies financières qui les tiennent par les c.......s.

 

La définition suisse de la démocratie : le peuple vote.

Si le vote ne va pas dans le sens des intérets des grands conglomérats (Nestlé, Banques Suisses,  Novartis, Roche, etc) les décrets d'applications ne paraissent jamais.

Mais l'apparence est sauve.... vue de Genève.

 

 

Voici justement la possibilité de faire cette pétition pour la Grèce et de s'adresser en direct à Mme Merkel.

 

https://secure.avaaz.org/fr/stand_with_greece_loc_eu/?bVYwjab&v=61438

"""" vous n´êtes pas sans SAVOIR.... """.  Pas "sans ignorer"... Mais bof ... ! 

> Merkel dit niet et tout se fige...

Ne la confondez pas avec Poutine. Sourire

Ce fut un vaste succès. Au Mans, à l'appel de douze organisations, ils étaient... une centaine. La réalité est quelquefois cruelle.   Embarrassé

Oeil de gauche  pas très franchoullard ! Rendez vous à Placette  ?  Pour me reconnaître, un badge : " vive les banques suisses qui ont propérées avec les rapines des NAZIS vues des sous sols de Geneve/

On va affaire à un baltringue téléguidé par la rédaction de MDP

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

En direct de Geneve, grand ami ou pseudo de Syco, sortez vos casques. Chute de trolls et de très grosses merdes naz...                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   mexico

Je ne m'étais pas trompé : vue de Nuremberg, du 4ème reich. Sortons vite les boussoles : est et sud. Pour la forêt des Ardennes, on vera un petit peu plus tard. Notre cinquième colonne , un allemand soit  disant écologiste balise le terrain

Les Allemands décider par référendum ? Question 1 : doit on de nouveau attaquer par la forêt des Ardennes ?  Question 2 : 22 juin, trop tard, Renzi bouge toi le cul , culbulte moi ces Grecs afin qu'on ne se fasse pas baiser par l'hiver russe devant Moscou.

plutot faire un référendum dans toute l'europe pour savoir si les peuples veulent défaire cette constructiondestruction et reprendre leur liberté.

Vous avez l'air d'être un nanti,  un planqué, un néo-libéral de mer.. !!! un magouilleur. Si je pouvais vous envoyer un contrôle fiscal ...

HO!!!!!! la glue !!  on a assez des Allemands sur le dos, on n'a pas besoin des Suisses !!!!

C'est curieux que le multiculturalisme ne marche pas, même avec les Européens !!!

Dehors !!!! la glue !!!!!

Comme l'ICE contre Tafta ?.......

"au dessus du Parlement....bref elle décide seule de tout !!"... Bien écoutée et conseillée qu'elle est par les Etats Unis !...

Nous pouvons peut-être soutenir les grecs chaque fois que c'est possible :

Pour Paris, rassemblemenent ce soir à 18h30 à la Bastille.

 

Et comme nous ne sommes pas encore en Espagne, je peux l'écrire. Jusqu' quand ?

"Et elle voudrait aussi asservir la Grèce..."

Oui, et si ca marche, le prochain sur la liste de Merkel c'est la France. Ca ne sera que la troisième fois en cent ans,  que les capitalistes allemands décident de s'occuper sérieusement de notre cas.

 

Asservir la Grece a quoi ? La Grece a ete un objet géostratégique de la guerre froide, c'est fini. la Grece n'a pas seulement de problèmes avec l'Union Européenne mais aussi avec la Macédoine, l'Albanie, la Bulgarie, la Turquie et Chypre tiens donc pourquoi ?

A part le tourisme et L'huile d'olive qu'attendons nous des grecs ? Croyez vous vraiment que Merkel se réveille avec des ambitions d'asservir la Grece? 

Les grecs, hors remboursement de la dette ont besoin d'argent pour boucler leur budget, cela a t il du sens ?

Non, hors remboursement de la dette, ils n'ont pas besoin d'argent.

Si "on" leur demande de passer à un excédent primaire de 2, 3, 4%, c'est précisément pour rembourser cette dette.

réelue avec le soutien des sociaux "démocrates" .

certes, mais pour le moment on n'y est pas, et la Grece n'a plus les moyens de finançer du déficit 

Mais comment faire Mm Merkel? Si la Grèce paye c'est la fin. Si Grèce, ne peye pas.........c'est la fin............ alors qu'ils garden leur. Dignité et ne peyen pas. L'Alemagne peye t'elle ses dettes?

La population allemande est comme nous : enfumée ! 

 

Avant nous, il est prévu de démolir le Portugal.

 

N'importe quoi. Parce que des travailleurs pauvres, il n'y en a pas en France ? La seule différence est de l'ordre des chiffres enregistrés: en France, les plus pauvres n'ont pas droit au chapitre parce qu'ils ne sont pas répertoriés. Les uns ont des boulots indéboulonnables, les autres des expédients (temporaires ou clandestins).

a Grece a ete un objet géostratégique de la guerre froide, c'est fini. la Grece n'a pas seulement de problèmes avec l'Union Européenne mais aussi avec la Macédoine, l'Albanie, la Bulgarie, la Turquie et Chypre tiens donc

C'est peut-être pour ça que la troika poussait tant à la vente du port du Pirée.

Vous auriez dû racheter ces banques et les recapitaliser, c'est à pleurer de vous lire, et vu le sujet meme pas de rire.

Vous devriez prendre en compte que tous ces pouvoirs sont issus du vote d'électeurs dont bien peu sont les représentants d'une oligarchie, mais des gens normaux qui ne pensent pas comme vous. Les électeurs européens oscillent entre la social démocratie et la droite conservatrice dans des coalitions presque partout, les électeurs soutiennent largement le marché, et îeconomie qui va avec...

Demandez à Merkel, ce que lui racontait son grand'père lorsqu' lee était petite fille t qi'il la faisait sauter sur ces genoux ?

Evidemment qu'il y a des travailleurs pauvres en france comme en allemagne , puisque la france sinspire des mêmes valeurs et les mêmes principes économiques en général. 

Ha ben si on a voté  et voilà,  inutile de discuter ici ou ailleurs on reviens juste mettre deux tracts dans les boites aux lettres deux jours avant la prochaine presidentielle

Non mais il faut bien comprendre le rapport de force.

Genève,

Sur les votes européens assez droitistes, votre "réalisme" me plaît ! Car c'est vrai. 

Ce qui ne vous autorise pas à passer du réalisme au pur et simple CYNISME, ce qui révèle finalement votre penchant profond... Mais c'est votre droit le plus strict. 

Ceci étant, vous pleurerez bientôt, car ce sont les droites fascistoīdes qui grignotent peu à peu la droite bienséante. En "réaction" envers ceux que vous soutenez. Soyez "réaliste" jusqu'au bout. CDT.

le rapport de force ça peut etre aussi "mes chères banques , vous êtes en faillite le prix de vos actions est proche de zero , je vous rachete pour rien , et en tant qu'état avec une banque centrale je garantis juste les dépots" ... (genre Lordon)

à noter que sur ce point précis , le raisonnement de la gauche nd fdg rejoint le raisonnement des vrais libéraux ...

Est-ce que Vue de Genève signifie "à l'abri" des conséquences pour les peuples de l'UE? 

Oui, juste un clapotis sur le lac...

Dans la période caniculaire, profitez de vos abris anti-nucléaires et des salles des coffres de vos banques, il et elles sont très bien climatisées.

je confirme les 2 "faux" !

comme quoi, VUE DE GENÈVE ne vient ici que pour asséner des mensonges grossiers !

ne plus lui répondre serait sa pire "punition" !

Azahar,

Oui, il s'en dégage ce sentiment, très... suisse, depuis la seconde guerre mondiale. Problème. CDT. 

Il n'y a pas l'équivalant de MDP en Suisse ? C'est dommage pour nous.

Bonjour, d'après ce que j'ai entendu (Frce cult aujrd'hui 19h30) le peuple allemend n'est pas Merkel et la Grèce reçoit beaucoup de soutien par les citoyens allemands individuellement.

L'économie et l'argent ne sont que des moyens pour faire société (même si on a tendance à nous le faire oublier... typiquement en disant que c'est une science et non une politique).

S’il n'est plus indexé sur l'or, le dollar ne l'est que sur la confiance... et la puissance comme vous dites. Les Etats-Unis ont 40% du budget militaire mondiale (contre 2% chez nous, 15% pour la Chine...). Si on était en temps de guerre froide, on serait en panique totale (ou alors on dit qu’on est content de les avoir en amis, on aime bien faire ça en France quand on a des soucis avec un pays étranger).

Asselineau qui doit être en grande douleur après la mort de son pote pasqua... Cool

+1

C'est bien pour ça qu'ils veulent supprimer à terme le cash.

Pasqua était contre l'Union européenne.

 

La 5ème colonne dont parle motodidacte, ne serait-ce pas celle-ci ?

De mémoire, il me semble que Attila fut de ces princes élevés à la Romaine ... A moins qu'il ne s'agisse de ce prince Germain ( dont le nom m'échappe au moment où j'écris ) et qui détruisit la X (J'ai oublié son numéro mais l'empereur de Rome pleurait en réclamant qu'on lui rende sa légion ) légion romaine qui occupait son territoire .

Peut-etre d'ailleurs, les 2 furent-ils otages . Il faut que je me replonge dans mes fiches mais sans doutes les lecteurs de MDP verront-ils à quoi je ais allusion .

mais il était beaucoup por l'Afrique pas pour ses habitants, non , parce que ce continent est très jouteus............

pas si sûr ! ils sont assez faux-cul pour y aller !!!

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

On a eu "Je suis Charlie", "Je suis Grec", je veux bien, mais attention, Bolloré s'attaque aux Guignols : ça va donner quoi sur les pancartes ? Rigolant

Je suis d'accord avec les propos de Sylvie Goulard. Il y a bien une hypocrisie des politiques mais il n'empêche qu'en plus il y a bien un déficit démocratique au sein de l'UE. En fait, ce n'est pas contradictoire, cela se surajoute. Il semblerait qu'au niveau des Etats, les politiques ne veulent pas de l'Europe telle quelle mais qu'au niveau de l'Europe, les politiques valident les traités en votant comme des moutons. Si les politiques étaient intègres et soucieux du bien commun plus que de leur propre carrière, ce phénomène, cette dissonance cognitive,  ne pourrait pas se produire. Le vote à l'unanimité renforce le problème.

Le cadre national, dernier rempart contre l'asservissement ? J'entends Marx se retourner dans sa tombe.

Je n'entend rien pour ma part. C'est quand on a parlé de l'Europe comme facteur d'émancipation qu'il m'a semblé l'entendre bouger. J'en suis pas sûr, juste une impression !

j'ai écrit dernier rempart de l'asservissement qu'impose L'UNION EUROPEENNE.Quant à Marx il n'avait pas prévu la construction de cette union européenne, quasi impossible à modifier en raison notamment des articles ultralibéraux qui exigent l'unanimité  des pays de l'ue pour être modifier:l'ue impose un ultralibéralisme à perpétuité.J'ajouterais que lorsque l'on se référe à ce qu'aurait dit un penseur si brillant soit il pour faire la critique d'un écrit ,on n'est pas loin de la religion! Ceci dit il est probable que Marx aurait adapté son point de vue.On ne le saura jamais,ce qui a peu d'importance:vous me permettrez d'avoir mes propres points de vue sans me référer à ceux de x ou y.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

http://geab.eu/joseph-stiglitz-how-i-would-vote-in-the-greek-referendum/

 

En tous cas Stirglitz donne un conseil tres clair aux grecs pour leur référendum:

NON

la dernière remarque du journaliste est bizarre, quel rapport entre ce que dit la député et une attaque envers Tsirpas ? toujours rechercher les petites phrases en lieù  et place de l'analyse de fond , incorrigible ces journalistes , des vrai concierges . 

Ils ont peur des mouvements en route partout en Europe,Podemos,Portugal mouvement citoyens de gauche aussi,ici et ailleurs les civils font sans eux,un referendum est donc anormal pour ces technokillers ,c'est la meilleur,je rêve pas,la Dictature  est donc là,et de la Rigueur germanique  qui  a voulu l'euro et nous minent ,et les anglosaxons ne vont pas arreter la vague et ils le savent et ils ont la trouille,alors les allemands ont toujours été rigides et cela a donné les pires régimes catastrophiques a cause de cela,dans l'histoire européénnne ,et pour une fois Hollande réagit bien contre le Diktat de Merkel et il a raison,et  a cause de cela.Alors c'est NON et vive la Gréce et l'Europe avec une démocratie participative et citoyenne!

"Hollande réagit bien" ! 

Un fois de plus retenez moi ou je fait un malheur !

Son discours n'a pas tenu une journée ,et il a retourné sa veste ,sic'est oui,on peux discuter si c'est non,on appuie Merkel et sa rigueur ,je vous en pris ,ecoutez au lieu de reagir.

+1

La démocratie n'a d'effet que si le vote est suivi d'effet. Maintenant, il faut mobiliser un million de personnes rien que pour réussir à faire mettre une pétition à la poubelle. Sans ce million de signatures, on n'arrive même pas jusqu'à la poubelle du parlement européen ! Je trouve que ça fait vraiment beaucoup d'efforts pour pas grand-chose...

Oui, mais qui ne tente rien n'obtient rien. Il fallait essayer avant de pouvoir affirmer que cela ne marchera pas. Et il faut aller jusqu'au bout, soit la CEJ, pour voir si c'est possible ou non. Mais il ne faut pas s'arrêter en chemin ... parce qu'on est "découragé" !

Moi aussi, et mon épouse, nous avons signé la pétition et exigeons d'aller jusqu'au bout des possibilités légales.

Alors des manifs anti Junker et Lagarde partout, en masse, jusqu'à ce qu'il y ait une réaction.

Je ne comprends pas que cette harpie qui a été si complaisante à l'égard de Tapie avec notre fric soit si rigide et inhumaine avec la Grèce.

Ces gens ne savent pas ce que c'est que travailler pour des électeurs. 

Ils gèrent les choses comme ils le feraient dans leurs banques, leurs entreprises etc...

A rappeler que les premiers qui ont été guillotinés à la Révolution étaient les Fermiers généraux, des technocrates oligarchiques chargés de prélever les impôts, bien sûr, corrompus et qui donc ruinaient le pays.

 

 

Vous votez NON au référendum pour une Constitution européenne, et ils vous la passent par un traité... Ces gens là ne s'embarrassent pas d'idées ringardes comme la Démocratie !

C'est pourquoi l'irruption brutale du peuple grec dans leur petites affaires les terrorise. 

 

Avec le refus d'examiner cette ICE, on n'est déjà plus dans une procédure normal. La procédure, c'est : une fois qu'on a atteint les critères, l'ICE est recevable et est donc examinée. Si le parlement peut dire QUAND MÊME non, l'ensemble du truc n'est plus qu'une mascarade. Ensuite, concernant le recours devant la CEJ, inutile de se faire des illusions. Ce sont les mêmes pourris que tout le reste, imaginer que la CEJ pourrait trancher contre la décision du parlement européen, c'est se faire des illusions.

Seulement pour le moment, c'est l'UE qui gagne à chaque fois.

Pas seulement, parce que si je comprends bien l'article, quand un référendum ne convient pas à l'UE, elle le fait revoter ou passer par voie législative et le résultat est tout même toujours le même : les différents traités passent. non ?

Si vous voulez utiliser utilement votre argent, soutenez Alternative Economique qui a besoin de sous. On doit trouver l'info sur leur site.

  • Nouveau
  • 02/07/2015 11:29
  • Par

Pourquoi ?

Parce que ça leur fait perdre du temps, donc de l'argent, de mettre en place la colossale intox et les moyens de pression afin que le vote soit celui qu'ils veulent, qu'ils puissent virer le dirigeant dissident et placer un technocrate pour mettre en oeuvre leur diktat...!!

L'histoire se répète. NS soutient Merkel et s'il le faut on vire la Grèce !

FH a fait une ch'tite colère et s'est barré en Afrique...Mediapart ne couvre plus le sujet.

Je ne sais pas si on est en colère ou saturé de manipulation infantile.

La Grèce restera en Europe, Tsipras et son gouvernement seront virés et les grecques boiront la cigüe jusqu'à la lie....AMEN.

 

Après avoir gagné la bataille contre le nazisme il va falloir se battre contre ses héritiers pour gagner avec les grecs la bataille contre l'austérité.

Dans ce cas l'histoire bégaie car, comme en 39-40, des résistants français y'en a pas beaucoup ....:((

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

et de la censure

"A bas la caricature!" Les terroristes? Les magnas de la presse... aussi.

"L'esprit Charlie" comme on dit... (en espérant qu'on ne parle pas de fantôme)

Oui, la "dépendance" est totale en raison des "aides à la Presse", sauf pour deux media : l'UFC-Que Choisir et Mediapart. Qui ne paraissent que grâce à leurs abonnés.

vous oubliez sans doute le canard enchainé pas moi

Je continue à l'acheter ... mais il y a bien longtemps que la Canard n'a pas sorti d'enquête fouillée ... 

Il ne fait que relater les fuites de tous bords des différents partis ... et quand il fait référence à une enquête initiée par Médiaprt, il le fait du bout du bec ... voir en cherchant à la décrédibiliser .. 

Il y a encore du bon, mais de plus en plus de passable ...

 

Amplement d'accord avec vous.

J'ai été abasourdie d'entendre Duflot, Bartolone et Valls s'épancher sur la disparition des guignols alors que leur silence sur la situation de la Grèce est plutôt assourdissant, à part Valls qui s'est fendu de quelques maigres déclarations. Il est plus loquace habituellement!

Les guignols ne m'ont jamais beaucoup fait rire. C'était assez grossier et très superficiel. Ils ne vonts pas me manquer.....Du pain et des jeux...sans consistance et si peu dangereux!

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Vous oubliez Médiapart...

Le problème de Médiapart, c'est que ce n'est pas du prêt à consommer. Il faudrait monter un formule Médiapart adaptée à des personnes moins informées, à qui il faudrait donner des informations utiles pour comprendre ce qui se passe.

Prenons un exemple : la France ne rembourse pas sa dette puisqu'elle augmente sans cesse. Comment peut on faire comprendre simplement qu'une dette d'Etat ne doit pas toujours être remboursée mais qu'il est préférable qu'elle soit contenue. La dette du Japon, c'est 200% du PIB mais personne ne demande au Japon de se rembourser sa dette.

Pas facile d'être didactique sur un tel sujet.

Effectivement, je rembourse mes dettes, je n'ai pas le choix et c'est une bonne chose. Mais quelle est la différence entre moi et l'Etat ?

Good luck pour le didacticiel.

Yves Vermont

PATRICK, 

Exact. Mais attention ! Un émérite contrepéteux va, sur ce fil, vous donner les verges... Hi, hi...

PEROCHE, 

Exact ! J'ai fui canal de longue date. Sans aucun regret. Encore une sacrée récup, même si Rousselet n'était pas un parangon de vertu sociale (voir les taxis).

Alternative Eco est en difficulté. Ce magazine n'a pas besoin de 300 Md €, mais de 0,000001% de cette somme. Et vous, que faites vous ? Pleurez ?

Médiapart, ça existe, c'est combien par mois ?

Le problème de l'accès l'information n'est plus aussi délicat qu'avant. C'est plutôt un problème de formation.

J'écoute Mr Bayrou qui qualifie M Tsipras de joueur. Combien de personnes qui écoutent Mr Bayrou vont le croire puisque cette information est quasi dominante ?

Y-a du boulot.

 

Ils maintiennent ainsi une pluralité de façade. 

mais, en fait, c'est la Prava ! 

 

 les-politiques-montent-au-creneau-pour-soutenir-les-guignols-de-l-info

Tu m'étonnes ! 

Les Guignols sous des airs de fausse irrévérences sont un des moyens d'intoxication de la population.

C'est eux qui nous ont fait passer Chirac pour sympathique et Mitterrand ridicule tout en conférant une large place au FN ... 

 

Je me suis retrouvée, sans l'avoir demandé, avec Canal +, pendant quelques jours - suffisants pour m'apercevoir du lavage de cerveau pro-américain et de l'abrutissement programmé.

Ca m'a obligée à envoyer un courrier en recommandé avec accusé de réception à cet organisme pour leur demander de se barrer de ma TV ...

 

Mais quelle est la différence entre moi et l'Etat ?

Vous, vous allez mourir et donc vos créanciers le savent. Ils faut qu'ils se remboursent avant.

Un Etat est éternel et les créanciers le savent - ils savent qu'ils pourront le pomper pendant des siècles.

Dans le cas de la Grèce, cette rage à se faire rembourser... Ils savaient que la Grèce allait mourir !

 

 

je rembourse mes dettes, je n'ai pas le choix et c'est une bonne chose. 

Qui paye ses dettes s'enrichit. C'est ce qu'on m'a appris au cours de morale dans le primaire. C'est ce qu'on apprend au bon peuple.

Je peux vous dire que les riches, eux, c'est plutôt "qui ne paye pas ses dettes, s'enrichit". 

 

Ils en sont aux insultes... Ca va mal 

le peuple devrait être "lucide" (Valls) - "adulte" (Lagarde) .... 

Il y a même un type à Bruxelles qui a dit que les Grecs étaient des "cons".

 

Petite Parigotte (chanson),

Oui, c'est du management au forceps (tautologie). 

Mais au moins, vous avez jugé sur pièce, et exit ! CDT.

Pour des nouvelles du Parti de gauche à l'approche de son congrès, en particulier sur l'élaboration d'un plan B… voir le billet :

http://blogs.mediapart.fr/blog/serge-marquis/010715/congres-du-pg-derniere-minute

Comment expliquer que les Suisses rafolent des VOTATIONS ?

Il faut donc que la Suisse entre dans l'UE. Grâce au principe de l'unanimité, vous pourrez bloquer les décisions européennes scélérates.

Les dirigeants de l'Europe sont irresponsables politiquement.

et incompétents en "Démocratie"

 

 

"L'Europe a toujours avancé selon la logique de l'unanimité..."

Cette remarque de Frédéric Esposito suffit à comprendre pourquoi l'UE ne peut qu'être une entité totalitaire... personne ne doit avoir d'avis contraire... c'est l'unanimité ou le chaos.

bandit-manchot.jpg

C'est l'exemple du Bandit manchot à 28 cases de François Asselineau.

Probabilité que les 28 cases soient identiques ? 

0,15 puissance 28

soit 1 seconde tous les je ne sais plus combien de millions de millions d'années ! 

En admettant qu'il soit possible que 28 pays aux intérêts, aux économies, aux cultures si différentes soient d'accord sur un seul et même sujet !!!

L'union c'est la force... à condition de tirer tous dans le même sens ! 

Ce qui est loin d'être le cas avec les pays européens qui se tirent tous la bourre...

Statistiquement et culturellement impossible cette "unanimité" est destinée à nous faire croire que l'Europe est une union ! 

Tout est fake dans ce truc. 

 

Déclarations de la Présidente du Parlement Grec au sujet des ingérences grossières dans le processus du référendum http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/020715/declarations-de-la-presidente-du-parlement-grec-au-sujet-des-ingerences-grossieres-dans-le-processus
  • Nouveau
  • 02/07/2015 12:50
  • Par

"Pourquoi l'UE a la frousse des référendum ?"

Parce qu'il n'y a pas en Europe de majorité politique pour soutenir les orientations libérales de l'UE.

Oui.

Déjà prouvé 3 fois lors des referendums européens de 2005 :

France, Pays Bas, Irlande

tout simplement parce qu'elle a peur du  "peuple" qu'elle assimile facilement ( avec d'autres ) à populiste.

Je trouve incroyable qu'en "Démocratie" (gouvernement par le peuple) on utilise le mot "peuple" pour injurier les peuples et les traiter de cons. 

Réserver le "populisme" à l'extrême droite... encore une manoeuvre de cette oligarchie "démophobe".

Comme lorsque l'hymne et le drapeau étaient laissés à l'extrême Droite par une oligarchie dont le seul pays est l'argent.

 

 

Vous avez pu constater comme moi que depuis assez longtemps nous avons quittés ce qui était ou représentait la  démocratie qui se maintient maintenant comme image mais non plus comme réalité

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

Très bien, Pizzicalaluna, pas besoin de longs discours, votre affichette nous crie l'horreur. A faire circuler dans tous les réseaux sociaux, sur le net, à table pendant les repas, au boulot, au sport, dans son asso, partout quoi, surtout pour étouffer les appels au "oui" de la caste.

Vous avez la liste du patrimoine public (donc commun) des Grecs que la Troïka avait prévu de faire privatiser ? 

Ca fait froid dans le dos !

Ca rappelle la liste des interdictions des colonels à la fin du film "Z"... 

 https://www.youtube.com/watch?v=miAPUvyjF-g   Minutos finales de "Z" (1969) - Constantino Costa-Gavras

C'est dans ce film qu'est née la notion de "petit juge"... 

 

C'est un collier avec beaucoup de pointes!!!!

Le pit de la voisine a le même, il est doux mais elle craint qu'il ne se rebelle...

Etoiles d'or sur fond d'azur = origine céleste du pouvoir... (on dirait le plafond de Notre Dame de Paris)

 les 12 étoiles qui entourent la couronne de la Vierge Marie 

curieuses références pour un organisme soi disant démocratique...

 

La vidéo de l'entretien de Varoufakis de ce matin est maintenant en ligne :

http://www.bloomberg.com/news/videos/2015-07-02/varoufakis-says-he-will-quit-if-greeks-vote-yes- 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 14:37
  • Par

L'U.E n'est pas démocratique, jamais été, ne le sera sans doute jamais, pas prévue pour, pas dans les gènes, encodage ADN néant, etc...

Les nations la composant s'éloignent de la notion même de démocratie, France en tête, avec son référendum jeté par dessus bord, ses 49-3 répétitifs, ses non-débats (hors les sujets "sociétaux", limite "people") et ses assignations identitaires: être ou pas ceci ou charlie, etc...). On confond démocratie et théatre!

Référendum? Consultations démocratiques? Et pourquoi pas "participation citoyenne", pendant qu'on y est!

 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 14:50
  • Par

Ce n’est pas l’Europe qui bride la souveraineté des peuples et démolit la démocratie. C’est la naïveté ou le cynisme avec lesquels les hommes politiques nationaux bornent leur horizon au cadre national, en faisant comme si l’Europe n’existait pas. 

Combien de son temps JLM passe-t-il à s'occuper de son mandat européen?

Ramené au salaire horaire, il touche combien  de l'heure à ne rien faire?

  • Nouveau
  • 02/07/2015 15:03
  • Par

Référundum... récréation.

Raffarin : "The Yes needs the No to win... Against ze No !!" © flebuz

Aux ... mes citoyens...!

  • Nouveau
  • 02/07/2015 16:04
  • Par

Cette situation se dénouera par l'abrogation définitive du principe de souveraineté, vous savez, ce machin, là, qui réside essentiellement dans la nation et dont toute autorité doit émaner... Allez, à la poubelle !

Ce qui nous attend : Cinq jours d'octobre.

Ce ne sont pas des politiques - ce sont des comptables.

 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 17:12
  • Par

 

l'eurodéputée UDI-Modem Sylvie Goulard

<<...Ce n’est pas l’Europe qui bride la souveraineté des peuples et démolit la démocratie.

                         C’est la naïveté ou le cynisme...>>

Avait-elle bu ?

Hollande fait quoi en Afrique : il cherche un endroit pour planquer les pognons qu'il pique aux Français ou un endroit pour se planquer quand la révolution commencera.

Non, il se planque de Merkel ! 

François Hollande et Angela Merkel n'avaient visiblement pas accordé leurs violons, mercredi, sur la crise grecque. ©Walschaerts

Ca dépend où il va en visite. Sont-ce des pays riches, où il pourrait caser notre rafale ? Va-t-il là-bas pour la recherche de terres rares ? de mines d'or ? de pétrole ? gaz ? de mallettes bien remplies pour faire comme l'ex ? (c''est vrai il n'aime pas le fric, lui, mais bon !). Bref, j'sais !Déçu

Nous avons tout à gagner avec l'Afrique. 

 

Mensonge d’opinion

 

La seule enquête d’opinion qui circule dans la presse , celle de GPO n’est pas reconnue par GPO. Voici ce que GPO publie sur son site, en grec. La traduction a été faite automatiquement par Google. Ce n’est pas terrible mais on comprend que GPO n’assume pas ce qui paraît dans TOUTE la presse

 

 

GPO COMMUNICATION

À l'insu de la GPO, et sans aucune implication de l'entreprise, rendu public en fragmentaire des médias trouve département de recherche sur le référendum le 5 Juillet. Pour cela, le GPO déclare qu'il n'a aucune responsabilité et épuiser tous les moyens juridiques pour protéger ses intérêts.

Notez que la loi permet d'informer les citoyens en divulguant les résultats de la recherche - scrutin. Mais cela doit être fait d'une manière et la participation des sociétés de sondage responsable et globale, tel que requis par la loi. Ceci est toujours le cas, cela devrait appliquent désormais confronté à une décision critique du peuple grec.

 

 

Yves Vermont

C'est un simple sujet de concours que je vous propose :

 

Sujet de dissertation en philosophie politique pour entrer à l’ENA :

« Le roi règne mais ne gouverne pas » (Thiers, homme politique)

« Gouverner, c'est prévoir » (Émile de Girardin, journaliste)

« Si c’est le non, on rentre dans une forme d’inconnu » (François Hollande, président de la République)

            Commentez.

..."une forme d’inconnu ..."  Pasteur à entendu ça quand il a inventé le vaccin pour guérir de la rage.

Le connu est une catastrophe. Pourquoi l’inconnu serait pire ?

Si  quelque chose ne nous est pas inconnu ,c'est Hollande ,prévisible de lâcheté;Merkel est sûrement passée par là,depuis hier !Si le référedum de dimanche pouvait être un référenBOUM!

Le rêve...et tout le monde suit, les citoyens se relèvent et virent toute cette cour des pseudos miracles qui se pense notre élite...

C'es bien un referenboum!

  • Nouveau
  • 02/07/2015 17:21
  • Par

Vous ne voudriez quand même pas que les gens aient leur mot à dire sur la façon dont va se passer leur vie!

Est-ce qu'on demande aux animaux s'ils souhaitent ou non être emmenés à l'abattoir?

La litote comme systeme de pensée .

La question posée du référendum est elle la bonne.

les pays europeens ne sont pas nécessairement habitues a cette pratique, cependant ils sont généralement élus sur un mandat clair, et les hommes politiques n'ont pas nécessairement de majorité godillot (c'est le cas de l'Allemagne) .

en Grece, Mediapart et beaucoup de ses lecteurs s'émerveillent de cette demande bien démocratique.

cependant il y a lieu de s'interroger sur une question votée par le Parlement grec samedi dernier, et qui a déjà éte modifiee depuis puisque le gouvernement appelle à la fois à voter non et de l'autre accepte la dernière proposition des "institutions" , pas de campagne, pas d'échange démocratique, tout cela ressemble a une decision d'AG arrachée par un vote qui n'aura de démocratique que le nom.

Tsipras cultive l'art de la litote, trompant à la fois, son peuple, les européens et lui-même, car le non sera de toute façon ambigu en affirmant vouloir rester dans l'euro et faire croire que ce vote renforcera la position des grecs pour négocier. et pourquoi Mme Merkel ne ferait elle pas au lieu de son parlement voter son peuple sur le nouveau plan d'aides ? Bonne chance dans ce cas. Car les autres peuples pourraient aussi bien réclamer le réciprocité de procedure, cela serait il choquant, serait on a l merci d'un vote letton, Slovaque ou slovène.

Pour en arriver la, rien ne l'empêchait d'annoncer ce vote il y a deux mois et de l'avoir fait vote bien avant le 30 juin.

A propos, comment dit on austerite en grec ? .... Litote !

Pourquoi l’U.E. est-elle contre les référendums ? C’est parfaitement expliqué dans l’article.

il y a pourtant des raisons précises, le référendum est très souvent d'origine cesariste, à la différence des votations suisses, et les européens n'ont pas beaucoup d'appétence pour ce genre de régime. Par ailleurs, la Constitution allemande, rédige d'ailleurs par des français après guerre, a constitue un état décentralisé avec un fort pouvoir parlementaire dans l'espoir d'avoir un gouvernement faible, ce qui implique la formation de coalitions qui s'organisent sur des mandats assez clair.

Vous posez des questions intéressantes :

"La question posée du référendum est elle la bonne."

C’est au gouvernement grec de choisir les questions et pas au FMI ou à l’U.E. , sur de point je suis d'accord, encore faut il que la question posée soit précisé et qu'une campagne digne de ce nom , contradictoire et donnant du temps au débat soit organisé. Le délai d'ailleurs n'est pas considéré comme démocratique.

"les pays europeens  […] sont généralement élus sur un mandat clair"

oui, la France n'est pas l'Europe, ni un modèle de démocratie.

"une question votée par le Parlement grec samedi dernier, et qui a déjà éte modifiee depuis puisque le gouvernement appelle à la fois à voter non et de l'autre accepte la dernière proposition des "institutions" ,"

L’acceptation de la dernière proposition était sous réserve de quelques modifications qui ont été refusées par la Troïka. Il n’y a donc pas de contradiction. Vous avez une lecture des événements digne de l'agence Tass, puisque des points n'ont pas été négociés.

"Tsipras cultive l'art de la litote, trompant à la fois, son peuple, les européens et lui-même, car le non sera de toute façon ambigu en affirmant vouloir rester dans l'euro et faire croire que ce vote renforcera la position des grecs pour négocier."

C’est faux, Tsipras reste sur sa ligne politique, celle du programme pour lequel il a été élu. Son engagement était de rester dans la zone euro tout en modifiant le remboursement de la dette. Alors que les 4.3% de PIB en excédent structurel primaire, sont consacré entièrement au remboursement de la dette, il avait prévu d’en consacrer une partie à l’amélioration des conditions de vie des plus pauvres. D’où une nécessaire renégociation avec les créanciers. C’était dans son programme et c’est cela qui est refusé depuis des mois par la Troïka.

les "institutions" ont accepté une substantielle réduction de ces excédents primaires n'oubliez pas que cet excédent était nul en 2014 et que lEs prêteurs ont continué a financer la différence depuis 2010!

D’où la nécessité d’un référendum, si cette politique doit être modifiée pour faire plaisir au FMI et à Merkel. 

Sur ce point je suis d'accord, mais pourquoi poser une question à laquelle il faut répondre non ? en fait Tsipras veut perdre ce referendumle sujet deviendra un cas d'école pour les psychanalystes ... Répondre oui peut à la fois saluer la négociation menée  que les conservateurs grecs n'auraient pu obtenir, ou mettre fin à l'expérience Siryza, répondre non donne un mandat pour continuer à negocier, mais quoi ? A la fois rester dans l'Euro et obtenir encore de meilleures conditions ... Tout en ayant claque la porte ..... C'est digne d'un enfant de 4 ans. les gouvernements européens ont perdu leur marge de manœuvre politique vis à vis de leurs opinions. Imaginons que Mme Merkel plutot que d'obtenir l'accord de son parlement fasse un référendum sur un accord, dans une logique de reciprocite, quellle serait la réponse ? C'est une bonne raison pour laquelle il est bien difficile d'organiser des référendum sur les sujets transnationaux.

 

Vous avez une lecture des événements digne de Lagarde au FMI et de Merkel chez les boches, toutes deux des personnes très attachées à la démocratie citoyenne.

Pour Lagarde la comparaison est difficile car elle est a la tête d'une institution qui a ses propres règles, l'on peut s'en moquer mais elles existent.

Pour Merkel, votre remarque telDeroulede ou le soldat Chauvin semble omettre qu´elle prend soin de sa majorite pour ne pas être mise en minorité, par ailleurs un homme d'état est choisi pour prendre des décisions s'en remettre au peuple sur le dossier des aides à la Grece se traduirait par un vote négatif du peuple allemand, est ce souhaitable ?

j'ai donc touche un point sensible.

Au lieu d'amalgamer et d'utiliser des mots vides de sens mais chargés de haine, pensez a la lettre a Melinee de Manoukian ... La violence des mots est source d'aveuglement empêche la réflexion.

A

Pour Lagarde la comparaison est difficile car elle est a la tête d'une institution qui a ses propres règles, l'on peut s'en moquer mais elles existent.

Pour Merkel, votre remarque telDeroulede ou le soldat Chauvin semble omettre qu´elle prend soin de sa majorite pour ne pas être mise en minorité, par ailleurs un homme d'état est choisi pour prendre des décisions s'en remettre au peuple sur le dossier des aides à la Grece se traduirait par un vote négatif du peuple allemand, est ce souhaitable ?

j'ai donc touche un point sensible.

Au lieu d'amalgamer et d'utiliser des mots vides de sens mais chargés de haine, pensez a la lettre a Melinee de Manoukian ... La violence des mots est source d'aveuglement empêche la réflexion.

Finalement un moyen de se faire de l'argent c'est de parier sur le non, car les bookmakers pensent l'inverse...

"Finalement un moyen de se faire de l'argent c'est de parier sur le non, car les bookmakers pensent l'inverse..."

Votre désintéressement est bouleversant, on comprend mieux le reste de votre raisonnement qui ressemble étrangement à celui de Juncker, homme à tout faire des banques et des paradis fiscaux. Tous les moyens sont bons pour continuer de voler le peuple et engraisser les patrons. Mais la Grèce a su se débarrasser des colonels, espérons qu’elle saura faire pareil avec vos potes les banksters.

Banksters : Anciens humains se prenant pour les maîtres du monde dont la seule raison de vivre est d’amasser le plus possible, en réduisant les travailleurs en esclavage, en polluant la planète sans remords, en fomentant des guerres pour éliminer les opposants et engraisser les marchands de canons.  

démocratie citoyenne

 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 17:36
  • Par

Le referendum n'a jamais été utilisé pour dire quelle solution préférez-vous, quelle voie on prend, mais toujours pour se positionner par rapport à un texte déjà préparé hors de toute démocratie, pour ou contre. Point final. Partant de là... L'Europe ne peut que les voir d'un mauvais oeil. Le referendum ne peut que être un frein.

Il va falloir effectivement réfléchir la construction européenne. Ça sera forcément autrement que on décide tout en haut et en bas si vous ralez trop on vous permet de donner votre avis, mais voter contre ce sera vouloir la mort de l'Europe donc la guerre, la famine et la fin du continent (et puis si VRAIMENT malgré tout vous votez contre, bon on passera le truc quand même parce qu'il faut pas déconner).

Moi de même. J'attends dimanche avec une impatience...

Itou ! Sourire

Rigolant La ‪#‎Grèce‬  fait jouer une clause lui permettant de regrouper les quatre paiements attendus en juin et d'obtenir un sursis jusqu'à la fin du mois, sans même que le FMI n'ait à donner son feu vert.

L'effet de surprise est total. De hauts responsables du Fonds confessent en privé n'avoir jamais entendu parler de cet obscur mécanisme qui n'a été utilisé qu'une seule fois, au milieu des années 1980 par la Zambie, pour réduire les coûts des transactions."

Quand la Grèce maîtrise mieux les règles du FMI que le FMI lui-même

Alors là...c'est fort ! Ne lachez rien, les grecs,et BRAVO!

Excellent! Génial! Respect, Tsipras.

Avec le billet sur Isabelle Boni-Claverie, si je rajoute le votre, Ludovic Lamant, voilà 2 articles que je vais poucoir offrir ! Merci Médiapart !!

http://phil195829.overblog.com

Le rejet épidermique du principe même de consultation populaire est évidemment proportionnel à la technocratisation par les instances européennes de tout ce qui relevait autrefois de la compétence politique. Ce n'est nullement une dérive : l'inscription dans les traités de mesures (toutes économiques : ce n'est vraiment pas un hasard !) qui ne devraient relever que de la compétence historique des peuples (trop souvent entendue comme celle de leur piteuse représentation, mais passons pour l'instant sur ce point crucial) et qui pourraient être amenés à les reconsidérer à la lumière de leur expérience, en est la preuve flagrante ! C'est le même penchant qui est à l'œuvre dans les négociations de la Troïka avec la Grèce, où ce ne sont plus seulement les résultats des politiques nationales qui sont appréciés des instances internationales : celles-ci exigent de pouvoir exercer un contrôle totalitaire sur le détail même des mesures prises, selon des programmes préétablis, à forte teneur idéologique, mais dont des points ont été listés en fonction d'intérêts privés qui ont l'audience de ladite Troïka. Rien ne saurait être plus anti-démocratique et la dette est la porte d'entrée de cette sujétion méticuleuse et pointilleuse, qui ne doit rien au hasard !

La démocratie européenne n'est en effet qu'un leurre, qui n'a toujours eu que la fonction de vendre aux peuples la construction européenne, qui se résume substantiellement et historiquement en un simple marché commun. Tout le reste est accessoire. Plus ce marché s'étendait et plus la promesse d'une démocratie européenne se répandait, de manière obscène parce qu'évidemment sans substance, au cœur de toutes les campagnes de promotion (qui ne se souvient pas de la campagne médiatique en faveur du oui au traité constitutionnel en 2005 ? Et auparavant, du matraquage oui-ouïste préalable à la consultation pour Maastricht ?)... Cette contradiction a toujours été au cœur du Machin. Les technocrates voulurent l'Europe pour la promotion des échanges, l'idéologie libérale y a vu l'opportunité d'en faire encore l'instrument propre à fossoyer les encombrantes démocraties des états-membres, jusqu'à ce que l'idée même de démocratie apparaisse dans les discours de ses cadres pour ce que les plus critiques ont toujours pensé qu'elle y était vraiment : une gêne, bientôt un ennemi. Son pire ennemi, même, tant il est évident que vouloir cette Europe était vouloir l'assujettissement des peuples (oublie-t-on que le Traité de Lisbonne réintroduit en loucedé la peine de mort dans le droit continental, justement pour juguler tout risque de sédition ?).

(à suivre)

(suite et fin)

Les pratiques des gouvernements membres sont d'ailleurs largement empruntes de soumission à ce modèle et dévouées à sa propagation : les dispositions d'un Hollande, expert en déni de démocratie, en reniements électoraux ou encore en complot contre la démocratie (qui ne se souvient du petit mot qu'il avait glissé à Obama au début des négociations préalables au traité Transatlantiques, où il poussait à l'accélération du processus pour couper court aux inquiétudes populaires de nous autres, Béotiens ?) ou contre le droit international (comme lors du contrôle odieux de l'avion du Président Morales en escale à Paris, pour ne rien dire de ses agissements illégaux sur divers théâtres d'intervention militaire ou barbouzarde, qu'il goûterait particulièrement, d'après une certaine presse)... toutes ces dispositions odieuses contribuent à notre sujétion, après le règne de Bling Bling Ier, roi européen de Lisbonne où il enterra les dernières illusions de nos concitoyens avec le référendum de 2005.

Nous vivions déjà en régime de dictature élective : les instances du capitalisme mondial et continental exigent désormais que les peuples abdiquent toute prétention à participer, même indirectement (certes, les régimes représentatifs n'ont pas été inventés pour que les peuples puissent changer le monde, mais des marges de manœuvres étaient naguère encore laissées aux pouvoirs bourgeois eux-mêmes !), à tout débat. Et notre soumission est parfaite : nous endurons et les Grecs s'apprêtent à voter OUI, par l’effet du chantage qu'exerce la fermeture de leurs banques et les discours d’apocalypse des instances européennes... Tout fonctionne à merveille... Les apparences pourront même sembler sauves : on respectera le vote conforme des Grecs ainsi obtenu, comme on a toujours respecté les scrutins où les esclaves ont voté comme le leur disaient leurs maîtres...

Vous avez omis de préciser que les journalistes supposés nous donner une information "objective" sont duement chapitrés par les instances du pouvoir en place afin de tous relayer la bonne parole officielle ...la seule vraie vérité vraie !?!?!?

Hier matin sur France Inter j'ai bien entendu un journaliste déclarer: " que le référendum est une bizarrerie de la démocratie" et pour que les auditeurs comprennent bien il l'a répété au moins deux fois ...

Donc l'avis du peuple dans les décisions qui le concerne est une curiosité d'une autre époque ...

Argh... C'est ce qui arrive lorsqu'on les écoute encore ! Même sur France Culture, ces questions économiques font trop souvent l'objet d'un déni d'entendement éloquent (c'est moins net, ces derniers temps dans les journaux d'information, notamment au sujet de la Grèce)... J'évite en revanche scrupuleusement leur matinale : c'est une caricature du genre !

A lire également du très bon Lordon sur la thématique de la haine de la démocratie de cette Europe néolibérale : http://blog.mondediplo.net/2015-06-29-L-euro-ou-la-haine-de-la-democratie

A regarder:

https://www.youtube.com/watch?v=t-C8sZXmx7s

 

Bonsoir  

Je déteste troller un fil ... mais avaaz ( je sais que certains n'apprécient pas ) lance une pétition ( certaines ont , quand même , eu des effets bénéfiques ) à propos de la Grèce , pétition adressée à Merkel et à la Troïka 

https://secure.avaaz.org/fr/stand_with_greece_loc_eu/?rc=fb&pv=95

 

Merci de signer et de partager 

Oui, plus de 129 000 signataires de toute l'Europe!!! Et elle grimpe en flèche!

Mieux que celle de Marianne (à peine 2 529 soutiens...).Incertain

342 000 à l'instant.

Journalistes aux ordres ?

"L’ancien représentant de la Grèce au FMI, Panagiotis Roumeliotis, a révélé lors de son audition au comité de la dette, que des journalistes grecs ont assisté à des séminaires financés par le FMI et étaient invités à présenter le FMI sous un jour favorable. Le directeur du département Communication du FMI Gerry Rice l’a démenti dans une lettre.

« Le FMI a formé » des journalistes grecs afin qu’ils puissent « promouvoir les positions du FMI et de la Commission Européenne dans les médias grecs« "

Source et suite ici.

http://arretsurinfo.ch/le-fmi-formait-des-journalistes-grecs-pour-presenter-le-fonds-sous-un-jour-favorable/

 

 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 21:35
  • Par

pourquoi les grecs ne sont pas foutus de faire payer des impôts aux milliardaires armateurs et église orthodoxe ??

pourquoi Tsipras depuis son arrivée n'a pas songé à créer un cadastre et un système fiscal moderne

qui n'oblige pas les autres pôv cons d'européens que nous somme à payer leurs impôts à leur place ??

Parce que

1) La Troïka n'a rien fait en la matière pendant 5 ans

2) Les propositions de Tsipras sont refusées

3) les pov cons n'ont pas à payer pour les vrais coupables

tout cela en 6 mois, avec l'épée de Damocles de la Troïka au dessus de la tête ???? 

Vous le prenez pour uun surhomme ? 


Surtout que modifier les régimes fiscaux dans un pays où frauder les impôts est assimilé à de la "résistance" à l'oppression... Souvenir de l'occupation ottomane. 

 

Union Européenne et démocratie : l'oxymore du 21ème siècle

https://www.facebook.com/DesoleFallaitQueJeLeDise/videos/781176078625777/?fref=nf

A voir, pas long. Notre cher Junker blanchisseur de fric...

Le référendum, c'est le peuple qui lève le pouce ou le baisse. Bon, tant qu'il ne lève pas le bras droit!

Je viens de découvrir qu'il y a un systeme d'initiative citoyenne europeenne. Au dela d'un million de signatuer sur un texte, ce texte sera soumis, non pas à un référendun (ils z'aiment pas) mais à sa présentation devant la commission qui doit la voter ou pas.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Initiative_citoyenne_europ%C3%A9enne

Un million de signatures européennes c'est peu finalement quand on voit qu'Elise Ducet en a réuni plus de 350 000 en France seule.

On pourrait ainsi protester contre le secret de ces TAFTA ou autres mesures antidemocratiques.

Jetez un oeil sur les collectes en cours.

 

  • Nouveau
  • 02/07/2015 22:49
  • Par

Si cet article avait été écrit il y a quelques mois, quelques commentaires auraient été critiques à l'égard du fonctionnement centré à BERLIN, peu auraient porté une critique aussi acerbe de la politique menée par MERKEL.

Aujourd'hui, l'UE ne peut pas être démocratique, du fait de la négation de la souveraineté des peuples. Elle ne tire sa légitimité que du crédit que lui apporte non pas les peuples, mais ceux qui les gouvernent. 

L'UE n'est pas non plus, et elle ne peut être quoi qu'elle fasse, la somme de l'ensemble des constitutions des Etats Européens. La Zone EURO ne peut être non plus la somme des 19 constitutions qui la compose. 

L'UE se résume à un pouvoir d'exception. Il repose sur un TRIUMVIRAT composé de JUNKER et sa commission qui n'est en fait que son cabinet, sur le modèle des cabinets juridiques avec en plus une administration puissante, de MERKEL chancelière allemande, dont la position dominante est acquise au nom de la puissance allemande dont l'excédent commercial sert de vitrine et de leurre, SCHULTZ dont le pouvoir est le produit d'un accord passé au sein des groupes parlementaires où le SPD et la CDU sont largement majoritaire. 

A ce point, il faut éclairer le rôle des Extrême Droites, et en particulier du FN. Les seuls à pouvoir contrer les partis allemands au sein des groupes dominants sont les partis PS et de droite Française. Or leur division au sein du parlement et la dérivation des votes vers le PS a contribué à l'hégémonie des parlementaires allemands dans les trois groupes dominants. 

Le FN conteste dans sa propagande l'UE.... et son action favorise l'hégémonie allemande, par dérivation des votes, mais aussi par la neutralité des votes qu'il émet. 

L'UE est un état d'exception régit par ce triumvirat (deux allemands pour un luxembourgeois) dont la cour des ministres des gouvernements européens est chargé de valider les décisions toutes modélisées par des traités plutôt que par le droit de l'UE faute justement de constitution légitimée par un vote citoyen. 

La légitimité décrétée par les Etats Membres, sur imposition de l'ALLEMAGNE, secondée par la FRANCE au moment du traité de LISBONNE et de DUBLIN, qui a mis sous camisole l'ensemble des souverainetés européennes, légitimes elles par le vote citoyen, se caractérise par la procuration donnée à l'ALLEMAGNE par la cour des eurocrates et des ministres européens, sans même en avoir reçu un mandat populaire. 

Pourquoi l'UE a peur du Référendum, tout simplement, parce que sans loi fondamentale, sans constitution, et par l'élimination progressive de l'ensemble des souverainetés européennes, aucun peuple européen ne peut exister politiquement et légalement. Le seul à pouvoir prétendre avoir droit au chapitre est le Peuple Allemand, auquel MERKEL rend régulièrement des comptes au BUNDESTAG. 

L'UE n'est donc que l'Etat d'exception, a démocratique, dont l'ALLEMAGNE, le SPD et la CDU-CSU réunis se sont dotés pour assurer à l'"élu" l'hégémonie nécessaire pour entrer en compétition frontale avec les puissants du monde ... La CHINE et surtout, les USA. 

Le lien avec la finance doit être également éclairci. Ce lien n'est aujourd'hui que le lien avec la nébuleuse que domine DEUTSCHE BANK.... Coeur au sens anatomique de la convergence entre l'appareil industriel allemand de dernière génération, du Capitalisme Rhénan (première génération) et de la puissance politique allemande... non de son peuple... mais de son oligarchie. 

Si l'on observe l'ascension allemande, sur le plan de son industrie, de son système bancaire, associatif ( ses ONG...) on peut directement le mettre en parallèle avec l'ascension allemande sur le marché de l'armement. Actuellement, la RFA ne dispose que d'un moignon d'armée, mais son industrie est la sixième du monde quant à la production d'armements avec une capacité mal évaluée, de conversion de son industrie chimique et pharmaceutique. 

Nous vivons donc en réalité une nouvelle génération d'Etat d'exception avec les mêmes fragilités et les mêmes forces que ceux des générations précédentes. La force est d'abord financière, mais les informations concernant l'activité du BND ne peut que nous alerter. 

 

suite et fin

La question est maintenant de savoir si dans l'histoire ce type de régime est durable... La réponse est non. Elle est ensuite de savoir si les peuples ont un rôle à jouer dans un changement de régime ... La réponse est toujours. 

Reste à savoir quand, les peuples d'Europe auront la sagesse de s'unir contre l'Etat d'Exception. Ils auront le choix de se recentrer sur leur souveraineté individuelle et risquer de s'affronter par les pièges mis en oeuvre par l'UE. Ou, de s'unir afin de donner au continent une vraie constitution démocratique et commune. 

La FRANCE elle, a un rôle historique à jouer face à l'ALLEMAGNE, qu'elle ne pourra vraiment recouvrer pacifiquement qu'en se dotant d'une constitution nouvelle affirmant la souveraineté de son peuple ouvert à tous les autres  sans distinction portant l'idée démocratique, sociale, écologique, fraternelle, au coeur de l'UE. C'est en effet le seul moyen de garantir aux "petits états" un cadre leur conférant des garanties.

C'est tout le sens du message actuel de TSIPRAS, qui par le REFERENDUM appelle les peuples à s'interroger sur le fonctionnement de l'UE, sur la démocratie, sur leur souveraineté aujourd'hui déviée. A une légitimité alignée sur la crédibilité du DOLLAR ( dont la valeur est celle qu'on veut bien lui donner) ... il oppose la légitimité populaire contenue dans chaque constitution de chaque Etat, dont l'émergence a été le fruit de luttes intenses contre l'arbitraire, contre les églises, contre les aristocraties, contre les dictatures. C'est aussi cette histoire complexe que tend à effacer la gouvernance de l'UE.... et MERKEL. 

Les éléments de la constitution allemande, ne peuvent s'imposer à l'ensemble des européens... ni la règle d'or, ni les "racines chrétiennes", ni la conception ethniciste de la citoyenneté. 

C'est aux peuples qu'il convient de prendre les responsabilités qui sont les leurs. TSIPRAS et SYRIZA ne demandent pas d'aide... Ils en appellent aux peuples européens de ne faire qu'un face à la question démocratique, sociale, et éco socialiste. Ils en appellent à construire ce peuple, seule alternative à l'Etat d'exception qui n'annonce rien de bon sur un continent marqué par l'histoire. 

PASCAL,

Des points passionnants... Mais parfois nébuleux. Dommage... 

Un simple lecteur peut-il se permettre  (si c'est bien de vous) de solliciter plus de clarté et de concision ? Sans être accusé de jouer à l'instit ? CDT.

Mensonge d’opinion

La seule enquête d’opinion qui circule dans la presse , celle de GPO n’est pas reconnue par GPO. Voici ce que GPO publie sur son site, en grec. La traduction a été faite automatiquement par Google. Ce n’est pas terrible mais on comprend que GPO n’assume pas ce qui paraît dans TOUTE la presse

 

 

GPO COMMUNICATION

À l'insu de la GPO, et sans aucune implication de l'entreprise, rendu public en fragmentaire des médias trouve département de recherche sur le référendum le 5 Juillet. Pour cela, le GPO déclare qu'il n'a aucune responsabilité et épuiser tous les moyens juridiques pour protéger ses intérêts.

Notez que la loi permet d'informer les citoyens en divulguant les résultats de la recherche - scrutin. Mais cela doit être fait d'une manière et la participation des sociétés de sondage responsable et globale, tel que requis par la loi. Ceci est toujours le cas, cela devrait appliquent désormais confronté à une décision critique du peuple grec.

 

Yves Vermont

J'aimerais que les fins politologues qui sont nombreux sur Médiapart, m'expliquent pourquoi, lors de la manifestation de samedi, les CRS étaient si nombreux  et suivaient les manifestants en file indienne sur les trottoirs, alors qu'à celle d'aujourd'hui (un peu plus importante), il n'y avait plus aucun policier visible! Quel changement!

AU VU DES TEXTES EXPLICATIFS (absent) SUR SES DÉCISIONS,,,,

LE FMI mériterait que les peuples de cette planète votent un référendum sur la compétence de sa directrice!!!!

Même,,,, un sondage informatique,,,, serait signifiant!!!! !!!!

La NSA,,,, n'est pas un truc aussi signifiant que ça,,,, dans ce contexte!!!! !!!! !!!!

IDEM,,,, pour l'Europe polluée par des voisins exigeants en terme d'économie et de frontières,,,, comme l'Angleterre, la Suisse, la Norvège et d'autres,,,,

Quand???? UN REFERENDUM,,,, pour leur imposer une adhésion à L'Euro ou une séparation juridique et économique totale!!!! !!!! !!!!

Ce qui imposerait une révision de la constitution (bien venue aujourd'hui) et pourquoi pas l'élection d'un président au suffrage universel!!! !!!! !!!!

Ce qui a toujours été un véto de la REINE D'ANGLETERRE DEPUIS MITTERRAND???? ???? ????

Tout cela pour demander à vos intelligences, de regarder les choses d'un peu plus haut!!!! !!!! !!!!

Une économie intra Européenne globalisée soutiendrait clairement la GRECE dans sa perception de l'impôt offshorisé et soutiendrait socialement sa population comme celle des autres peuples en difficulté mafieuse,,,, comme au Kosovo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3622167.jpg

 Grèce : Ruth Elkrief, représentante de la Troïka, questionne Jacques Sapir

par Julien Salingue, le 2 juillet 2015

Le lundi 29 juin au soir, Ruth Elkrief recevait, sur le plateau de BFMTV, l’économiste Jacques Sapir. Ce dernier, connu pour ses positions hétérodoxes, entre autres et notamment sur la question de la construction européenne et de l’Euro, a pu faire entendre un autre son de cloche que celui auquel nous avons été accoutumés ces derniers jours. Tant mieux pour le pluralisme.

Mais, et quand bien même il ne s’agit pas ici de juger du bien-fondé des opinions de Jacques Sapir, force est de constater que les questions posées par Ruth Elkrief ne ressemblaient guère à celles d’une intervieweuse, mais plutôt à celles d’une avocate des institutions européennes. Un cas exemplaire de ces interviews « made in Troïka », dont la motivation principale ne semble pas être celle d’informer, mais plutôt de défendre un point de vue anti-Tsipras sous couvert de « questions » largement inspirées par les aficionados de l’eurocratie.

Peut-être dira-t-on que Ruth Elkrief se fait l’avocate du diable. Mais la ressemblance avec une procureure ne laisse planer aucun doute : elle se comporte en attachée de presse de la Troïka. Démonstration avec une transcription intégrale des questions qu’elle a posées à Jacques Sapir [1].

Suite...

http://www.acrimed.org/article4712.html

POISSSSSON, 

Comment ? Rassurez-moi : vous n'êtes pas naīf(ve), n'est-ce pas ?

QUASIMENT TOUS LES JOURNALEUX SONT PRO-TROĪKAKA !!!

C'est aveuglant depuis quelques jours. J'attends un florilège ! Payés, ou subornés, ou par conviction. Aucun interviewer sérieux (à l'ancienne). Il ne serait pas recruté ! Prenez n'importe quelle chaîne, même publique (à part de rares cas). On enrage... 

Pire, ils ne sont pas PRO quelques chose ... Ils sont PRO Là où leur dit d'être PRO quelques chose..


Et si demain, le Wouaf Wouaf en chef leurs dit de dire le contraire de ce qu'ils vendaient hier 5 minutes avant, ils vendront le contraire à la seconde.

Et l'interview de Piketty par l'infâme Leparmentier alors, qu'en dire ? :-(

Un vrai hachis... 

 Simpliste, mais je n'ai pu résister... Bof... 

Vous avez dit   HASHISCH............. !   Bim !! 

Hello, FOX ! 

Toujours la forme ! Leparmentier a l´ultralibéralisme tellement exacerbé, qu' il en-fume !!! 

Un vrai Hachis ... mais à chier alors.

et maintenant  en cas de OUI, schulz souhaite  la démission de Tsipras, et un gouvernement de transition , composé de technocrates pour négocier, en attendant les futures élections..

http://www.lesoir.be/926063/article/actualite/union-europeenne/2015-07-02/martin-schulz-veut-un-gouvernement-technocrates-pour-grece

bonjour la démocratie! comme si  des gens non élus , pouvaient avoir une quelconque légitimité à engager le pays,  avant le choix des électeurs! partout en cas de vacance du pouvoir , le gouvernement de transition ne peut que gérer les affaires courantes, pas plus.

 

mais au point où ils en sont les eurodictateurs n'ont plus peur de rien, ils effacent le peuple.

au moins les grecs savent ce que  le OUI imposera.. c'est une bonne raison de dire NON.

 

greekcrisis

Le sens du 'Non'

 

  • Nouveau
  • 03/07/2015 09:02
  • Par

Peut être parce que les questions finissent toujours par oui ou non au gouvernement en place, peut être également parce que poser des questions genre voulez vous ou pas vous serrer la ceinture sans avoir demander au préalable voulez vous ou pas dépenser plus que ce que le pays peut le supporter, c'est un peu la solution de facilité.

Alors je suis comme tout le monde, j'en ai marre des sacrifices de mon salaire sur taxé qui me laisse juste assez pour vivre et de vois que ce sont toujours les mêmes qui ramassent etc.

Mais le cas Grec me laisse dubitatif et le cas français me désespère...

information qui vous manque :

la Grèce est en excédent primaire de 1%

L'UE est en déficit primaire de -0,6% en 2007

la France est en déficit primaire

autrement dit la Grèce gère bien son pays… pas la France.

Un déficit primaire correspond à un solde négatif du budget des administrations publiques non compris les intérêts versés sur la dette et les revenus d'actifs financiers reçus. Dans le cas inverse on parle d’excédent budgétaire primaire.

déficit primaire de la France

Article bien intéressant sur ce déficit démocratique dans l'Europe. Dire que les politiques des pays européens brident leur horizon au cadre européen, c'est évident et ce n'est pas provocateur. Car tout le système électoral mène à cela. Que ce soit des élections nationales ou européennes, tout reste à l'intérieur des frontières, tout le système mène à la division.

Car malheureusement on parle de peuples. Je ne vois aucune population qui serait si différente l'une de l'autre qu'il faille parler de peuple! Mais cela fait partie du bagage étroit de nos politiques, répétée à l'envi sur nos medias. Diviser pour régner, vieux comme le monde.

Non il n'y a que des citoyens européens, appartenant à différents pays. Lorsque cela sera compris, alors tous ces referendums nationaux, autant d'expression de l'égoïsme nationaliste, feront place à des referendum supra-nationaux: et là, le diviser pour régner sera plus difficile.

C'est comme les multinationales: tant que les syndicats restent locaux, les premières sont à tout les coups gagnants. Idem pour le referendum mal foutu grec: quel que soit le résultat, cela n'a pas beaucoup d'importance dans le traitement final, sinon encore un peu plus de dégat dans la citoyenneté européenne: qui sont les gagnants ?

 

Pauvre Europe, à l'heure où la Hongrie construit son mur avec la Serbie (c'est pas là que ça a pété au tout début il y a 101 ans?), la Grèce, encore une fois doit plier sous le joug des grandes puissances...

L'histoire ici fait plus que bégayer. La propension du peuple grec à la résistance héroique n'est pas nouvelle, l'indifférence à son martyr, pas plus. Pendant la seconde guerre mondiale, les Grecs, après avoir repoussé victorieusement Mussolini, ont lutté victorieusement contre le nazisme pour se retrouver aux prises avec le Royaume Uni qui ne tolérait pas la volonté d'émancipation socialisante issue de la résistance. On connaît tous Z quand en 1967, je crois, les colonels ont pris le pouvoir contrecarrant la volonté d'émancipation issue des urnes. Aujourd'hui le monstre qui se dresse n'est plus l'empire Ottoman, Mussolini, Hitler, Churchill, la CIA mais une chose est sûre, on ne peut manquer de relever cette constance de l'histoire : une volonté jamais démentie des puissants de s'asseoir en permanence sur l'indépendance de ce peuple merveilleusement courageux et seul et sa réponse d'insoumission éternelle !

comment peut on négocier avec quelqu'un qui vous dit qu'il n'est pas maître de la décision qui sera prise ultérieurement en fonction du resultat d'un référendum. Si la réponse est négative et que les représentants des autres état membres de l'euro zone font de nouvelles proposition organisera t on un nouveau référendum, et si le résultat est à nouveau négatif en organiserait on un nouveau ? Si chacun  des états de la zone euro organise son propre référendum ( après tout ils sont aussi souverain que la Grèce) qu'adviendra t - il et je ne parle pas des centaines d'états qui font partie du Fmi!  

Eh oui : c'est pénible, hein, de tenter un pas vers la démocratie ?... Ceux qui vous en dispensent espèrent bien que vous trouviez effectivement dans leur subreption constante des mandats populaires, une facilité qui vous épargne l'effort de penser... Continuez : on va droit vers le mode de gouvernement qui vous fatiguera le moins : nos dictatures électives membres de l'UE finiront bien par concevoir que toute élection en leur sein n'est qu'un artifice superflu, dont on doit à nos concitoyens soucieux des deniers publics, de faire l'économie une fois pour toute... C'est ce type de paresse intellectuelle qui nous fait déjà prendre la représentation pour la démocratie et la contestation populaire des aberrations flagrantes et inévitables de la représentation pour une entrave à cette prétendue démocratie... La démocratie véritable présuppose le mandat impératif : pour une fois qu'un dirigeant s'y réfère, souffrez qu'on considère cela comme un sursaut notoire du droit des peuples dans l'histoire récente, qui ne connait - pour vous complaire effectivement - que de sa régression continue...

L'hikstolire est révélaterice. Je me souviens de la CECA , et des débats autiour de cette nouveauté, prétendument "rien, qu'industrielle et d'organisation coopérative." promis, juré! Et de toute la suiite...quii a vu le pouvoir politique de décision et d'application conféré à des non-élus...avec un Parlement ern trompe-l'oeil , toujours, à la traîne, et impuissant faxce aux "expetrs" et aux lobbies ; et élu dans des conditions de pressions multiples, det de motivations non citopyen,n,es. Carrièeres, défense er illustration "du parti", lobbyings divers  , interventions lourdes d'institutions non ouvertes à l'information e(tr au débat, et disposant de pouoirs sur les élus.encore,..comme FMI, BCE, et au-delà "agences de notation...

"L'hikstolire est révélaterice"

hé pouillard de quoi tu causes ??

Encore mes foutues mans . Si je ne corrige et recorrige pas, et re-re...

A la fois,les touches sont trop petites pour mes  doigts , et ces saloperies de doigts obéissent quand ils ont le temps ...Faut dire que je ne leur en laisse guère..

Pardon, James...et mets un "t" final à mon patronyme...qui est de langue d'oil, comme le "renart" du conte si connu...

Niaque, niaque, je les ai corrigées, ces lignes-ci...

Le premier ministre socialiste grec, Georges Papandréou, avait dû abandonner son projet de référendum, sous la pression, en particulier, d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy. L'affaire avait provoqué sa démission (fin 2011)


Ce que les Médias (dont Médiapart) oublient de dire, c'est que Papandréou s'est vu proposer, contre sa démission, un poste bien payé dans une université US !

C est ça  ...et un cornet de frites ....à  VIE   chez  Mac QUEUE  point  .COM ! 

C est du BACK  OFFICE AMERICAIN  


  • Nouveau
  • 03/07/2015 12:50
  • Par

En marière de réferendum , il semble que l'Autriche ait  été oubliée  par Mdp : et si on en parlait  de ce scrutin de sortie de l'europe ?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 03/07/2015 13:17
  • Par

Juncker vas se faire empapaouter chez les Grecs! Si ne non l'emporte, il aura bien mal au fondement!

JUNKER  est une escroc  !!!!!!

FOUTU  dehors diu LUXEMBOURD   .......Paradis Fiscal ......on  croit  réver ...! 

C est savoureux .....et ce type prend la tête de l' E U  

C'est dire les " manips  "  ..................

OBAMA  .......   fais le Marionettiste ........avec subtilité mais sans concession !!!!!   pourquoi se gener  !!!!!  les Gugusses Europeen ........son des marionettes  inertes !!!!

Quand on pense   je la i dit  20 fois .....: 

QUE ...le SUD EST  est représneté par un  PORC  Inttelectuel !

 à  L EUROPE  ! 

Et personne ne moufte     ! !!!!!!

L es Américians auraient tort de se géner  !!!!!! ........


# BON  !   Je vous réitère qu'il ne se passera rien   avec

la GRECE et l EUROPE  ! 

Depuis  le début  faites moi la grâce   de relire  mes propos depuis le debut  ....je dis la m^me  chose ....... Par ailleurs   sur différents point ........j ai eu    ...ou  vais avoir  raison ....... J ne prend pour preuve mes attaques  Claires  circonstanciées et prémonitoire  face à  l intelengencia  de la CG T  ...... pour DSK  M^me  tarif ......un dossier Bismuth aussi  .......et cen es tpas fini  ............! 

BREF   ........   je vous propose et j en appel à  vous !!!!!!!  vous tous  que j agace ...que je fais rigoler ....ou  que j intermpelllllllle   .....!  Si j ai raison pour la grèce  à  savoir  qu il ne se passera rien .....que  La KAPO Merkel va céder ......aussi sur instruction feutrée de Obama !   .... c'est que  j ai raison aussi pour le reste .........;!  

Ainsi  donc  !!!   Peu importe la Grèce sa dette ....et  Notre Dette ...c est d ela foutaise !!!!!!  par contre  ce qui n es tpas de la foutaise  est le constat suivant !!!!

"Les grecs si on leur pose la question de ce qu il pense voter  et pourquoi ????  il restent  triste et interloqués  ne sachant pas vraiment de quoi  l on parle    ....puisque le  motif du Référendum  est biaisé ,  la question ....,  floutée par les médias  et la com  téléguidée apr les Créanciers mélangeant  "gestion crise " et "sortie de l Europe" .............! 

Les plus  honnetes et avertis acceptant de considérer qu il nont pas  Hélas les connaissances  suffisantes pour au moins  comprendre  ce que raconte  les  "leaders" ......

 C EST CA QUI EST INTERESSANT    ! 

On est ne  train de dire  qu un peuple est appelé  à trancher sur son  AVENIR  et   malheureusement sur  ce qu il ne comprends pas    non pas  qu il soit idiot  ..le peuple n est jamais indiot !!! ..mais   ....parceque il n'a pas l information  d'une part et  d autre part il n a  pas eu le temps de  s'en imprégner  !!!!

ALORS  ! 

Personne  ici  soutien : 

 .................................... BISMUTH  ...! 

......................................HOLLANDE ....! 

....................................;Le  capitalisme  NEO LIBERAL ..!

..................................... L information prédigéréee et traonquée ! 

...etc.........! 


 

Suite  

MAIS  : 

...................................La Démocratie & la Republique ! 

..................................La Réforme sociatale ! 

..................................La  solidarité Ecologique ....! 

.................................. La Citoyenneté  et sa reprise de controle ! 

...ETC......! 

DONC  :  

            CHANGER LES MENTALITES ! 

                        REDONNER  AUX CITOYENS  une  CULTURE !

             Un DIGNITE intélectuelle !!!!!

BREF     des moyens lui permettant  de VOTER  intelligent et non  comme   des   Benets  .........Serrant   de nouveau  la corde qui les entrave et les étouffe !!!!!!

C EST votre aide ....votre Fédération  qui sera nécessaire   toutes   tendances confondues   .......  pour  LE   "2016..... de L EVOLUTION"  préfigurant le  

" CHANGEMENT  2017 " 

TOUT  est possible ........ 68  a démarré  sur un étouffement libertaire !

Nous sommes  à L aube de ce besoin D'AIR SOLIDAIRE  ! 

***

CAPITALISME  raisonné SOCIAL_ECOLOGIQUE 

EURO-CITOYEN 

***

 

Nos intelligences Libres&solidaires sont  redoutables ! 

Nota  :    Vous faites pas chier ....!   si vous trouvez cela très con ...!  bâchez le truc avec plaisir !!!  si vous trouvez cela  simplement intéressant à  "voir "  ........ Tilter  sur espace perso  !    vous pourriez  être supris  lol ! 


  • Nouveau
  • 03/07/2015 13:46
  • Par

beaucoup de membres n'ont pas l'habitude de donner la parole au peuple

UE=ONU=FRIC et tout ça dans les mains des US

 

Le référendum n'est pas le meilleur instrument de la démocratie, en période de crise.. Ils vont la retrouver la dictature !

 

BEURK  !!!!! .............

Le référendum n'est pas le meilleur instrument de la démocratie, en période de crise.. Ils vont la retrouver la dictature !

BEURK  !!!!! .............

Le référendum n'est pas le meilleur instrument de la démocratie, en période de crise.. Ils vont la retrouver la dictature !

BEURK  !!!!! .............

Le référendum n'est pas le meilleur instrument de la démocratie, en période de crise.. Ils vont la retrouver la dictature !

BEURK  !!!!! .............

Le référendum n'est pas le meilleur instrument de la démocratie, en période de crise.. Ils vont la retrouver la dictature !

Ah oui et c'est quoi le meilleur instrument de la Démocratie, lécher les pieds de la Troïka et laisser les Grecs crever la bouche ouverte

BEURK  !!!!! .............

  • Nouveau
  • 03/07/2015 14:14
  • Par

 © FLOH (Florence Debray) © FLOH (Florence Debray)

Blog de Panogliotis Grigoriou

 

« En réalité la société grecque est divisée sous un feu nourri de TOUS les médias du pays, s’agissant des chaines de télévision et de radio plus privées que jamais. La population grecque subit depuis une semaine une énorme opération de propagande, de désinformation et de terreur, je n’ai jamais connu une situation semblable depuis le temps des Colonels, et encore. »

 Les Grecs ont beaucoup de chance contrairement à d’autres pays, ils ont la « liberté d’expression »…..comme disent les médiacrates !!!!!!

 

 

Où peut-on trouver des informations sur ce qui se passe en Grèce en ce moment,  sur la campagne en cours qui doit faire rage car cela suffit d'écouter ou de lire les informations parcellaires ou tronquées déversées ici, en France, dans notre belle démocratie? Merci.

la face hideuse de l'Europe


Faillite de la démocratie occidentale : une dérive totalitaire à son point d’achèvement 


extraits

A-t-on jamais vu pareil déchaînement contre un gouvernement ayant décidé de consulter ses citoyens quant au chemin délicat qu’il entendait emprunter ?


  • Intrusion grossière dans un processus démocratique avec des appels, que dis-je, des injonctions à voter oui de la part des autorités européennes :



« Un non des Grecs au référendum serait un non à l’Europe » (Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne).



  • Menaces ouvertes de représailles en cas de vote contraire à ces injonctions, comme celle de Jeroen Djisselbloem, président de l’Eurogroupe, avertissant que toute négociation serait close si la Grèce vote "non".




  • Appel sans phare à un coup d’État : Martin Schultz, président du Parlement européen, ne vient-il pas d’exprimer son souhait de « voir la fin de l’ère Syriza en cas de victoire du "oui"aux réformes, pour qu’un gouvernement de technocrates puisse être formé » ?




  • Mensonges éhontés pour appuyer des arguments comme cette déclaration du ministre français Sapin invoquant de prétendues interventions de pays jaloux des "largesses" accordées par le FMI à la Grèce (affirmations solennellement démenties par les intéressés, l’Argentine et le Brésil, ceux-là prenant au contraire fait et cause... pour le gouvernement Tsipras !).



il faut avoir les yeux et l’esprit sérieusement crottés pour ne pas en avoir vu se multiplier les signes de plus en plus criants de la tentation totalitaire :

  • La remise en cause sans complexe de tous les résultats électoraux "non conformes" : après le référendum français de juin 2005, les législatives grecques de janvier 2015 avaient déjà fait l’objet de ces remises en cause à peine voilées.




  • La militarisation galopante de l’espace démocratique : non seulement en Ukraine et dans les ex-pays dits de l’Est, mais également sur toutes les Zad récalcitrantes et dans tous les quartiers "échauffés" (cf. l’équipement des Robocops policiers abondamment déployés par les autorités en poste).




  • La multiplication des mesures répressives et liberticides : mises sur écoutes de tous les citoyens, limitation draconienne du droit de manifester comme en Espagne, répression féroce contre tous les lanceurs d’alerte tels Julian Assange ou Edward Snowden...




L’assujettissement complet des moyens d’informations devenus purs instruments de propagande au service de la pensée unique, comme on a pu encore le vérifier avec la curée médiatique contre le référendum grec, tant dans les pays satellites européens qu’en Grèce même où TOUS les médias privés se sont faits les hérauts du "oui".

QUARANTE ANS CORRESPONDANTE A BRUXELLES JE VOUS LE DIT SANS AMBAGES MERKEL AVEC L ACCORD DE LAMENTABLE HOLLANDE EST DECIDEE D EJECTER TSIPRAS ET SYRIZA DU GOUVERNEMENT .SONT DES ASSASSINS POLITIQUES. LA VRAIE GAUCHE N A PAS DE PLACE DANS LEUR UNION EUROPEENNE.APRES LA GRECE ARRIVE LE TOUR DES AUTRES PEUPLES.L EUROPE SERA ALLEMANDE.

MERKEL  est sous  ordre OBAMA  !!!

 

NON!!!! !!!! §§§§

MERKEL, L'ANGLETERRE et les 158 ministres de la reine, LA GARDE du FMI, SARKOZY2, BUSH3, le FN2 et 3 etc..., sont sur la même ligne idéalogique anti sociale,,,, soutenant/soutenue par POUTINE2.... par conviction§§§§ §§§§, mafieuse et anti toutes pensées exprimées dans les "LIVRES" fondateurs de nos cultures et la devise de LA FRANCE:::: "liberté, Égalité, Fraternité"!!!! !!!! !!!!

Ces gents,,,, souhaitent revenir dans le temps,,,, et réinstaurer la pré révolution française:::: royautés et dictatures liées par téléphone à l'ORDRE DIVIN§§§§

N'EST-IL PAS???? ???? ????

  • Nouveau
  • 03/07/2015 19:54
  • Par

Grèce, France, Italie : déficit et bénéfice primaires, dettes au sens de Maastricht

03 juillet 2015 |  Par Annie Stasse

Vous le lisez ou en entendez parler et vous ne comprenez pas toujours de quoi il s'agit, voici quelques explications (que j'espère claires).

  • Nouveau
  • 03/07/2015 21:32
  • Par

Ce referendum grec est une authentique escroquerie : les électeurs ne savent toujours pas quelle sera la question posée !

Quelque soit le résultat, d'aucuns disent qu'il sera serré, la Grèce sera à feu et à sang la semaine prochaine ! Plus de fric dans les ATM et les petits vieux qui crèvent devant les caméras des télés du monde entier pour toucher leur maigre retraite, quelle honte !

Merci M.Tsipras, votre amateurisme, doublé d'un populisme très électoral, conduit ce malheureux pays droit dans le mur !

La question est : voulez-vous l'austérité ou pas ?

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

MAIS  non ....... les ouvriers ...les petits commerçants ..les sans grade en quête de reconnaissance vacharde .........!!!

Les  "  BONS  FRANCAIS" de CHEZ NOUS ......   le petit vin blanc  et "la COte de Boeuf "  .........   au barbecu  par papa  !!!!!  tout un programme  ! 

Bref le Bof   épicier et  le  Prolo ....étriqué  ......une idée à la fois !!! 

 

 

Dosolé,,,,

Mais,,,, je n'ai rien dépublié!!!! !!!! !!!! ????????????????????????????????????

ALLO????

Il y a quelqu'un????

JE Répètes,,,,

JE N'AI RIEN DéPUBLIé???? ???? ????

  • Nouveau
  • 04/07/2015 22:55
  • Par

Tsipras appréciera...Peut-être bien que oui, justement ! Je parie que Tsipras ne serait pas hostile à ce que les gouvernants nationaux qui s'abritent derrière les institutions européennes pour cacher la défense d'intérêts égoïstes assument leur vues au grand jour dans le cadre national, qu'il ne serait pas hostile à ce que les gouvernants nationaux qui, c'est bien vrai, "bornent leur horizon au cadre national", pèsent moins dans le processus décisionnel européen.

L'Europe est démocratique en ce que toutes les institutions européennes procèdent plus ou moins directement du suffrage. Le problème est que le poids prépondérant des gouvernements nationaux dans les institutions européennes conduit à ce que "l'intérêt général européen" soit encore défini comme la somme des intérêts nationaux, de sorte que cet intérêt général est un artefact : il ne peut exister un intérêt général qui soit la "moyenne" des intérêts nationaux, l'intérêt général européen ne peut être déterminé que dans un cadre véritablement européen. Les institutions européennes seraient-elles véritablement européennes, la dette grecque aurait été restructurée depuis bien longtemps.

Or, la hiérarchisation et l'orientation des politiques européennes est le fait du Conseil européen, qui rassemble les chefs d'Etat et de gouvernement nationaux. Le Conseil de l'Union européenne (ou Conseil tout court), qui amende et adopte les "lois" à égalité avec le Parlement européen, rassemble les ministres nationaux compétents sur le sujet du jour. In fine, la Commission européenne (dont le président est maintenant issu de la majorité parlementaire et dont les membres, s'ils sont nommés par les gouvernements nationaux, sont approuvés par le Parlement européen qui prend cette mission de plus en plus à coeur) est l'institution européenne à même de représenter l'intérêt général européen. Bien sûr, Juncker a quelques difficultés avec la démocratie (euphémisme) : cependant, le constat est que ceux des citoyens européennes qui ont voté lors des élections législatives européennes ont élu un camp hostile à la démocratie. La question se pose de savoir pourquoi, et là encore, la réponse n'est pas dans le "trop d'Europe" : pointons plutôt les complexités inutiles de l'appareil européen (par exemple, pourquoi ne pas faire du Parlement et du Conseil un Parlement bicaméral, ce qui traduirait beaucoup mieux leurs rôles de colégislateurs ?) mais aussi - et surtout - l'irresponsabilité des dirigeants nationaux qui se défaussent sur "Bruxelles" de nombres de décisions qu'ils n'assument pas devant leurs "opinions" nationales tout en les soutenant dans le cadre des institutions européennes.

On en revient donc encore et toujours à une évidence : pas de démocratie sans information, pas de démocratie sans une conscience éclairée des citoyens. La rétention d'information et le double-discours des dirigeants nationaux sont les principales causes du désintérêt des citoyens pour l'Europe et donc la principale cause de l'élection directe ou indirecte de personnalités antidémocratiques à sa tête. Le suffrage n'est qu'un concept creux lorsque ceux qui en disposent n'ont pas les moyens de se construire une opinion.

Pour la démocratie, l'Europe ne doit pas mourir : elle doit, enfin, s'européaniser pour de bon.

L'Europe devait être une avancée dans le rapprochement des hommes, elle est devenu le terrain de chasse des charoniards.

La mère Merkel oublie un peu vite, que la dette de la grece est en grande partie organisée à partir des banques Allemande, soutenues par le gouvernement pour vendre des soumarins ou de l'armement de sorte que les Grecs assume la responsabilité de la défence de l'UE. Pareil pour la France, n'est ce par monsieur Dassault. Combien de mirages avez vous vendu à la Grèce, poussée à être la pseudo 3eme puissance militaire du monde.

En fait cette dette a été en partie le moteur industriel du pays qui aujourd'hui lève les bras au ciel.

Une Europe plus humaine ne se fera pas sans couper quelques têtes. Comme toutes les révolutions.

Pour finir,

« Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis. »
— Thomas Jefferson, 1802

L'économie ne peut pas être le moteur de la vie des peuples, elle ne peut pas diriger la politique ou la liberté des hommes.

Ca ne parait ne pas être bien compris.

L'EU n'a pas peur des référendum ... elle a peur qu'un n'iemme référundum lui demande encore de changer. Elle a aussi peur de montrer que quelques soient les résultats, elle s'en tapera encore.

 

Tsipras ou TsiCasse .... TsiCasse

de Gaulle disait que le référemdum est une insulte contre le peuple ! Voilà des gens qui ont été élus comme représentants du peuple ,et qui devraient trancher s'avèrent inaptes de prendre des décisions adéquates . la devise de  Thomas Jefferson n'est même  plus respectée dans son pays !Le capitalisme sauvage l'emporte malheureusement , nous sommes des nains et ils sont les ogres.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale