A Hong Kong, Joshua Wong, Agnès Chow et Ivan Lam réduits au silence

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Hong Kong (Chine).– Joshua Wong et Agnès Wong posaient il y a quelques jours encore dans leurs toges et leurs toques de jeunes diplômés, loin du tumulte politique. Ces deux personnalités parmi les plus médiatiques du mouvement pro-démocratie vont devoir revêtir les uniformes de prisonnier, condamnés respectivement à 13,5 mois et 10 mois de prison. Un troisième militant, Ivan Lam, 26 ans, passera pour sa part 7 mois derrière les barreaux. La justice hongkongaise les a reconnus coupables d’avoir incité ou organisé une manifestation non autorisée l’année dernière. Un verdict sévère qui réduit plus encore au silence une opposition déjà aux abois et étouffe un peu plus les revendications démocratiques.