Washington réclame une hausse des dépenses militaires à ses alliés de l'Otan

Par
L'administration Trump a signifié par courrier aux alliés des Etats-Unis, dont le Royaume-Uni - son allié le plus loyal dans les guerres en Irak et en Afghanistan - qu'ils ne contribuaient pas suffisamment au budget de l'Otan, une dizaine de jours avant le prochain sommet de l'organisation à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BRUXELLES (Reuters) - L'administration Trump a signifié par courrier aux alliés des Etats-Unis, dont le Royaume-Uni - son allié le plus loyal dans les guerres en Irak et en Afghanistan - qu'ils ne contribuaient pas suffisamment au budget de l'Otan, une dizaine de jours avant le prochain sommet de l'organisation à Bruxelles.