Climat : l’apocalypse canadienne et ses leçons

Par

Les réponses locales aux dévastations et aux morts provoqués par la canicule à l’ouest du Canada pourraient s’accompagner d’une prise de conscience planétaire quant aux objectifs climatiques qu’il faut atteindre au niveau le plus global.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La une anxiogène du Sun de Vancouver, ce samedi 3 juillet, ne laisse aucun doute sur l’horreur en vigueur : cette vague de chaleur spectaculaire et accablante qui s’est abattue sur le nord du continent américain. Au Canada, elle a déjà causé environ 700 morts (trois fois plus qu’en temps normal) et provoqué, en Colombie-Britannique, plus de 150 incendies – dont 89 pour les seuls deux derniers jours.