Cyberattaques: l’Ukraine, terrain d’entraînement des hackers pro-russes

Par

La piste du rançongiciel Petrwrap semble remonter jusqu’en Russie et constitue le dernier épisode en date d’une véritable cyberguerre menée par Moscou. Objectif : ternir l’image de l’Ukraine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les dessous de la propagation du virus Petrwrap, le rançongiciel (« ransomware », en anglais) qui a contaminé, mardi 27 juin, des entreprises du monde entier, commencent à être mis au jour. Selon le New York Times, la Russie est désormais pointée du doigt après que le logiciel malveillant a été largement déployé via le piratage d’un logiciel très utilisé dans les différents services de l’administration ukrainienne.