Israël-Palestine: la guerre des mots et des récits se poursuit

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jérusalem, de notre correspondante.-  Les journalistes qui couvrent la région l’apprennent souvent à leurs dépens. Dans le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens, la sémantique doit être maniée avec prudence. Car les mots sont considérés comme des armes. Ils permettent à chacun de légitimer sa narration, d’imposer sa vérité à l’ennemi et de la faire triompher aux yeux de la communauté internationale.