Guinée, l’eldorado minier qui fait saliver le monde entier

Par

Corruption, séduction des politiques, abandon de contrats déjà signés... Les plus grands groupes miniers se battent pour mettre la main sur les trésors du sous-sol guinéen, riche en bauxite et en fer. Leurs agissements font l'objet d'une enquête de la justice américaine et d'un examen approfondi de la banque mondiale. Deuxième volet de notre enquête sur la Guinée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le sous-sol de la Guinée abrite de fabuleuses ressources. Et les moyens mis en place par les géants industriels de tous les continents pour s'en emparer sont tout aussi exceptionnels. Uranium, diamants, or, fer, bauxite – dont ce petit pays d’Afrique de l’Ouest possède entre le quart et la moitié des réserves mondiales connues, selon les estimations… Les plus grands groupes miniers se bousculent pour mettre la main sur ces trésors, et courtisent ardemment les responsables politiques chargés de délivrer les précieux permis d’exploitation. Ouvrant la porte à une corruption à grande échelle et à d’opaques deals politico-économiques, où chaque grand groupe tente de s’attirer les faveurs des dirigeants du moment, ou de leurs remplaçants potentiels.