Quinze millions d'Egyptiens sont appelés à voter à partir du mardi 3 janvier pour la troisième et dernière tranche du scrutin législatif, dans neuf régions dont le delta du Nil, le sud du pays et le Sud-Sinaï. Les élections qui ont commencé le 28 novembre donnent pour l'instant les deux tiers des suffrages aux partis religieux: les Frères musulmans, le parti salafiste An-Nour et le parti Wassat.