Bella Ciao, la mondialisation commerciale d'un antifascisme

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À propos de la vie politique italienne des années 1960, la science politique évoque un « paradigme antifasciste ». Toutes les organisations politiques pouvaient y participer, à condition qu'elles aient pris part à la lutte antifasciste des années 1943-1945. C'est ce paradigme qui a longtemps expliqué l'exclusion du Mouvement social italien (MSI, issu du fascisme) de la vie politique italienne, confirmée par l'échec d'une tentative d'alliance avec la Démocratie chrétienne en 1960.