Samsung poursuivi pour tromperie sur l’éthique

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une poursuite judiciaire inédite qui va résonner comme un avertissement aux multinationales. Et un avertissement mondial. Selon les informations obtenues par Mediapart et France Inter, Samsung Electronics France, filiale française du numéro un planétaire du smartphone, a été mise en examen le 17 avril dernier par le juge Renaud Van Ruymbeke en tant que « personne morale » pour « pratiques commerciales trompeuses ».