On attendait un bon score des Frères musulmans aux élections égyptiennes – ils ont déjà annoncé qu'ils totalisaient plus de 40% des voix –, mais les résultats de la première phase du scrutin, annoncés vendredi 2 décembre, devraient montrer une percée du parti salafiste Al-Nour, autour de 20%, ce qui conduirait – si le résultat se confirmait dans l'ensemble du pays – à un parlement dominé par les partis religieux.