Un Incendie fait 14 morts à bord d'un sous-marin russe

Par
Quatorze marins russes ont trouvé la mort lundi à bord d'un sous-marin où un incendie s'est déclaré, a rapporté mardi le ministère russe de la Défense.
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

MOSCOU (Reuters) - Quatorze marins russes ont trouvé la mort lundi à bord d'un sous-marin où un incendie s'est déclaré, a rapporté mardi le ministère russe de la Défense.

Selon une source militaire citée par le groupe médiatique russe RBC, il s'agit d'un submersible à propulsion nucléaire. L'information n'a pas été confirmée.

L'incident est d'une gravité sans précédent pour la marine russe depuis le naufrage du Koursk, un sous-marin à propulsion nucléaire, qui a fait 118 morts en août 2000.

Le sous-marin à bord duquel l'incendie s'est déclaré mardi effectuait des recherches dans les eaux territoriales russes, a dit le ministère en précisant qu'il avait été maîtrisé. Il a regagné la base de la Flotte Nord à Severomorsk, en mer de Barents.

"Le 1er juillet, dans les eaux territoriales russes, un feu s'est déclaré à bord d'un sous-marin de recherche scientifique qui étudiait les fonds océaniques pour le compte de la marine russe", dit le ministère dans un communiqué cité par l'agence de presse russe Interfax.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.

"C'est une grande perte pour la marine", a déploré Vladimir Poutine au cours d'un entretien télévisé avec le ministre de la Défense, Sergueï Choigou.

"Nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes décédées. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour les soutenir", a ajouté le président, qui a renoncé à une apparition publique après l'incident.

Le chef de l'Etat a invité Sergueï Choigou à se rendre en personne à Severomorsk pour tirer les choses au clair.

L'autorité norvégienne de sûreté nucléaire a quant à elle fait savoir que rien d'anormal n'avait été observé dans le secteur où s'est produit l'incident.

"Nous avons effectué des contrôles et n'avons pas relevé de radioactivité trop élevée dans la région", a déclaré son directeur, Per Strand. Des responsables russes ont selon lui informé son agence qu'une explosion due à une fuite de gaz s'était produite à bord du sous-marin.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous