Révolution en Syrie: la Turquie voudrait le premier rôle mais n'a rien arraché à Assad

Par

Après des mois d'hésitation, la Turquie est maintenant aux côtés de la révolution syrienne. Mais son engagement contre le régime de Assad et les ambitions de sa politique étrangère se heurtent à de forts obstacles. Exporter le modèle turc construit par Erdogan et l'AKP à Damas n'est pas aisé. À Istanbul, Caroline Donati a enquêté sur les soutiens aux révolutionnaires, mais aussi sur les impasses dans lesquelles s'est placé le pouvoir turc.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul, de notre envoyée spéciale Caroline Donati