Répression syrienne: Hama, ville martyre coupée du monde

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En pénétrant dans la ville rebelle de Hama dimanche 31 juillet, veille du ramadan, les chars de l'armée syrienne ont brutalement réveillé les fantômes de 1982. Près de trente ans après le massacre ordonné par Hafez El-Assad pour écraser le soulèvement des Frères musulmans, le président syrien Bachar El-Assad se pose aujourd'hui en triste héritier de son père.