L’Afrique de l’Ouest consomme de plus en plus de «faux lait» européen

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis une trentaine d’années, l’Europe exporte vers l’Afrique de l’Ouest une partie de ses surplus laitiers. C’est un handicap pour les producteurs locaux ayant déjà de nombreuses contraintes. Ne bénéficiant d’aucune subvention, ils peinent à faire face à cette concurrence. En revanche, c’est une aubaine pour les populations urbaines qui ont ainsi accès à des produits abordables financièrement.