Brexit: les opposants à une sortie sans accord face au risque d’élections anticipées

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont partis en vacances épuisés, le 25 juillet, au terme d’une session parlementaire très dense, rythmée par des affrontements à répétition avec le gouvernement de Theresa May concernant le Brexit. Mardi, ils reprendront leur place à la Chambre des communes dans une atmosphère qui sent à plein nez l’autoritarisme – et les élections anticipées.