Le coronavirus et le gouvernement néerlandais plongent Curaçao dans l’austérité et les émeutes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce mercredi 1er juillet 2020, un Airbus A330 de la KLM en provenance d’Amsterdam s’est posé sur l’aéroport de Curaçao avec trois cents vacanciers néerlandais à bord. Une première depuis la mi-mars et le début de la crise épidémique. Mais les touristes vont être confrontés à une situation très particulière sur la petite île des Antilles néerlandaises. Et pas seulement parce qu’ils devront porter des masques et respecter la distanciation physique.