Crise grecque : l’Europe kidnappée

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La crise grecque réactive une question récurrente qui hante la construction européenne. Qu'est-ce que l'idée européenne? Dans l'Art du roman (Gallimard, 1986), Milan Kundera y répondait à sa manière ironique et paradoxale : « Européen : celui qui a la nostalgie de l'Europe ». L'Europe est-elle une chose du passé ? Le projet d'union économique monétaire n'est-il pas la caricature d'une Europe qui se survit à elle-même et qui poursuit sa route au delà de sa propre histoire à l'état de spectre ou de zombie ?