En Arabie, espionner le téléphone de son conjoint peut mener en prison

Par
Il n'est plus possible d'espionner le téléphone de son conjoint en Arabie saoudite, sous peine de s'exposer à une lourde amende et jusqu'à un an de prison en vertu d'une nouvelle loi visant à "protéger les valeurs morales des personnes et de la société et protéger la vie privée".

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

DUBAI (Reuters) - Il n'est plus possible d'espionner le téléphone de son conjoint en Arabie saoudite, sous peine de s'exposer à une lourde amende et jusqu'à un an de prison en vertu d'une nouvelle loi visant à "protéger les valeurs morales des personnes et de la société et protéger la vie privée".