RDC: Une inhumation non sécurisée à l'origine de l'épidémie d'Ebola, selon l'OMS

Par
Le décès et les funérailles non sécurisées d'une femme de 65 ans à Mangina, une localité dans l'est de la République démocratique du Congo, sont à l'origine de la dernière épidémie de fièvre hémorragique Ebola, qui s'est déclarée fin juillet, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Le décès et les funérailles non sécurisées d'une femme de 65 ans à Mangina, une localité dans l'est de la République démocratique du Congo, sont à l'origine de la dernière épidémie de fièvre hémorragique Ebola, qui s'est déclarée fin juillet, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).