Les experts de l'Onu dénoncent la condamnation disproportionnée d'Assange

Par
Les experts du Comité des droits de l'homme de l'Onu ont fait part vendredi de leur préoccupation au surlendemain de la condamnation de Julian Assange à 50 semaines de prison pour violation des termes de sa liberté conditionnelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Les experts du Comité des droits de l'homme de l'Onu ont fait part vendredi de leur préoccupation au surlendemain de la condamnation de Julian Assange à 50 semaines de prison pour violation des termes de sa liberté conditionnelle.