L'infante d'Espagne éclaboussée par le scandale Noos

L'infante Cristina est convoquée le 27 avril chez le juge pour répondre de soupçons de « délit de trafic d’influence » dans le cadre de l’enquête sur le détournement de plusieurs millions d’euros d’argent public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La fille cadette du roi d’Espagne, l’infante Cristina, se trouve à son tour éclaboussée par le scandale de corruption frappant son mari, Iñaki Urdangarin, après l’annonce, mercredi 3 avril, de sa convocation chez le juge.