Des réfugiés sans havre de paix: la mort de la Convention de Genève

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est vers la Libye, considérée comme un « port sûr » par les dirigeants de l’Union européenne, que le Sea-Watch 3, portant à son bord une quarantaine de migrants épuisés, aurait dû être renvoyé si la capitaine Carola Rackete n’avait pas passé outre les instructions qui lui avaient été données.