Taïwan: malgré des divergences, les indépendantistes soutiennent la présidente sortante

Par Alice Hérait

Le 11 janvier, les Taïwanais sont appelés aux urnes pour élire leur chef de l’exécutif et renouveler les membres du Parlement. Derrière la candidate et présidente sortante Tsai Ing-wen, environ 200 candidats indépendantistes se présentent au scrutin législatif. Même si certains trouvent la présidente trop modérée. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Taipei (Taïwan), correspondance.– « Devons-nous accepter la fête nationale et les autres symboles de la République de Chine ou les considérer comme une culture venue de l’extérieur ? », s’interroge Wei Tsong-jou, membre fondateur du Taiwan Statebuilding Party. Ses locaux sont à Kao-hsiung, dans le sud de l’île, loin de Taipei et du siège des partis traditionnels. Alors que la Chine multiplie les appels à la réunification, le cheval de bataille de ce groupe, encore marginal, est l’indépendance de Taïwan.