Réfugiés: ces images d'enfants qui font vaciller les opinions publiques

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux photos d’Aylan, un enfant syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage turque, font la Une de nombreux journaux en Europe, jeudi 3 septembre. Les Britanniques, Espagnols et Allemands la reprennent massivement. En France, elles apparaissent sur les sites, mais la plupart des versions papier ont raté leur diffusion, ce matin, au profit de la crise des agriculteurs (Le Monde la publie à la Une dans son édition en kiosque ce jeudi après-midi). Le premier ministre Manuel Valls, affichant son « humanité » dans le sillage d’Angela Merkel, re-tweete en écrivant : « Il avait un nom: Aylan Kurdi, Urgence d’agir, Urgence d’une mobilisation européenne ». À qui ce dirigeant européen adresse-t-il cette supplique, si ce n’est à lui-même ?